Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2012

THEATRE "Derrière les fagots" & "Pétard, ça déménage !" Méry ès Bois, samedi 10 mars 2012 à 20h30 au centre socio-culturel

Soirée théâtrale, samedi 10 mars 2012  organisée par le Comité des Fêtes de Méry ès Bois à  20h30 au centre socio-culturel. Entrée : 8€ - enfants de moins de 14 ans : 4€

Pétard ça déménage.jpg

"Pétard, ça déménage !" comédie en 2 actes de Claude Schmit. Bernard Delaville, homme d'affaires ruiné, est contraint de vendre son appartement. De façon à ce que les acheteurs potentiels se décident au plus vite, il les invite, chez lui, à un dîner que servira l'employé farfelu d'un traiteur. Position sociale oblige! Parallèlement, il demande à son chauffeur et sa bonne, deux personnages "gratinés", de préparer son déménagement qu'il annonce comme imminent. Voilà déjà un trio de choc capable de déclencher les fous rires! Mais complété par une maîtresse championne du chantage, le passage répété du SAMU et de la police, les gags à répétition et les trucages du décor, on a là tous les ingrédients pour assurer un franc succès à cette comédie burlesque.

Derrière les fagots Jean-Paul Cantineaux.jpg

"Derrière les fagots Comédie paysanne de Jean-Paul Cantineaux. Décor : une cuisine de ferme ou salle à manger rustique - Durée : 60 mn Les goûters à la ferme "façon terroir" ? Bon, d'accord, c'est plus très original. Mais à la ferme de la "Grande goulotte", Auguste et Justine Pigeonneau ont eu l'idée d'ajouter chaque dimanche un spectacle. Et ça marche ! On vient par bus spécial de la ville voisine pour voir ça ! Ce dimanche là, cependant, Auguste et Justine vont faire connaissance des parents de Marlène, dont leur fils Louis est tombé amoureux. On va "causer fiançailles", alors pour être tranquille, en famille, on a réservé le goûter et le spectacle pour les seuls invités : Marlène et ses parents.... Enfin quand on dit "tranquille en famille" c'est sans compter sur les visites impromptues des autochtones pendant qu'on mange et qu'Auguste sort les bonnes bouteilles "de derrière les fagots"... Mais pour ce qui est du spectacle, il tarde vraiment à venir... A moins... A moins que... ah cré vingt diou, on y a vu qu' du feu !

Les commentaires sont fermés.