Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2011

"LET MY PEOPLE GO !" Un film français de Mikael Buch avec Nicolas Maury, Carmen Maura, Jean-François Stévenin, Amira Casar, Clément Sibony... Mathieu Villien, de Concressault en est l'ingénieur du son.

"Let my people go"( Bande annonce ) qui sort aujourd'hui a reçu des critiques encourageantes (Télérama, Inrocks, Le Monde )…

affiche-let-my-people-go.jpg

Tout le monde sait que Ruben est juif, homosexuel, facteur, mi-finlandais, mi-français, fils indigne, frère désobligeant, amant décevant, assassin douteux, voleur malgré lui… Pourtant Ruben, lui, est incapable de savoir qui il est. Au grand tournant de sa vie, alors que s’ouvrent devant lui les flots de la mer Rouge, Ruben hésite : doit-il suivre son peuple ou son cœur ?

Inspiré du conte et de la fantaisie, le projet de Let my people go !, qui aborde différentes cultures et religions, n’est certainement pas typique de la production nationale. Le réalisateur Mikael Buch affirme que son intérêt pour une histoire aussi « exotique » est issu de son parcours personnel. En effet, ce cinéaste français, fils de père argentin et de mère marocaine, est parti vivre à Taiwan puis à Barcelone et à Nantes, avant de revenir à Paris faire ses études de cinéma à la célèbre Fémis.

Mikael Buch raconte que ses principales références cinématographiques proviennent d’un cinéma ludique, voire magique, avec une prédilection pour des narrations comme celles caractérisant Charles Chaplin, Woody Allen, Vincente Minnelli et Jacques Demy. Quand il était enfant, le metteur en scène regardait Blanche-Neige et les sept nains tous les jours.

Nous aurons peut-être l'occasion de le voir à Aubigny…Mathieu Villien, de Concressault en est l'ingénieur du son.

Le scénario a été écrit en collaboration avec le réalisateur Christophe Honoré.

Nicolas Maury, l'acteur principal, épatant, est très bien entouré. ( Carmen Maura, J-F Stévenin, J-L Bidault et Amira Casar ).

Les commentaires sont fermés.