Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2011

BRINON, La Règle du jeu - Jean Renoir- c’était il y 70 ans, à l’aube de la déclaration de la seconde guerre mondiale

laregledujeu.jpg

En voyant le char de Brinon,lors du dernier comice d'Argent sur sauldre, comment ne pas penser au film culte de Jean Renoir « La règle du jeu », en particulier la Cavalcade Raboliot.jpgpartie de chasse aux Réaux....(Vidéo)

« Un chef d'œuvre interdit de diffusion. "La règle du jeu, c'est le credo des cinéphiles, le film des films, le plus haï à sa sortie, le plus apprécié ensuite jusqu'à devenir un véritable succès commercial (...)". Cet éloge est signé d'un maître du septième art, François Truffaut. En 1939, quand Renoir, qui vient d'achever La bête La_Regle_du_jeu_01_rgb.jpghumaine, s'attaque au tournage des extérieurs de La règle du jeu en Sologne, il est loin de se douter que son nouveau film sera l'un des chefs-d'œuvre du cinéma français. A sa sortie, le film fait un bide. Jugé "démoralisant", il est même mutilé et interdit de diffusion... De nouveau à l'affiche dans sa version intégrale en 1959, il sera finalement considéré comme l'un des dix plus grands films de l'histoire du cinéma. » (CG45)

L’aviateur André Jurieux (Roland Toutain) vient de traverser l’Atlantique en solitaire pour conquérir le cœur de Christine (Nora Gregor), son amour éternel, qui a épousé le Marquis de la Chesnaye (Marcel Dalio), un aristocrate parisien.
Celle-ci se montre indifférente à l’exploit et Jurieux tente de se suicider. Son ami Octave (Jean Renoir) le fait alors inviter chez Christine et son riche époux, pour une partie de chasse en Sologne dans leur propriété de La Colinière.

Le tournage s’est passé de la mi-février à la fin mars 1939 dans les studios de Joinville et les extérieurs à Lamotte-Beuvron, aue château de la ferté-Saint-Aubin, Aubigny-sur-Nère , l’Etang du Puits et les environs de Brinon sur Sauldre....Embauche et arrestation du braconnier , puis surtout toutes les scènes de chasse et d’après chasse .

braconnier.jpg

Le passage de l’équipe reste à Brinon présent dans quelques mémoires. Robert Champion, lui, n'avait que 11 ans au moment du séjour de Renoir sur la propriété des Réaux où son père était garde-chasse. En 2001, sur le site du CG45 il disait Brinon.jpg"Lorsque je n'avais pas d'école, le jeudi, j'assistais au tournage de quelques scènes, mais à bonne distance, car on ne nous laissait pas approcher de trop près, se remémore-t-il. De plus l'équipe du film venait boire un coup à la maison où Renoir avait organisé un débit de boisson». Il garde également en mémoire le "remue-ménage" que faisaient ces "amuseurs" de Marcel Dalio et Roland Toutain : "Toutain jouait de l'accordéon et faisait danser les filles sur la place du village de Brinon, se rappelle-t-il. Enfin, Robert Champion se souvient que les lapins de la fameuse partie de chasse ne détalaient pas bien vite devant les fusils, amorphes qu'ils étaient d'avoir attendu quinze jours en cage, avant d'être libérés. » Pierre Rat (Ma Sologne, éditions Granvaux), Jean Renoir et son équipe avaient établi sa base arrière à la Solognote, l’hôtel-restaurant familial.

Les commentaires sont fermés.