Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2012

LAURENT NIZOU, un fils du Pays-Fort, maréchal-ferrant grâce à son père depuis 1990…"MOF" en 2011…

Je vous conseille la lecture du dossier "Artisans et savoir-faire dans le Cher" dans le Berry Dimanche 29 janvier 2012 : Maréchal-ferrant tout un "savoir fer"…textes de Christelle Marilleau, photos se Stéphanie Parra.

Laurent Nizou.jpg

Laurent Nizou a la passion du cheval dans ses gènes.

Par sa mère, son grand-père et ses oncles  les frères Beaubois étaient de réputés éleveurs à La Sauloie et à l’Enfournée  à Concressault, mon village.

Par son père, héritier de plusieurs générations de maréchauds-ferrants  de Jârs.

Plaques concours chevaux.jpg

Le Haut-Berry était par excellence le pays de l'élevage du cheval de trait , particulièrement en Pays-Fort dans les cantons de Vailly sur Sauldre et Henrichemont. Laurent Nizou fer.jpgComme en témoignes ces plaques glanées par un fermier voisin de la Gravière où on a présenté dernièrement les maréchaux-ferrants locaux.

Les aptitudes  professionnelles  précoces de Laurent Nizou lui ont permis de faire son service militaire à Saumur, comme maréchal ferrant du Cadre Noir…Il a reçu son "bâton de maréchal" en obtenant le titre de MOF en 2011.

Laurent et son épouse Cécile (tiens le prénom de sa grand-mère) sont des passionnés des courses Laurent Nizou sabot.jpgd’endurance. Ils étaient tous les deux, en juin 2006,  au 1er raid des Stuarts à Aubigny. L’une comme compétiteur l’autre à la forge…

Dommage que Laurent, constamment en déplacement dans la région pour entretenir les sabots et des chevaux et les soigner ne soit pas prophète en son pays. On l’a oublié sur ce document, pas très à jours il est vrai…

Illustrations, Laurent Nizou au championnat de France de maréchalerie 2011 et ses applications fer ACR rolling Sport 3 pinçons

Commentaires

M.O.F !!!! la classe pour Laurent, que j'ai connu à ses débuts, quand il était installé à Jars... Je pense qu'ils ont du fêter ce titre à La Gravière.

Écrit par : Julien R. | 29/01/2012

Enfant je regardais le Grand Père de Laurent, ferrer les chevaux au bout du petit chemin à Jars, c'était vers les années 1957-1958, et maintenant j'ai pu apprécier les qualités professionnelles de Laurent pour le ferrage de Prune et Garçon !!! Qui m'aurait permis à l'époque d'envisager cela !!!

Écrit par : Annie ROL GILBERT | 30/01/2012

Laurent se déplace à Aubigny avec sa forge mobile.

Écrit par : Faguet | 13/08/2012

A Concressault, la famille Beaubois (oncle de Laurent à la Sauloie et grand-père à l'Enfourné) étaient des pationnés du cheval de trait.

Écrit par : Gitton | 13/08/2012

Bonjour,
Nous sommes une association qui travaille auprès des personnes âgées isolées, nous allons à leur rencontre pour recueillir leurs témoignages de vie puis nous rédigeons une revue mensuelle (publiée sur Nîmes à une centaine d’exemplaires). Cette revue regroupe aussi des articles sur des sujets qui intéressent les personnes du troisième âge : notre prochain numéro parlera de Maréchal Ferrant et pour l'illustrer, nous souhaitons vous demander l’autorisation de publier une photo de votre site. Nous citerons bien sûr notre source.
Voici l'adresse :http://aubignynewbuzz.hautetfort.com/archive/2012/01/29/laurent-nizou-un-fils-du-pays-fort-marechal-ferrant-grace-a.html
Seriez-vous d’accord …pour notre plus grand plaisir.
Merci de votre réponse sur revue.memoiresvives@laposte.net
Sylvie Guiraud, chef de chantier

Écrit par : Mémoires Vives | 30/09/2013

Je vous vante pour votre critique. c'est un vrai état d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : Marion | 12/08/2014

Les commentaires sont fermés.