Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/07/2012

"SOLOGNE ET PAYS-FORT – Art et Histoire" exposition de Jean Favière, Conservateur des Musées de Bourges, organisée dans deux salles du Château des Stuarts...en 1951...prochaine en ?

Mis en ligne le 25 janvier 2011

L’attractivité des territoires touristiques passe par la communication…Nos édiles  en sont toujours à rechercher comment mettre en place une communication touristique.

Il faut en terminer avec des  expositions  confidentielles…Les  élus locaux ne se déplacent même pas pour les vernissages…alors les touristes…

Depuis "Sologne et Pays-Fort – Art et Histoire", 1951, exposition évoquée ci-dessous, depuis "le musée imaginaire de Tintin" au château médiéval de la Chapelle d'Angillon, 1979, depuis le Colloque "Des chardons et des lys", septembre 1990, depuis  le 700ème anniversaire traité de l'Auld Alliance, il y a 15 ans aucune exposition notable...mais "La culture voit grand à Aubigny"

En découvrant le fade calendrier des fêtes  et manifestations 2012 d'Aubigny j’ai pensé combien était loin l’époque des Favière, Mallet, Moindrot…

En août 1951, Jean Favière, Conservateur des Musées de Bourges, organisait dans deux salles du Château des Stuarts, une prestigieuse exposition "Sologne et Pays-Fort – Art et Histoire" .

Sologne et Pays-Fort – Art et Histoire.jpg

Jean Favière est un journaliste, mais il est aussi ethnologue et même archéologue. En 1949, il devient conservateur du musée du Berry. Il le restera 25 ans jusqu'en 1974. Il fut aussi Conservateur en chef des Musées de Strasbourg. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur notre patrimoine.

Jean Favière, organisait, pour la deuxième fois une manifestation culturelle en dehors, 20 ans après les fameuses fêtes franco-écossaises de 1931, qu’il rappelle dans sa préface du catalogue, Jean Favière avait réuni et présenté 65 œuvres. Tableaux, statues, documents historiques sortis des Archives départementales, municipales...Mettant à contribution les curés de Blancafort, Ménétréol sur Sauldre, Argent, Aubigny, Ennordres, Sainte Montaine, Oison et le doyen d’Aubigny. Des particuliers : Mme Dufour de Clémont, le Marquis de Voguë, M. Juglard de Blancafort et Emile Boutroux d’Argent...Le tout complétant les travaux de l’Inspection Générale des Monuments Historiques et de la Commission Diocésaine d’Art Sacré. C’est inutile de dire que le chef de la patrouille locale était Jacques Mallet, premier adjoint du Maire d’Aubigny.

J’invite nos responsables et notre jeune "Directeur Culturel"  à consulter le catalogue. S’il n’a pas été volé, il doit être bien classé aux archives municipales d’Aubigny. Ils verront que c’était une exposition de haut niveau... qu’ils pourraient reprendre à leur compte. Et s’ils s’attachent les services d’un commissaire d’exposition de la taille de Jean Favière....

Dans son catalogue, que j’ai sous les yeux, au chapitre de la présentation de la seconde salle, Jean Favière s’appuie, pour présenter notre région, sur la thèse d’un jeune géographe local : Claude Moindrot. 

 

Claude Moindrot.jpg

Claude Moindrot, ami de Pierre Larousse, collaborera ensuite à la Géographie Universelle, au Grand Larousse Universel et à l’Encyclopédie. Docteur ès lettres, historien, professeur agrégé de géographie, Il enseigna au Collège Français de Londres (avec son épouse professeure d’anglais) puis à l’université de Paris VII. Il donna une conférence consacrée à Louise de Keroual, à qui il attribue la mode des robes à panier robes à paniers en 2005 à Aubigny. Le Professeur Moindrot  m’a mis aussi sur la piste du Commandeur de Jars, page de l’histoire peu connue.

chateau_de_Jars.jpg

Compte tenu de ses attaches locales,  Claude Moindrot (il a ses racines en Pays-Fort Jars-Concressault), de son érudition et sa connaissance des Iles Britanniques, la Cité des Stuarts et son fumeux du Centre de Recherche sur l'Auld Alliance Franco-Écossaises pourraient s’attacher plus souvent sa personne.

Commentaires

Il faudrait s’affranchir des objectifs électoraux

Écrit par : Faguet | 06/07/2012

Je vous approuve pour votre paragraphe. c'est un vrai charge d'écriture. Développez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.