Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2011

RAKU : joie, bonheur, spontanéité…. Pascale Gourdou, artiste, découverte, au Comice d’Argent, expose son univers à travers ses œuvres à la bibliothèque municipale de sa ville, Oizon

Bibliothèque municipale d’Oizon, chaque jour de 15 à 18 heures, jusqu'à dimanche 13 novembre. Entrée libre.

Pascale Gourdou.jpg

Lors du Comice Agricole du Canton d’Argent, Pascale Gourdou, artiste du Pays-Fort qui habite Oizon, nous avait dévoilé son univers à travers ses œuvres uniques. La céramiste nous permetait de découvrir la technique du Raku (*). Elle fait la Raku oeuvres 2.jpgdémonstration que le raku par l'infinité de ses possibilités ouvre toutes les portes de la création... Pascale utilise des couleurs à la fois rares et magnifiques.

Pascale Gourdou, Les Racœurs, 18700 OIZON 06.07.94.92.48 - courriel

(*) Le raku est une technique d'origine coréenne qui a été introduite au Japon à partir du XVIe siècle. Cette technique, indissociable de la philosophie zen, a été développée par un potier du nom de Chôjirô. A l’origine, elle était principalement employée pour la fabrication de bols destinés à la cérémonie du thé ou chanoyu.

Après la pose de l'émail, les pièces sont cuites à près de 1000° pendant un temps relativement court, puis immédiatement sorties du four. Ce choc thermique provoque des craquelures qui sont ensuite révélées par un enfumage dans des copeaux de bois. Les pièces incandescentes peuvent aussi être trempées dans l'eau, brûlées ou laissées à l'air libre. Pendant cette phase de refroidissement, une réaction d'oxydo-réduction fait apparaître des couleurs plus ou moins métallisées. Après refroidissement, les pièces sont nettoyées avec un produit abrasif pour enlever tous les résidus de suie et de cendre.... Plus d'informations :

Les commentaires sont fermés.