Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2011

UN "BERRYCANE" possible ?

inondations en France.jpgLe sud de la France à nouveau touché par un "ouragan méditerranéen». Ce phénomène, est désigné dans la littérature scientifique sous le terme de "medicane", contraction de "mediterranean hurricane" (ouragan méditerranéen) même si "cela n'a en aucun cas la puissance d'un ouragan, mais c'est une dépression plus active qu'une dépression habituelle". Une vingtaine de phénomènes de ce type auraient été observés depuis une trentaine d'années.

Un "berrycane" est-il possible à Aubigny ?... Historiquement nous avons connu des inondations:

  • Rue de la Chaussée.jpgle 06 octobre 1707 Les rivières de Loire, de Sauldre, de Cher, sont débordées toutes en même temps d'une manière extraordinaire
  • Le jeudi 29 novembre 1770 a fini l'inondation extraordinaire (de la Sauldre), et qui ne s'était jamais vu de la rivière de cette ville, commencée et venue tout d'un coup le lundi 26 sur les onze heures du soir. On peut la regarder comme une espèce de déluge. C'était un vrai torrent dans toutes les rues
  • Au mois de décembre 1836, l'abondance des pluies amena encore des inondations, mais circonscrites à Aubigny. Le 8, les eaux de la Nère grossirent considérablement. Voyez ce que l’on écrivait de cette ville dans le Moniteur du 21 décembre1836 (*). Il y aurait qu'une seule pertre  humaine.
  • Le comice d’Aubigny de 1853, récompense, pour acte de bravoure, lors d'une inondation Jean-Baptiste Vannier
  • Comme à Oizon, Chatillon sur Loire, Concressault, Aubigny a connu en 2001 une réplique, certes modeste, à ces inondations.

Le désastre de 1936 n’a pas empêché de limiter l’écoulement de la vallée de la Nère en aval d’Aubigny, avec la construction de la ligne de chemin de fer.

Si la commune d’Aubigny a réalisé des travaux, croyez vous que la Pont chemin de fer sur la Nère.jpgpréfecture c’est bougée, après 2001, pour un vrai Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN) ? Elle s’est fendue, cinq ans plus tard, le 1/2/2006, d'un arrêté pour informer les propriétaires et locataires des risques naturels sur la commune d'Aubigny. De toute manière le passé n’est pas pris en compte, rien ne s’est passé avant 1995. La cartographie des inondations c’est toute la commune.

C’est vrai que l’urgence est la rédaction d’un PPRT pour Aubigny. L'explosion de l'usine AZF à Toulouse en 2001 a induit en 2003 la loi "post-AZF" Bachelot...

Il fait bon vivre en bord de Nère

 

simulation 10 pieds d'eau, rue de la Chaussé.jpg(*) Dans les pages 98 et 99 de l’étude " Les inondations en France "depuis le VIe siècle jusqu'a nos jours : recherches et documents contenant les relations contemporaines, les actes administratifs, les pièces officielles, etc., de toutes les époques ... » de Maurice Champion (Publié par V. Dalmont, 1861- Item notes: t.3- Copie de l'exemplaire Université de Harvard Numérisé par Google le 4 oct 2007) au chapitre « recherches et documents sur les inondations » Nous pouvons lire : « …. Au mois de décembre suivant, l'abondance des pluies amena encore des inondations, mais circonscrites dans certaines localités. Le 8, à Aubigny, les eaux de la Nère grossirent considérablement. On écrivait de cette ville (1) « La crue est survenue instantanément. Dans quelques instants, les gros murs de la ville, du côté de l'ouest, furent renversés. La violence des eaux était telle qu'elles entraînèrent tout ce qui se trouvait sur leur passage; la rue du Château, conduisant à la route de Sancerre, fut creusée à une profondeur de plus de 6 pieds. Des maisons furent renversées. Bientôt la rue de la Chaussée ne présenta plus qu'un amas de décombres. Plusieurs maisons de la rue du Prieuré ont éprouvé des dommages considérables. Presque toutes les marchandises de la rue du Charbon, de la place du Marché, dont les maisons ne sont habitées que par des commerçants, ont été perdues. Dans plus de cent maisons, l'eau est Bords de Nère.jpgmontée à plus de 4 pieds ; dans d'autres, elle a atteind 10 pieds (2). Tous les ponts en bois ont été emportés; un pont en pierre est presque détruit. Le chiffre des pertes éprouvées ne saurait être moindre de 200.000 francs.…. » (1) Moniteur du 21 décembre1836. (2) Le pied est une unité de longueur d’approximativement 30 centimètres.

 

Commentaires

Je vous complimente pour votre exercice. c'est un vrai état d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : cliquez ici | 11/08/2014

Les commentaires sont fermés.