Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2012

'VALEUR & DISCIPLINE', Pierre Rocroy, le vieux soldat nous a quitté à 90 ans…

'Valeur et Discipline' la devise de la médaille militaire lui allait bien…comme ' Honneur et Patrie' celle de la légion d’honneur (on ne lui avait pas remise)…Nous ne verrons plus Pierre Rocroy aux cérémonies patriotiques…et ça va nous manquer.

Valeur et discipline.jpg

Outre sa carrière militaire où il fut particulièrement exposé, comme en Indochine où en Algérie, Pierre Rocroy a été un homme engagé, au service de ses concitoyens.

Il milita dans les associations patriotiques, qu’il présida. Président du comité des fêtes et prédident de l’association de Parent d’élèves (il géra pendant des années, bénévolement les transports scolaires)…Educateur et dirigeant de l’ESA football…

Pierre Rocroy un homme de conviction , il avait aussi un engagement citoyen. Ce fut un giscardien, respecté, compagnon de Pierre Karmann…

Pierre Rocroy a travaillé jusqu'en 1981 chez "Moteurs Droard" (WILO Intec)

A côté de sa bière recouverte du drapeau tricolore, un honneur mérité  était présentée ses décorations…treize…attestations des services accomplis., également appelée "état signalétique et des services", prouve que les services militaires (ou assimilés) ont bien été accomplis.

Parmi elles, une n’a pas été gagnée lors de ses services militaires…quoique…

Pierre Rocroy, avant d’être militaire fut un footballeur reconnu, si bien que, en fin de carrière, ce sportif fut affecté au Bataillon de Joinville.

Anecdote : Alain Calmat, ministre délégué à la Jeunesse et aux Sports sous le gouvernement Laurent Fabius, tenait, en 1986, une réunion électorale pour la campagne législative.

Pierre Rocroy lui dit on se connais…Le futur député du Cher resta muet…

Claqua "Matricule XXXXXX… garde à vous !"

Piere Rocroy, quand il servait au Bataillon avait dans sa section le patineur [vice-champion olympique en 1964 à Innsbruck, champion du monde en 1965, deux fois vice-champion du monde (1963-1964), trois fois champion d'Europe (1962-1963-1964) et cinq fois champion de France (1958-1962-1963-1964-1965)] et son inséparable compagnon Alain Giletti (sur la glace). Il s'entraînaient tous les deux sous les ordres de Jacqueline Vaudecrane à Boulogne-Billancourt.

Bon voyage Pierre…

Commentaires

Combien de "ses amis" se sont souvenus et recueillis sur son linceul ?

Écrit par : Creuseveur | 18/02/2012

Je vous applaudis pour votre critique. c'est un vrai état d'écriture. Continuez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.