Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2012

LE PRESTIGE d'être simplement "con"

Le peloton des gens qui ont un quotient intellectuel, le fameux QI, en dessous de la barre existe. Alors, quand ils sont à la terrasse des cafés c'est pour recevoir des invectives. Et pourtant, ils ont, tout idiot, le droit et le devoir d'exister et d'imposer une prise de conscience pour l'autre bord qui lui se dit si "intelligent".

carte de con.jpg

Michel Audiard disait "J'parle pas aux cons, ça les instruit" et "J’ai divisé la société en deux catégories : mes amis ou mes cons à moi et les cons des autres que je ne supporte pas". Un voyage dans ses dialogues ne manque pas de se retrouver parmi le public et les conversations autorisées de ceux qui se sentent en dehors du lot. Le but: se moquer et conspuer évidemment. Si le "généreux conseilleur consciencieux" a vérifié ses "sources", importe peu. Il faut être consistant dans un consistoire. Dans ce genre de style, on peut être comparse, condisciple ou complice.

cons.jpgEt si, pour une fois, on essayait de comprendre et tentait de les sortir du trou dans lequel on les y a mis par l'habitude ? D'abord, les consoler avec compassion.  De la concupiscence? Pas du tout. Pas de coma à avoir. Pas de passion pour les cons, non plus.

D'abord, il y a "con" et "con". Il y a souvent une combinaison de circonstances qu'il ne faut pas mélanger. C'est con, mais c'est comme ça. Pas besoin de commuer la peine d'un copain en connerie. Les candides ne sont pas cons.

Penser qu'ils soient "inutiles", ces gens que l'on rejette de "bon" ou de "mauvais" cœur, est la pire des idioties. Ce serait conneries de cloisonner trop hâtivement les "exclus" de l'intelligence pour des esprits bien sensés et pleins de d'idées généreuses ou intéressées.

casse toi pauvre con.jpgLa plus grande raison en est ce simple coup de semonce des idées parallèles en candide. Un candide n'est pas "con", il s'instruit et il peut instruire les autres. Faire réfléchir à ceux qui sont en mal d'idées nouvelles et extrêmes est vraiment l'avantage de cette catégorie de personnes en marge des idées reçues.

S'ils énervent à priori par des questions hors tempo, ils font aussi un peu plus au passage sans le vouloir: apporter une réflexion et une ouverture d'esprit différent ou biaisée mais qui est aussi avec un esprit pluraliste. Il n'y pas de questions idiotes, il n'y a que de mauvaises réponses. Encore faut-il que le message dit "idiot" passe dans une oreille qui y prête attention à une juste valeur sans le rejeter d'office dans l'oubli ou l'inconscient

"Casse-toi pauvre con"

In Sauldreetsologne.hautetfort.com, le 16/10/2010

Commentaires

Dans les groupes pluridisciplinaires ou deans les séances de brainstorming, on intègre un candide qui n'a pas d'a priori sur sur le sujet étudié mais dont les questions peuvent être utiles aux autres, les connaisseurs.

Écrit par : Michel Coquery | 28/01/2012

Les commentaires sont fermés.