Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2012

ST-ANDREWS et le Jean duc de Berry, aussi seigneur d’Aubigny de 1384 à 1416

Edité le 29 novembre 2011

A la veille  du St. Andrew's Day (le 30 novembre) fête nationale de l'Ecosse, à l’attention de nos amis écossais voici Jean duc de Berry et seigneur d’Aubigny tel il apparait dans iconographie du "Lectionnaire de la Sainte-Chapelle de Bourges", ( Paris entre 1404 et 1416, BM de Bourges.)

St-Andrews duc de Berry.jpg

Le roi Philippe le Bon et son troisième fils, Jean de Berry, qui honoraient particulièrement saint André, ont fait exécuter des images, dans lesquelles le déploiement d’une rhétorique picturale vise à créer une sorte d’aura autour de l’apôtre Saint-André. Les mêmes princes avaient également coutume de recourir à la médiation de l’apôtre auprès de la Vierge, devenue l’agent universel de toutes les requêtes privées à cette époque. Dans plusieurs scènes de dévotion à la Vierge, saint André joue ainsi le rôle d’intercesseur.

St-Andrews enluminure duc de Berry.jpg

Fondée en 1391 en son palais de Bourges sur le modèle de la Sainte-Chapelle de Paris, la chapelle Saint-Sauveur de Jean de Berry est dotée d’un riche trésor. Un inventaire de 1404 dresse la liste de 128 pièces d’orfèvrerie, 59 ornements et vêtements liturgiques et 39 livres, dont ce lectionnaire. Le duc de Berry et d’Auvergne, dit Jean le Magnifique, seigneur d’Aubigny (de 1336 à 1416), y apparaît agenouillé devant saint André, portant sa croix et un livre fermé. L’artiste l’a représenté les mains jointes, un chien à ses pieds, en position d’oraison sous un dais portant ses armes, d’azur semé de fleurs de lys d’or, à la bordure engrêlée de gueules.

Cliquer sur les liens en surbrillance

Commentaires

Je vous vante pour votre exercice. c'est un vrai œuvre d'écriture. Développez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.