Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2012

"MEMOIRES RESISTANTES" Histoire du réseau Jade-Fitzroy (1940-1944), donne des témoignages de Fernand Mercier "Yves" de Concressault, responsable du "sous-réseau Mercier AB"

Auteur : Alya Aglan , agrégée d'histoire et chargée de conférences à l'Institut des Etudes Politiques de Paris. Prix Philippe Vianney, Défense de la France, 1993. Paru en : février 1994.

mémoires resistances.jpg

Le réseau de résistance Jade-Fitzroy fut fondé en décembre 1940 par celui qui en deviendra le chef : Claude Lamirault , vingt-deux ans, fervent maurrassien, personnalité fascinante et énigmatique. L'organisation qu'il met en place recrute en premier lieu sa famille et sa belle-famille, ses camarades du 27ème régiment de chasseurs alpins, dont Pierre Hentic, dit Maho, militant communiste, qui devient le chef des opérations aériennes et maritimes.

Les renseignements collectés puis transmis aux Anglais sont essentiellement militaires. Claude Lamirault.jpgPlusieurs fois décapité, le réseau se reforme sous l'impulsion de Georges Tournon et de ses camarades pour participer à la libération de Paris. L'étude du réseau menée en 1990-1991 sous la forme d'enquêtes, a permis de mettre en lumière la naissance, le développement et la disparition d'un réseau de renseignements français qui travaillait tout d'abord sous les ordres du MI-6 de l'Intelligence Service, puis fut rattaché au BCRA. Les témoignages recueillis, publiés en seconde partie, donnent la parole aux protagonistes de cette histoire restés trop longtemps dans l'ombre [comme "Yves" Fernand Mercier de Concressault (*)]. Plutôt qu'un récit linéaire de la destinée d'un groupe d'hommes et de femmes aux effectifs stables, se trouvent ici réunis les fragments d'une histoire collective entretenue et célébrée par la mémoire des survivants. Cette mémoire - à laquelle il est fait ici une large place - est tour à tour expansive, Pierre Hentic dit Maho.jpgsélective ou, au contraire, récalcitrante, construite et reconstruite a posteriori, laissant toujours une large place à l'interprétation du narrateur. Car tout en racontant sa propre histoire, chacun inscrit, en abîme, les histoires des autres personnalités du groupe, liées entre elles par les périls de l'action. Ainsi se forge l'identité et l'originalité du réseau Jade-Fitzroy.

(*) Le sous-réseau Mercier AB a été étudié de façon plus précise que les autres grâce à la rigueur exemplaire de Fernand Mercier, chef du groupe, qui garda avec soin les fiches signalétiques des agents...Ce n’est pas encore arrivé aux responsables du sectaire Musée de la Résistance et de la Déportation de Bourges… et du Cher (sic) n’ont pas entendu parler du réseau Jade-Fitzroy…N’y allez pas pour retrouver ce résistant originaire du Pays-Fort.

Commentaires

Mahot n'a rien dit à Renaudat ?

Écrit par : Raoul | 08/02/2012

Renaudat m'évite depuis que j'ai dit la vérité sur la non-libération de Bourges par les résistants. Il est décrédibilisé, à ce titre.

Écrit par : Michel Coquery | 08/02/2012

Renaudat est peut-être décrédibilisé, mais les fiches AERI sont toujours là, avec le concours du Centre Départemental de Documentation pédagogique.

Je vais me procurer le livre d'Alya Aglan . J'aime bien ce passage de la présentation:
"Cette mémoire - à laquelle il est fait ici une large place - est tour à tour expansive, sélective ou, au contraire, récalcitrante, construite et reconstruite a posteriori, laissant toujours une large place à l'interprétation du narrateur. Car tout en racontant sa propre histoire, chacun inscrit, en abîme, les histoires des autres personnalités du groupe, liées entre elles par les périls de l'action. Ainsi se forge l'identité et l'originalité du réseau Jade-Fitzroy."
Tout historien sérieux est affronté à la question de la reconstitution historique.

Écrit par : Moreux Gilbert | 08/02/2012

Reconstitution ou manipulation historique ? : les 2 sans doute.

Écrit par : Michel Coquery | 09/02/2012

Dans le récit historique il y a toujours une construction.
La manipulation c'est autre chose, c'est une manœuvre par laquelle on veut influencer quelqu'un à son insu.Les partis communistes ont été maîtres dans cet exercice: Voir Katin et autres chiffres délibérément gonflés, qu'ils reconnaissent maintenant,sauf les plus obtus. Pour les historiens-communistes de base, la tentation est fréquente d'agir de la même manière, à leur insu peut-être, tant leur idéologie est prégnante dans leur vision de l'histoire.
Il en est souvent de même pour les groupes organisés en lobbys d'intérêts.
Pour les autres, il faut voir. Je ne crois pas à la manipulation historique généralisée, autrement ce serait à désespérer de l'intelligence historienne.Sauf à penser qu'on est seul détenteur de la vérité.

Écrit par : Moreux Gilbert | 11/02/2012

Gilbert Moreux m'a fait découvrir ce travail... Décidément, après Guy Môquet, nout' président saute sur tous les faux clichés de la Résistance :
http://www.lavoixdesallobroges.org/histoire/461-itw-claude-barbier-sur-le-mythe-de-glieres

Écrit par : Jean-Baptiste Luron | 04/03/2012

J'ai appris que mon grand-père Albert EBERHARD, résistant et déporté en 1944, aujourd'hui décédé, aurait appartenu au réseau Jade Fitzroy. Je souhaiterais m'en assurer: existe-t-il une liste des personnes qui ont fait partie de ce réseau?
Par ailleurs, recherchant à cette occasion l'ouvrage de Alya AGLAN aux éditions du Cerf "Mémoires résistantes: histoire du Réseau Jade-Fitzroy 1940-1944" j'ai appris qu'il était désormais épuisé et introuvable. Est-il possible de s'en procurer quelque part une copie ou de l'emprunter à cet effet?
Vous remerciant par avance de vos éventuels éléments de réponse et de tout ce que vous pourriez m'apprendre pour aboutir dans mes recherches,
Bien cordialement,

Écrit par : EBERHARD | 15/09/2012

Je sais que Fernand Mercier, responsable du "sous-réseau Mercier AB" a laissé des archives
Aux Archives nationales, sous la cote 72 AJ 58, se trouvent réunis les quelques documents se rapportant au réseau Jade-Fitzroy.
Pour vous, le mieux sera d’écrire à l’historienne Alya Aglan au Éditions du CERF 24 rue des Tanneries 75013 Paris. Elle est également enseignante à l'Institut d'études politiques de Paris, 27 Rue Saint-Guillaume 75007 Paris.

Écrit par : Philippe | 16/09/2012

Allez voir dans une bibliothèque de ville-préfecture, comme à Bourges.

Écrit par : Michel Coquery | 16/09/2012

A la recherché de renseignement sur Albert Mazaleyrat mon oncle, agent P1 du reseau jade Fitzroy, compagnon de P.Hentic eclaireur skieur au 67bca namsos, et recrute plus tard par Hentic.
Merci par avance de considerer ma requite
Bien cordialement,

Écrit par : jc cochet | 17/07/2013

Mon père Max LEBAN faisait parti du réseau Jade Fitzroy. Il a
été arrêté en Février 43, torturé à la prison de Rennes, trans-
féré à Fresnes, il a été fusillé au Mont Valérien, avec 6 autres
Malouins, le 2 Décembre 1943.
J'étais très jeune à l'époque, je ne connais pas ses activités
de résistant, il aurait donné des renseignements sur les départs de bateaux allemands de St-Malo qui auraient été coulés, ainsi que sur les fortifications et les fossés anti-chars
Il a été décoré de la croix de guerre avec palme et étoile
vermeil, de la médaille de la résistance, ainsi qu'un certificat
de service signé de Montgomery.
J'aimerais en connaitre plus sur ses activités, est-ce possible? Connaissezvous le liquidateur de Jade Fitzroy ?
Avec tous mes remerciements.
LM LEBAN

Écrit par : LEBAN Lucien-Max | 04/09/2013

Ma belle-mère,Louisette Lescher a été arrétée et torturée une première fois à Royat(63) avec Marcel Guittet,puis une deuxième fois(et là,déportée). Je suis très interrressée par le rôle de ce réseau et tout ce qui concerne cette période.

Écrit par : VAN DER HEYDEN YVETTE | 07/01/2014

Un autre livre existe sur ce mouvement, qui rapporte cette arrestation:
« l’Auvergne des années noires”, Gilles LEVY, 2000
(books.google.fr/books?isbn=2844940285)
« C'est ainsi que Max Œsch, Maxime Alliot et son frère, Louisette Lescher et sa famille, Marcel Guittet, Guy Chatillon et quelques autres furent conduits à la prison ...".

Par ailleurs, selon la bibliographie du livre de A. Aglan, existerait à la BNF, un document "liquidation du réseau J-F", détaillant la contribution des membres du réseau, mais nous n'avons pas encore pu le consulter.

Je suis le petit fils de Marcel Guittet, j'apprécierais d'échanger avec vous,
Pouvez-vous me contacter à bruno.guittet(a)free.fr ?

Écrit par : GUITTET Bruno | 18/01/2014

Je vous contacte dès que possible.

Écrit par : VAN DER HEYDEN YVETTE | 21/01/2014

Je vous complimente pour votre article. c'est un vrai œuvre d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

rolland-zampilli@bbox.fr , merci de bien vouloir me contacter si vous avez de nouveaux échos. salutations républicaines et laïques

Écrit par : rolland-zampilli | 24/01/2015

je recherche des informations ou photos concernant JEAN EMILE WEIBEL ( Marne ), membre JADE FRITZROY , déporté à Compiegne en juin 44 , puis à Dachau et Mathausen , décédé à 34 ans à Guzen. toutes informations seront les bienvenues.
merci !!!
Laurens

Écrit par : becret | 01/02/2015

Les commentaires sont fermés.