Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2011

HENRY MARET journaliste et député du Cher, citations tirées de "Pensées et opinions" - 1903

"Critiquer une renommée comme celle de Victor Hugo, c'est chercher des poux sur un lion."

"Dans le royaume des aveugles, les borgnes sont pendus."

"L'homme ne vit pas seulement de pain, et, quand l'homme ne vit que de pain, c'est une brute."

"La pensée doit jouir d'une liberté illimitée, et tout entrave à cette liberté est indigne d'un pays républicain."

"La sagesse du vieillard ne consiste que dans l'impuissance d'être fou."

"Le laid est le châtiment de l'utile."

"Le rôle d'un représentant du peuple n'est pas d'obéir aux préjugés, mais de les dissiper."

"Le vieux proverbe : "Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait !" n'a plus de sens. La jeunesse sait et la vieillesse peut. La jeunesse sait que tout se paie, et la vieillesse peut tout payer."

"Les bons prétextes ne manquent jamais aux mauvaises volontés."

"Les lois sont comme les proverbes : on en trouve toujours une qui justifie la violation de l'autre."

Inauguration du musée Balzac rue Raynouard  Henri Maret et Melle Géniat.jpg

"Les vieux Gaulois sont toujours amoureux de spectacles, et ils aimeraient mieux se passer de chemise que de comédie."

"On ne peut pas être neutre. Le silence est une opinion."

"Plus une mesure est incompréhensible, plus il est difficile de donner des raisons pour la supprimer."

"Quelle drôle d'idée à l'Académie de recevoir de temps en temps des hommes d'esprit ; cela les dépayse et ils ne font plus rien qui vaille."

"Rien n'est plus bête qu'un critique, si ce n'est quelquefois un auteur."

"Toute instruction aboutit à la République comme toute ignorance mène à la monarchie."

"Toutes les pensées et maximes qui ont quelque valeur sont fortement pessimistes. Quand on étudie ses semblables et soi-même avec quelque sincérité, on en rapporte rarement des observations avantageuses."

"Plus une mesure est incompréhensible, plus il est difficile de donner des raisons pour la supprimer."

 

Illustration (1910) : Inauguration du musée Balzac, rue Raynouard : Henry Maret et Marcelle Géniat, (1881-1959), de la Comédie Française : [photographie de presse] / Agence Meurisse] archives nationales BNNF.

Commentaires

Je vous applaudis pour votre paragraphe. c'est un vrai travail d'écriture. Développez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.