Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2011

"ATOMIC CINEMA" en souvenir de la Gerboise Bleue…

Sous le nom de code Gerboise bleue, le 13 février 1960, à 7 h 04, à 40 km au sud de Reggane, avait lieu le premier tir nucléaire français, la bombe atomique française ou bombe A.

Atomic Cinéma.jpg

Où est donc passé le nuage radioactif de la première explosion nucléaire française («Gerboise bleue», le 13 février 1960)? A l’époque, le ministère des Armées affirme que rien de spécial n’a été remarqué. En réalité, au commandement des armes spéciales on est très inquiet. Dans un rapport secret du 15 juillet 1960, il est écrit: "Lors de "Gerboise bleue", une nappe radioactive a été perdue au-delà de Fort-Lamy [NDLR: aujourd'hui N'Djamena, capitale du Tchad], alors qu’elle présentait encore une activité importante: 100000 fois l’activité normale de l’air". Selon les spécialistes consultés, une telle contamination de l’air correspond à celle du nuage de Tchernobyl les premières minutes après l’accident. Quelles ont été les conséquences pour la population? Il est probable que personne ne le saura jamais. En revanche, les pluies et les retombées "sèches" ont forcément déposé à certains endroits de l’Afrique centrale de fortes concentrations de radioactivité. Des «points chauds» qui selon toute probabilité existent toujours.

Gervoise Bleue.jpeg.jpg

À cette époque, à Aubigny, Monsieur Vernouillet i déplaçait, son cinéma « le François 1er » dans la rue du Prieuré a décidé de l’appeler "l’ATOMIC CINEMA" en souvenir de "la Gerboise Bleue"… ça ne pose aucun problèmes aux verts…ni aux anti-nucléaire…

Les commentaires sont fermés.