Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2012

DEBAT SARKOZY / FABIUS : une leçon pour la Cité des Starts ?

Le député candidat–maire d’Aubigny a particulièrement bien capté les propos de Sarkozy dans l'émission "Des paroles et des actes".

CP Aubigny Cercle Sully 1905 L.jpg

Parmi les thèmes abordés, le seul moment où les dépenses publiques ont été brièvement évoquées, a concerné les dépenses des régions et des intercommunalités. Rappelons que l’esprit de l’intercommunalité devait aller dans le sens d’une réduction des dépenses, notamment par la réalisation d’économies d’échelle…l s’est ému par exemple du nombre de vice-présidents dans l’agglomération de Rennes dirigée par Monsieur Fabius. Imaginez ! 45 vice-présidents pour 70 communes !!

En se rasant  un matin, se regardant dans la glace, il s’est aussi aperçu qu’il avait, comme Fafa,  largement récompensé ses  plus fidèles serviteurs en augmentant généreusement, même après la création de la Com. Com. les postes d’adjoints et conseillers délégués.

Le marocain le plus subtil et utile est le délégué à la mémoire, auprès du premier magistrat...que conseil municipal d’Aubigny est  a désigné en son sein.

Je vais le mettre, à quelques jours de l’ouverture du Vieil Aubigny au défi de nous expliquer qui était "le Cercle Sully" ?

CP Aubigny Cercle Sully 1905 verso.jpg

Indice une carte postale postée en 1905 "Le cercle de Sully en Suisse" et adressée par Charles à Jeanne Cherrier, chez ses parents buralistes à Aubigny.

Pour conclure sur la leçon du débat Sarkosy/Fabuis…Jeudi soir le conseil municipal a baissé de 20% les émoluments des élus (Aubigny n’applique pas ce barème)

Je trouve, très généreuse cette décision, venant d’un parlementaire cumulard et peut-être plafonné  ( 8 231 € brut par mois pour les députés et les autres élus, les revenus versés aux élus par les communautés territoriales et les syndicats intercommunaux n'entrent pas dans le calcul de ce plafond.)

Commentaires

Un vieux proverbe : "le mieux est l'ennemi du bien".
Souvent nos hommes politiques sachant qu'il ne font pas le bien se contentent de citer un de leur collègue qui fait vraiment mal (en accentuant la présentation) et de dire tout fier : "Vous voyez, je fais mieux que lui !"

Écrit par : Jean-Baptiste Luron | 26/03/2012

Les commentaires sont fermés.