Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2012

AUBIGNY, beauté transparente d'un glaçon sous un toit.

Un jour  avant l'énorme épisode hivernal de février 56, la neige est tombée à Aubigny…

neige à Aubigny.jpg

Un tel évènement serait plus que catastrophique aujourd'hui ?

Les transports paralysés pendant un mois ne permettraient plus l'approvisionnement alimentaire, le parc routier serait en forte majorité hors d'usage avec des circuits de refroidissements de moteurs éclatés et le fuel inutilisable, les centrales nucléaires ne produiraient plus d'électricité. Les systèmes de réfrigérations étant pris par les glaces.

95% des fleuves et rivière étaient pris par l’embâcle. (on avait atterri à l’Etang du Puits)

Le réseau aérien des télécoms et les réseaux hertziens seraient en forte partie anéantis.

Des milliers d'entreprises seraient au chômage technique faute d'électricité, de pénurie de transports, de matériel et de matière première endommagés.

Environ 95% de la population se retrouverait privée de chauffage domestique et sans électricité avec des canalisations éclatées par -10° à -15° en moyenne et souvent beaucoup moins.

Les denrées alimentaires (notamment les légumes frais) seraient fortement détruites par le gel qui prenait le sol sur 1.50 par endroit.

A partir de la mi-février on ne pouvait plus creuser le sol pour enterrer les défunts.

Le domaine agricole, céréales, vignes, cultures sous châssis etc. serait sinistré à 90 %.

Commentaires

Les guirlandes de Noël ne sont pas encore démontées à Aubigny ?

Écrit par : Fred | 31/01/2012

T'as bien fait d'en parler Fred...Ils avaient oublié...C'est fait...

Écrit par : Chapouton | 31/01/2012

Les commentaires sont fermés.