Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2012

"YVES" n’avait pas attendu l’invasion de l’URSS…ni l’appel du Général…pour entrer en résistance

Fernand-Olivier Mercier (de Concressault)  n’avait pas attendu l’invasion de l’URSS par l’Allemagne le 22 juin 1941 et que Staline donne l'ordre aux communistes d'engager la résistance armée contre les Nazis pour entrer en résistance.

Cheval Rouge Mercier.jpg

Lorsque le  futur colonel Fabien, décharge le 23 août son 6.35 sur un officier de la Kriegsmarine, l'aspirant Moser, il y plus d’un an que ce complice du Capitaine de Vaisseau  Ronarc'h et de son équipage, avait privé la Kriegsmarine du cuirassier Jean-Bart… il réussit à s'échapper le 19 juin 1940 sous les bombardements de la Luftwaffe. Le Jean Bart avec son sister-ship le Richelieu  sont sans conteste les plus puissants et le plus réussis des bâtiments de ligne de la marine française de la seconde guerre mondiale.

jeanbart 1.jpg

Et il y plus d’un an que Darlan chef de la Marine française au début de la Seconde Guerre mondiale, et ministre de la Marine du premier gouvernement du maréchal Pétain lui avait remis la croix de Guerre. La seconde c’est le Général lui-même qui la lui remit !

C’est peut pour cela que les conservateurs sectaires, gardiens des clefs du Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher l’ont volontairement oublié…Volontairement car L'historien de la Résistance dans le Cher Alain Raffesthain , président du CG18, fleuri régulièrement la tombe, proche de celle de Fernand Mercier, dans le cimetière de Concressault.

Ignorants ? Non le 25 mai 2004, la Nouvelle République, dans sa rubrique vous le dites dans la NR, publiait un article six colonnes "L’onde Résistance de Fernand Mercier".

Ignorants ? Non…Dix ans avant cet article,  Aglan Alya, dans Mémoires résistantes. Histoire du réseau Jade-Fitzroy, 1940-1944, Yves donne son témoignage. Cliquer ICI

Fernand Mercier explique son engagement.

NR 24-5-2004 Mercier.jpg

Le Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher (Comme la salle Pierre Rateau au château des Stuarts) entend contribuer à la mémoire et à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Il s’adresse aux passionnés comme aux amateurs, aux jeunes qui la découvrent et l’apprennent comme aux historiens et aux chercheurs. Sa visite invite à la réflexion sur le sens donnée à la vie et à l’engagement, sur la modernité des valeurs de la Résistance. C’est la communication officielle…

Comment ont-ils pu occulter la vie de François Mercier aux jeunes scolaires ?

Un berrichon, fils de cheminot, bousier…Jeune ingénieur électricien "courants faibles" qui installa le téléphone sur le Normandie (je me souviens, regardant les cartes postales envoyées de N-Y à sa tante, ma Grand-Mère) avant le Jean-Bart… ingénieur LMT.jpgLMT, directeur du « Matériel téléphonique » à Istanbul. Directeur en Turquie de l’unité Le Matériel téléphonique (LMT*), filiale du groupe américain ITT. De retour en France, on lui confiat la construction de plusieurs usines. Il avait acquis une réputation de patron social apprécié des syndicats.

Pour les amoureux d’histoire militaire > départ du Jean-Bart et l’histoire du Jean-Bart

(LMT*), Compagnie française de matériel de télécommunication  Devenue en 1920 une filiale du groupe américain ITT. LMT-ITT a été acquis par Thomson-CSF en 1976, Alcatel en 1986, Nokia en 1987, et enfin Semi-Tech en 1996.

Commentaires

Quelle richesse de notables et de personnalités possède Concressault.

Écrit par : Michel Coquery | 26/02/2012

Le plus grand a été Arnaud de Cervole

Écrit par : Pinard P. | 28/02/2012

Ce blog devient le blog des résistants oubliés qu'il est temps de mettre en lumière. L'histoire de leur engagement mérite d'être connue des lycéens et collégiens berrichons d'aujourd'hui.
Ce serait faire œuvre de vérité, quand d'autres plus voyous que résistants sont encore dans des dictionnaires,installés sur les planches de musées.
La résistance est une histoire toujours vivante.
Il n'y a que des croque-morts pour vouloir la geler.

Écrit par : Moreux Gilbert | 28/02/2012

Tout à fait d'accord avec toi Gilbert. Le musée de la Résistance de Bourges mais aussi ceux d'autres départements ne présentent qu'une vision parcellaire de l'Histoire, qui plus est, orientée.

Écrit par : Michel Coquery | 28/02/2012

Quand on voit comment y est traité Pierre Rateau, seul compagnon de la Résistance du Cher!

Écrit par : Philippe | 28/02/2012

Les commentaires sont fermés.