Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2011

ANNIVERSAIRE, il y a 499 ans, le 11 juillet 1512, jour de la Sainte Elizabeth, un incendie accidentel parti du four banal (route d’Argent) ruine Aubigny

Cette célébration n’est pas dans les objectifs 2012 du "Vieil Aubigny" et l’on ne sait pas encore si Quentin, victime de placements toxiques, s’est refait une santé financière

15012-2012.jpg

Le château n’était pas construit, l’église reçoit des «désordres», les derniers n’ont été réparés qu’a la fin du siècle dernier – voir piliers où la croix de consécration n’a pas été repeinte… Toutes les maisons sont consumées. Il ne reste que les murs en pierre de la Maison des Dames (religieuses) et la maison du pont des Foulons…
La rue de la Halle n’est qu’un amas de poutres brûlées… Elle s’appellera désormais rue du Charbon.
On envoie un message au seigneur d’Aubigny, Robert Stuart, maréchal de France, guerroyant en Italie. Réponse, reconstruisez votre ville, en vous servant gratuitement- du bois de mes forets.(qui dit que les Écossais, on des sporrans en peau d’hérisson retournée,)
medium_enluminure.jpgAubigny se reconstruit en une génération, nous laissant un ensemble unique et exceptionnel de maisons à colombages "Renaissance":

Voici ce que de La Thaumassière (In Histoire du Berry -1689) relate :

 

"...Pendant que le Roy Jean étoit prifonnier en Angleterre, la Ville d’Aubigny fut fut prife , faccagée & brûlée par les Anglois, & peu aprez rebâtie. Elle fut une féconde rois brûlée par accident ,1e feu s'étant pris au Four-Bannal, qui confomma toutes les Maifons, à la refetve d'une feule, le 11 de Juillet 1512.Elle fut rétablie peu après du Bois des Forêts voisines.(*)..."

 

(*) ..."Il y avoir autrefois cinq Forêts dans le Territoire & dans la Juftice d’Aubigny, trois du côté d'Orient & deux du côté d'Occident. L'une de celles du côté d’orient s'appelloit la Forêt de Viefvre , diftante d'un quart de lieue de la Ville , les deux autres fe nommoient de Cleufy proche les Bois d'Yvoy,& la Forêt de l'Aumône vers Dampierre, à deux lieues de diftance de la Ville; celles du côte d'Occident s'appelloient la Forêt de Tempête & de Breregnault $ la première éloignée d'une lieuë de la Ville , &  l'autre de deux lieuës. Il ne relie à prefent que les Forêts de l’Aumône, de Cleufy & les Bois de la Thuau , les autres ayant été employées au rétabliffement de la Ville après les Incendies...."

 

Illustration cracheur de feu, FFE 2010.

Commentaires

J’apprends beaucoup plus sur le blog de l'historique de la ville et de ses personnages que part l’intermédiaire du souvenir français ou le vielle Aubigny .
Bravo continu

Écrit par : Cambournac | 26/10/2011

On vient juste te voir, comme moi, pour la cotisation ?

Écrit par : Philippe | 26/10/2011

Les commentaires sont fermés.