Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2012

PRESERVER L'EAU POTABLE, Aubigny, avis d’enquête publique et parcellaire.

Sur le site de la Ville d’Aubigny, il y a une annonce  pour un avis d’enquête publique et parcellaire en vue de la déclaration d’utilité publique de la dérivation des eaux souterraines du secteur de la Théau et de l’établissement de trois forages dans ce secteur (NDRL cette eau est livrée à la consommation depuis juillet 2011, avec un taux de nitrate dans les normes). J’ai rien appris de plus en cliquer ICI

J’ai dû zapper l’Aubigny Info spécial, le Berry Républicain, le Journal de Gien et la Voix du Sancerrois… (La publicité a été faite dans le Berry républicain du 2 février et le Journal de Gien du 2 février)  j’ai découvert  l'annonce de l’enquête qu'aujourd’hui.

forages.jpg

J’espère que ce dossier a été mieux préparé (on a pris son temps) par les services Fertifond P'oizon.jpgpréfectoraux, que pour l’enquête publique pour l’épandage des boues d’Achères (78).

Comme on continue de nous enfumer (*) malgré les jugements du Tribunal administratif d'Orléans…Il est légitime d’être inquiet.

L’expérience des boues, me fait penser que nous ne sommes pas plus sages qu’il y a 50 ans, quand on pompait en pleine Zone Industrielle. A l’époque du 1er forage d'Aubigny-sur-Nère entrepris en 1932 par épandage boues.jpgPaul Lemoine (L. et P. Vincent, Ingénieurs à Villeneuve-Saint-Georges  lui avait communiqué la coupe et des échantillons, Lemoine avait mis au point un nouveau procédé de forage du sol par benne preneuse) une pointure, c’était presque la campagne. Pas d’inquiétude, il a 40 ans pour l’avenir de cette eau… Quant au forage du Portal, en pleine zone de culture hors sol, pas de périmètre de protection.

nous ne sommes plus des rigolots.jpg

(*) Le vendredi 21 octobre 2011, Yves Fromion organisait une cérémonie d'adieu pour Catherine Delmas-Comolli, future ex-Préfet du Cher, et prononçait un discours dont des extraits ont été reproduits dans le Berry Républicain. Devant une maigre assemblée où figuraient quelques élus municipaux d'Aubigny et deux élus de Conseils municipaux de la Communauté de communes, Fromion a remercié la Préfète pour "l'action bénéfique que vous avez apportée au Cher Nord et la façon dont vous avez su assumer vos responsabilités avec assurance, compétence, et doigté " évoquant là, sa "capacité à évaluer et dépasser les tensions..." Autre dossier difficile évoqué, "l'affaire des boues pour laquelle vous avez su trouver des solutions pour dédramatiser cette affaire, ce qui fait que plus personne n'en parle" (sic).

une claque à la préfecture.jpg

La réalité était tout autre…Suite au recours en annulation présenté par AVEC, le Tribunal administratif d'Orléans a annuler de nombreux articles de l'Arrêté préfectoral non conformes aux dispositions légales ou réglementaires (notamment les périmètres de protection de captage d’eau potable, et le respect du ph des sols).

Par rapport au dossier d’enquête publique, sur lequel le CM d’Aubigny s’est prononcé, le plan d'épandage a été fortement réduit. Les surfaces épandables prévues pour 5 500 hectares se trouvent réduites à 2 100 hectares. Les tonnages de boues-déchets (à l'origine 55 000 tonnes) sont réduits à 16 800 tonnes…

AVEC.jpg

Avec et le Collectif "anti boues" ont décidé de faire appel de l'ordonnance du Tribunal administratif de Nantes. L'objectif est d'obtenir l'annulation totale des Arrêtés préfectoraux de 2009.

Commentaires

La publicité a été faite dans le Berry républicain du 2 février et le Journal de Gien du 2 février

Écrit par : Honnête | 14/02/2012

Les coordonnées d'Honnête > contact@antiboues.eu

Écrit par : Philippe | 14/02/2012

Les commentaires sont fermés.