Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2012

MAITRISE DES DEPENSES PUBLIQUE, toujours plus de fonctionnaires territoriaux plombe la politique présidentielle…

L’immense majorité des Français ne se reconnaît pas dans les propos d’estrade qui veulent faire croire que la laïcité est en danger, la solidarité en recul, l’espérance en berne, le mérite en péril, la sécurité bradée… De Mélenchon à Le Pen en passant par Hollande, chez tous, il y a abus de langage, de généralisation, de caricature. Leur fonds de commerce politique est glauque, son exploitation odieuse. Leur réalité n’est pas la réalité. L’ambiance n’est pas à la lutte des classes. Le fond de l’air n’est pas à la révolte. La République n’est pas en danger.Yves Thréard le 2 mars 2012.

Ça n’empêche pas que l’on doit réduire la voilure. Nous avons malheureusement toujours trop de fonctionnaires territoriaux. Le CG 18 y a grandement participé, la Région et les Com. Com aussi….!

fonctionnaires-territoriaux.jpg

Plus pernicieux sont les roitelets qui s’y sont aussi appliqués.

Je connais une ville où le régime indemnitaire du personnel a évolué, entre 2004 et 2009 de 68%. Pendant la même période la masse salariale a augmenté de 31% (contre 23% dans les villes de même strate). Fin 2010, elle avait 7600 d’heures supplémentaires (89 h de moy. pour 85 agents, l’équivalent de presque 5 emplois pleins…) en portefeuille…au compte épargne temps

Je ne sais pas si d’avoir entendu ceci a empêché de dormir maires et présidents territoriaux ?

 “40 % d’augmentation d’effectif des fonctionnaires territoriaux en dix ans, c’est une évolution qu’il faudra stopper”, a expliqué Nicolas Sarkozy en attaquant les collectivités territoriales. Selon lui, ces dernières ont augmenté leurs effectifs de façon déraisonnable, pesant ainsi sur les épaules des contribuables. Il a regretté que, pendant que 165 000 postes de fonctionnaires d’Etat étaient supprimés, 500 000 nouveaux territoriaux étaient embauchés ces dix dernières années.

Mais j’attends de voir par quelle pirouette mon député UMP candidat, va vendre le programme du Président aux électeurs, alors que sa  situation de maire est en contradiction !

Illustration : dessin publié dans le JDM en 2005

Commentaires

Faut-il compter aussi les fonctionnaires créés par les administrés eux-mêmes ?
Prenons l'exemple du métier d'agriculteur : En une quarantaine d'années, leur nombre a été divisé par dix. Les "fonctionnaires de la chambre d'agriculture" ont-ils été divisés par 5 Que nenni, ils ont été augmentés.
De plus, pour les vignerons du Centre, au début des années 1990 a été créé le bivc avec des postes nouveaux de fonctionnaires associatifs. Et, comble d'anti-civisme de la part des dirigeants vignerons, ils ont demandé à l'administration des douanes de mettre à leur disposition les correspondants locaux pour un travail supplémentaire sans contrepartie de rémunération.
A l'époque membre du bureau de la chambre départementale syndicale des tabacs, j'avais pris la chose en main pour obtenir une juste rémunération pour les cld locaux.
Mon action a été jugée anti-vigneronne par les dits dirigeants qui, sans doute aidés par des pontes locaux du rpr, ont rencontré l'adjointe de M. Comolli à la direction des douanes pour contrer mon action !
Comprenez que lorsque j'ai entendu "travailler plus pour gagner plus, je n'y ai pas cru du tout... et l'avenir m'a donné raison !
Alors la croisade anti-fonctionnaires de l'ump, si c'est du même tonneau, c'est encore une bonne farce ! Heureusement, le peuple n'est pas dupe !

Écrit par : Jean-Baptiste Luron | 10/03/2012

Les commentaires sont fermés.