Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2011

Jeanne d’ARC ”Souvenons-nous toujours, Français, que la patrie chez nous est née du cœur d’une femme, de sa tendresse et de ses larmes, du sang qu’elle a donné pour nous…” Jules Michelet

France, XVème siècle. Alors que la guerre de Cent Ans fait rage entre la France et l'Angleterre, une voix s'élève parmi les paysans. Jeanne, jeune femme de 17 ans, annonce fièrement être envoyée par Dieu pour sauver le royaume de France, repousser les anglais sur leur île et mener Charles VII, dit le dauphin, à Reims afin de le couronner roi de France.

Jeanne d'Arc gallo.jpg

Malgré ses succès, Jeanne, abandonnée par son roi, est rapidement livrée aux anglais. Commence alors un long procès qui la mènera tout droit au bûcher.

L'histoire nous est contée par Guillaume de Monthuy, jeune écuyer qui suivra Jeanne tout au long de son périple.

Comme à son habitude, Max Gallo, membre éminent de l'académie française, commence ses épopées historiques par la fin. En effet, c'est par le bûcher que démarre l'histoire de Jeanne d'Arc. Ce roman est culturellement très intéressant. Tout le monde connaît Jeanne d'Arc, jeune pucelle qui, suite aux voix qu'elle entend, va sauver la France, puis finira brûlée comme hérétique à Rouen. Mais ici les détails de son chemin, son ascension, son procès puis sa mort nous sont relatés avec force détails. Le mythe est par ailleurs bien conservé ; les voix sont très peu mises en avant, évitant de tomber dans le piège du surréalisme ou du trop religieux.

Cependant, et ce n'est pas la première fois, Max Gallo aurait pu aller plus loin dans l'histoire, en s'intéressant un peu plus à l'histoire de la France et au conflit avec l'Angleterre. La narration en est de ce fait très décousue car très concentrée sur Jeanne, les chapitres et paragraphes s'enchaînant bien souvent sans transition.

Jeanne d'Arc, Jeune fille de France brûlée vive est un très bon roman historique, idéal pour qui ne connaît pas l'histoire dans son intégralité et dans tous ses détails.

Nous allons fêter le 6 janvier, le 600ème anniversaire de sa naissance.

En vente à la maison de la Presse d’Aubigny…dites-le au Père Noël…

Commentaires

Ah la légende de Jeanne d'Arc... La Pucelle d'Orléans, ainsi dénommée avant même qu'elle ait délivré la ville ! Une dénomination qu'elle devrait donc non à l'exploit qu'on lui prête mais à sa naissance, bâtarde d'Orléans et d'Isabeau de Bavière. Ce qui met de sérieux doutes sur sa date de naissance (en réalité quelques années plus tôt.

Écrit par : Jean-Baptiste Luron | 24/12/2011

Briseur de rêve

Écrit par : Fantine | 24/12/2011

Pourquoi rêver sur l'histoire ? Le roman et la poésie sont déjà de sérieux champs d'application du rêve.
La déformation de l'histoire, c'est le conditionnement de la population à la pensée unique. Le XIXème et le XXème ont été fertiles en attentat de ce genre à la liberté humaine.

Écrit par : Jean-Baptiste Luron | 24/12/2011

Je vous vante pour votre éditorial. c'est un vrai boulot d'écriture. Développez .

Écrit par : invité | 12/08/2014

Je vous applaudis pour votre recherche. c'est un vrai œuvre d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : invité | 12/08/2014

Les commentaires sont fermés.