Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2012

"LE GRAND TOUR" de Patrick de Carolis de Naples à Bahreïn, en passant par Edimbourg et New York : porter le tartan national breton est un acte culturel d’identité.

A l'origine, "le Grand Tour" était un long voyage initiatique à travers l'Europe, entrepris par les artistes et les jeunes aristocrates pour approfondir leurs connaissances en matière d'art, d'histoire et de culture. Patrick de Carolis s'inspire de cette démarche et part à la rencontre de personnages emblématiques.(comme  Charles lennox, 2ème duc d’Aubigny et de Richmond  véritable prince du XVIIème siècle. Sensible aux idées des lumières, homme de grande culture ami de  Montesquieu), Frédérick le Grand, L’Empereur François Ier, La Condamine...qui visita l’Europe )

Nolwenn Leroy Fred Renaudin.jpg

De fil en aiguille, il atteindra l’Écosse pour évoquer l’histoire des clans et la culture celte, avec notamment une rencontre avec la chanteuse Nolwenn Leroy.

Ils abordèrent  entre autre  le port du kilt en Bretagne et en Ecosse.

Fred Renaudinaccompagne au clavier Nolwenn Leroy, en kilt. Porter le tartan en Bretagne est  un acte culturel d’identité. Surtout comme Fred le tartan national breton ...

tartans bretons.jpeg

On dit (légende ?) que Mary Stuart, (1542 - 1587) avait fait appel à des arcchers bretons pour combattre les Anglais. En remerciement des services rendus et de leur dévouement, elle les avait autorisés à porter le tartan aux couleurs de la Bretagne (noir et blanc).

Par la suite  le Tartan "national breton" a été  composé de couleurs symbolisant la Bretagne : le noir et le blanc, le vert pour l'Argoat et le bleu pour l'Armor.

Aujourd’hui  sont officiellement enregistré par le Scottish Register of Tartans les neufs tartans des pays bretons et celui de la Bretagne.

9 tartans bretons.jpg

En Bretagne porter ces tartans  n’est pas un gadget : c’est un acte culturel d’identité pour affirmer que nous avons des racines ».

Si du côté du  château de Keroual en Guilers, près de Brest, où naquit Louise Renée de Penancoët de Keroual en 1649 on porte le "Tartan Breton Bro-Leon", c’en ait pas de Bow Tie.jpgmême dans son duché d’Aubigny.

Nous avons aussi un tartan conçu et réalisé par MacNaughtons de Pitlochry officiellement enregistré par le Scottish Register of Tartans : Aubigny Auld Alliance tartan, à la demande de la ville d'Aubigny. "The Aubigny Auld Alliance tartan was created using the Stewart of Atholl tartan and the colours of the Aubigny sur Nere town crest. c1994. The Stewart of Atholl tartan was used as the basis for this design because of the 16th century Chateau d'Aubigny sur Nere was built by the Stewarts. The name arises from the Auld Alliance, a cultural and diplomatic treaty between Scotland and France, which was at its strongest during conflicts with England, the common enemy".

wr2159.gif

Si on crée des tartans pour des pays, c’est très rare pour une ville.  Mais en France les cumuls sont d’usage répendu. The Mayor of Aubigny est député, président et aussi chef de clan. Il ne supporte plus la vue du "Aubigny Auld Alliance tartan" :un acte culturel d’identité pour affirmer que nous avons des racines! 

Commentaires

Par contre de Karolis pouvait éviter les Campbell..c'est de la provoc

Écrit par : MacQuentin | 05/04/2012

On va parler tartan pour l’expo "textiles" à la Maison François Ier

Écrit par : KiltetKulotkoort | 06/04/2012

Les commentaires sont fermés.