Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2011

AUBIGNY ville, les échevins en robe de satin, bonnet carré, orné d’une houppe de soie…

Un édit de 1765, définit l’administration municipale.

A Aubigny le lieutenant général " organise" les élections. Il partage la ville en trois quartiers. Il convoque dans chacun seize habitants, qui nomment quatre députés (représentants) soit douze pour la ville. Réunis à leur tour les députés désignent six notables, les six notables trois conseillers. C’est parmi ces conseillers que sont élus les échevins.

Plan Aubigny  place du Marché AD.jpg

Le 24 mai 1767, est élu en remplacement de Rossignol de la Ronde, démissionnaire, Etienne Abicot de Ragis (*), avocat, le plus dynamique de nos échevins.

Aubigny Ancien Hôte de Ville.jpg

Sur son impulsion, en 1768, l’assemblée devient propriétaire, pour 3000 livres, de la maison qui fait de la rue du Charbon et de la Halle et jouxtant la Nère par l’arrière (cliquez ici pour voir le plan ). Cette "maison commune» dispose d’un magasin pour loger le matériel d’incendie (ce service existait donc bien avant Lombardeau) et les vieux matériaux provenant des édifices publics. Abicot signe l’acte avec le notaire François Foucher (le frère du député régicide).

Désormais les échevins, porteront, comme dans les autres villes, une robe de sati et un bonnet carré, orné d’une houppe de soie… Ils engagent un tambour de ville (qui publiait place des Bans, face à la Maison François Ier), un horloger et quatre valets…

 Chapelle funéraire Abicot.jpg

(*) Abicot, témoin  et initiateur de l’émergence de l'administration municipale…ça laisse froid ses successeurs conseillers municipaux… alors que quelques sacs de ciment et quelques coups de truelles, ils auaient pu sauver au cimetière la chapelle funéraire Abicot, il lui ont envoyé le bacou… symbolique pour une municipalité qui a créé un emploi de conseiller délégué à la mémoire…

Commentaires

"bonnet carré, orné d’une houppe de soie" c'est bien pour les tonsurés et les chauves

Écrit par : Mike B. | 19/12/2011

Les commentaires sont fermés.