Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2012

"PEUR SUR LA VILLE" (JdG) Deux casseurs envoyés en Centres Educatifs Fermés

Lu dans l’article du Journal de Gien du 19/01/2012 cette déclaration du député-maire d’Aubigny : En tant que législateur, je suis ravi que nous avons trouvé  avec le centre éducatif fermé.jpggouvernement une réponse adaptée  à ce type de délinquance avec la mise en place des centres de rétention fermé….

Les centres de rétention fermés ont presque 10 ans ! C’est la loi Perben de septembre 2002 introduit la possibilité de placer des mineurs en centres fermés à partir de l’âge de 13 ans.

A moins qu’il ait confondu centres de rétention fermés et centres éducatifs fermés (terme employé dans son article par la journaliste)…mis en place à la suite du meurtre d'Agnès ?

Au fait un Centres éducatifs fermés comment ça marche ? cliquer ICI 

Commentaires

Mon commentaire à comme un certains nombres d' autres, pour but de "faire réagir".
Là ou cela devient "inquiétant" c' est qu' effectivement les partis "extrêmes" risquent de s' emparer de ce genre de soucis au niveau national.
Aujourd'hui, je pense à mon grand regret que les services sociaux-judiciaires sont débordés complètement, avec par moments des parents démissionnaires de l' éducation de leurs enfants se qui rajoute une difficulté supplémentaire....!
Il me parait toutefois incontestable, que les politiques du moment doivent s' emparer de ce problème de façon sérieuse mais en ne tombant pas dans les extrêmes non plus.
De façon plus générale, il y à quand même un constat très inquiétant...celui tant de l' augmentation des actes d' incivilités des mineurs ou des jeunes majeurs, mais également celui de la gravité de ceux-ci.
Les sanctions ou les mesures de suivis "sociaux éducatives" sont telles toujours adaptées, il y à t' il suffisamment de personnels.??.
En tout état de cause, il semblerait tout de même que le citoyen commence à être un tantinet ulcéré par ce genre de comportement, surtout quand il s' agit de salariés qui n' on que le véhicule dégradé comme moyens de se rendre au travail et qui pour des raisons de coût ne sont assurés qu' au tiers....!! Je peut comprendre qu' à un moment ils aient envie d' obtenir autre chose comme réponse que "ils sont mineurs on les à relâché on y peut rien...quand à vos dégâts et bien si vous êtes au tiers ..."c' est ballot"...
Par ailleurs, Je ne pense pas que cela soit à l' éducation Nationale de se substituer aux parents...cela n' est à mon sens pas son rôle premier.
Dans 05 mois je vai avoir une grande responsabilité...celle de devenir "papa" pour la première fois avec toutes les conséquences que cela devra avoir.
En se qui concerne l' éducation, je ferai en sorte de porter une éducation de respects des valeurs républicaines, et de son prochain.
Fort d' un constat (au moins sur Vierzon) il sera pour ma pars très difficile de placer mon enfant en école publique ..estiment que..l' on y est plus en sécurité et il n' y à pour ma pars plus aucuns respects pour l' enseignant se qui amène une baisse de la qualité de sa prestation et c' est vraiment dommage.
Je pense que le seul fait d' avoir eus une enfance très difficile n' est pas un motif suffisent à expliquer de tels faits..(et je suis plutôt bien placé pour le savoir)..heureusement que toutes celles et ceux qui on eus une enfance difficile ne passent pas leurs temps à tout détruire autour d' eux.... il y en à qui s' en sortent très bien car ils le veulent et surtout car ils sont "acteurs de leurs avenir" et au delà je me risquerai à dire que l' on à l' avenir que l' on veux bien se construire.
En conclusion je suis convaincu qu' il est nécessaire de refonder l' action de la protection judiciaire de la jeunesse. La PJJ devra être à nouveau mobilisée sur une gestion quotidienne plus proche du terrain ainsi que sur une meilleure formation des personnels. Les rapports avec les juges sont indispensables et devront appeler un approfondissement de la relation. De tels objectifs représenteront incontestablement un coût budgétaire important mais sera à mon sens nécessaire pour l' avenir de la PJJ. Par ailleurs, son action devra mieux s' inscrire dans les dynamiques locales de concertation et de prévention mais pas seulement il va falloir tout de même amener des réponses adaptées AUX VICTIMES de ses infractions, il n' est plus possible aujourd'hui les laisser sur le bord du chemin. :)

Écrit par : Le Mouel | 19/01/2012

"Les quatre adolescents auteurs des lourdes dégradations commises sur une douzaine de véhicules et un magasin en centre-ville d’Aubigny dans la nuit du 13 au 14 janvier ont été interpellés par la Gendarmerie et présenté au tribunal en comparution immédiate.
Une sanction appropriée leur a été infligée. Celle–ci ne préjuge pas des suites au plan civil qui viseront les personnes responsables des quatre mineurs en cause.
La Gendarmerie et la Police Municipale méritent des félicitations pour la célérité et l’efficacité de leurs actions."
Yves Fromion, député-maire, sur le site municipal

Écrit par : Philippe | 19/01/2012

"un magasin en centre-ville" monsieur le maire est mal renseigné, deux vitrines ont été changées. La patinoire a aussi connu des agressions, pas gratuites

Écrit par : Albinacus | 19/01/2012

Je vous applaudis pour votre exercice. c'est un vrai travail d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : cliquez ici | 11/08/2014

Les commentaires sont fermés.