Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2011

LES PERSONNES HANDICAPEES veulent l'accès à tous les bâtiments… A Aubigny 4 emplacements réservés, leur sont promis sur le parking du "Pré qui Danse".

 A l'appel de l'Association des paralysés de France (APF), les personnes handicapées ont manifesté mardi à Paris et en province pour réclamer l'accessibilité des bâtiments publics pour tous et dénoncer "l'enterrement" de la loi 2005 sur le handicap qui fixait 2015 comme délai pour garantir cet accès. L’APF reproche aux parlementaires de vouloir revenir sur cet engagement en accordant des dérogations aux collectivités locales. Le parlement a voté au printemps une proposition de loi UMP introduisant la possibilité de déroger à l'obligation de rendre accessibles les bâtiments publics neufs aux handicapés. Toutefois la disposition a été censurée fin juillet par le Conseil constitutionnel. Mais l'APF s'inquiète d'une éventuelle nouvelle proposition de loi sur la base des propositions du sénateur UMP Eric Doligé (Loiret), dont certaines prévoient de nouvelles dérogations en matière d'accessibilité pour les bâtiments publics existants, parce que le coût des travaux serait trop élevé pour les collectivités.

Marches Gymnase.jpg

A Aubigny les choses avances, grâce au désistement des cammioneurs sur le parking du "Pré qui Danse", le collègue député UMP du sénateur Doligé a promis (sur le site municipal), le jour même de la manifestation, 4 emplacements réservés aux personnes à mobilité réduite sur ce parking du "Pré qui Dance"…Just in time !

Si les titulaires de la Carte Européenne de Stationnement (*) qui autorise le stationnement des personnes handicapées qui en sont détentrices sur des emplacements qui leur sont réservés de façon spécifique, au titre de l’article L2213-2 du Code Général des Collectivités Territoriales, ce n’est pas pour ça qu’elles auront accès aux Complexe Sportif Yves du Manoir si on n’efface pas les marches.

(*) Elle a remplacé (depuis le 1er janvier 2011) le « macaron GIC » et les « plaques GIG » qui ne sont donc plus valides. Aujourd’hui, toute voiture garée sur un emplacement réservé aux personnes handicapés et ne présentant pas la Carte Européenne de Stationnement peut être verbalisée.

Commentaires

Parler d'accessibilité à Aubigny est un sujet délicat voire dangereux.
Mais juste une remarque, une fois stationnées sur le parking du « pré qui danse » les personnes à mobilité réduite, elles font quoi ?

Écrit par : Theodore | 28/09/2011

De l’handisport , un sport dont les règles ont été aménagées pour qu'il puisse être pratiqué par des personnes ayant un handicap physique. Le CRJS est aménagé pour les accueillir

Écrit par : Philippe | 29/09/2011

Penser aux personnes à mobilité réduite, pour se donner bonne conscience, c’est de la démago…Pré qui danse il y a déjà un emplacement…prenez le cheminement qui conduit à la Salle des Fêtes : racines, pentes, bordure de trottoir…

Écrit par : Jean-Marie R. | 29/09/2011

La commune a fait l'acquisition d'un bus pour permettre le transport de personnes à mobilité réduite. C’est peut-être le moment de créer un premier emplacement adapté à ce véhicule dans la ville. Type de transport aussi utilisé par le foyer d’accueil médicalisé ANAIS

Écrit par : Philippe | 29/09/2011

Les commentaires sont fermés.