Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2011

Jean-Baptiste LECLÈRE, 2012 bicentenaire de sa naissance à Aubigny… Qui était Jean-Baptiste Leclère?

Mis en ligne le 13/11/2011

Qui était Jean-Baptiste Leclère ?

Première approche, Dans "L'Ami de la religion et du Roi", journal ecclésiastique, politique et littéraire (Paris édition 1851) Edouard Dumont, son professeur d'histoire au Collège Saint-Louis, consacre à Jean-Baptiste Leclère un long article de six pages : "Quoique la vie de ce saint jeune homme ne soit pas remplie de grands événements, elle n’est pas moins digne d'une pieuse curiosité. Ici, pour être exact, je n'ai qu'à puiser dans les souvenirs d‘une affection intime et dans la correspondance que j’entretenais avec lui. Jean-Baptiste Leclère naquit le 16 septembre 1812, à Aubigny-sur-Nère, diocèse de Bourges. Sa famille, ancienne dans le pays, avait conservé la foi simple de nos pères; une circonstance notable, qu’il a retrouvée par hasard, a dû contribuer à y maintenir cette heureuse tradition. L'épouse d’un de ses aïeux, du côté paternel, laquelle appartenait à la noble maison des Mahis, fut guérie d‘une maladie incurable par l’intercession de sainte Jeanne de Valois. Il dut surtout sa première éducation à la piété maternelle"…

Chapelle JBL.jpg

Deuxième approche, suite à une biographie " la vie de Jean-Baptiste Leclère" éditée en 1851, par son ancien maitre de pension Antoine Richard, J.J. Meunier écrivait en 1979 (cliquer ICI) "J'ai voulu, plus de 125 ans après sa mort, savoir si le nom de Jean-Baptiste Leclère rappelait encore un souvenir aux habitants d'Aubigny. J'ai pu interroger une personne de 85 ans, native de la ville, de parents eux-mêmes albiniens, qui connaissait bien la vie de notre personnage pour l'avoir entendu raconter dans son enfance par des contemporains et pour avoir, il faut le dire aussi, lu sa biographie dont elle m'a dit posséder un des rares exemplaires susceptibles d'exister encore à Aubigny. Elle a pu m'indiquer avec précision la place de la chapelle dans le cimetière et même ajouter quelques détails inédits sur la courte existence de J.-B. Leclère. Il est cependant à craindre que dans les générations plus récentes que celle de cette respectable demoiselle, organiste de l'église (Louise Cantin), le nom de cet enfant d'Aubigny n'évoque plus le moindre écho."

Rue_Jean-Baptiste_Leclere.jpg199 ans après sa naissance, 161 ans, après la disparition de J-B Leclère, il nous reste une Rue Jean-Baptiste Leclère et la Chapelle  construite et léguée par son père, après sa mort, à la ville. Sa toiture, a fait l’objet d’une restauration, réussie, sous la conduite de Gaétan Gressin.

Mais qui sait, aujourd'hui, qui était J-B Leclère?... Qui se préoccupe de sa rue ? Merci à J.J. Meunier de nous éclairer sur sa vie…Peut-être que ceux qui sont chargés officiellement de la mémoire d’Aubigny, présenterons ses ouvrages, sa vie…à l’expo 2012 du Vieil Aubigny ?

Cliquer sur les liens en surbrillance.

Commentaires

L'ancien Chemin de Brinon fut rebaptisé rue J.B. Leclère sur l'initiative de Jean Rateau domicilié à l'époque près du cimetière.
A son domicile, il a réuni les habitants de la rue (j'y étais) pour faire valoir son initiative et donner des précisions sur cet auteur méconnu des Albiniens.
Sans aucune réserve, cette proposition fut déposée en mairie, ainsi devint la rue J.B. Leclère.

Écrit par : René Lefèvre | 14/11/2011

Les commentaires sont fermés.