Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2011

LOMBARDEAU (Louis), officier de la légion-d’honneur, lieutenant-colonel des fusiliers-chasseurs, de la vieille garde impériale

lieutenant-colonel des fusiliers-chasseurs garde impériale.jpg

Louis Lombardeau  est né à Aubigny, département du Cher, le 6 octobre 1774. Il s'enrôla volontaire en 1792, dans le 2ème  bataillon du Cher, et obtint successivement ses différents grades sur le champ de bataille; il fut nommé lieutenant-colonel par décret impérial du 14 septembre 1813, et officier de la légion d'honneur le 28 novembre de la même année. Il avait été fait chevalier de cet ordre le 1er octobre 1807.

fusiliers-chasseurs garde impériale.jpg

Louis Lombardeau commandait le 1er bataillon des fusiliers-chasseurs de la garde le 16 octobre 1813,  le jour où le général comte de Merfeldt, commandant un corps autrichien, fut fait prisonnier par le même bataillon au village de Dölitz, près Leipzig.

fit prisonier.jpg

Le 18, à la bataille de Leipzig, il prit le commandement du 1er bataillon du 12ème  régiment de voltigeurs de la garde, et soutint la retraite jusqu'à Mayence, sous les ordres du général Pellet. Après le passage du Rhin, il partit pour Metz avec le cadre de son bataillon, afin d'y opérer l'organisation d'un nouveau 12ème  de voltigeurs, qui passa à l'armée du Nord, sous les ordres du général en chef comte Maison. Louis Lombardeau prit part aux batailles d'Hoogstraten, Menin, Hellènes, Pont-à-Marcq, Courtrai et à la prise de Gand pendant les 4 premiers mois de 1814. Il a fait toutes les compagnes depuis 1792 sans interruption.

Louis Lombardeau démobilisé se consacra à ses compatriotes d'Aubigny, chef de bataillon du canton d'Aubigny, capitaine des pompiers > cliquerICI

Tombe Lombardeau.jpg

Il parti le 8 mai 1836, gloire à lui. Son tombeau est au cimetière d'Aubigny.

Les commentaires sont fermés.