Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2012

MUSEE DE LA CHEMISERIE et de l'Élégance masculine invité à La Maison de la Gastronomie à Aubigny sans évoquer Royaltex.

La Maison de la Gastronomie d’Aubigny consacre une exposition commerciale (sans aucune illustration locale) du  Musée de la Chemiserie et de l'Elégance dans un espace confiné de la Maison François Ier.

Chemise Royaltex.jpg

Ouvert en juillet 1993 au public, le Musée de la Chemiserie et de l'Elégance masculine ROYAL TEX  1956.jpgfait aujourd'hui partie intégrante du Paysage Culturel d'Argenton-sur-Creuse (chez Michel Sapin). L'idée de ce musée est née au début des années 1980, dans la mouvance de l'année du patrimoine instaurée par le Ministère de la Culture. Jean-René Gravereaux, ancien industriel de la confection et son épouse Solange, eurent l'idée de créer un musée des Industries de Chemiserie-Lingerie, industrie majeure à Argenton-sur-Creuse et ses environs. Il s'agissait pour eux de transmettre un patrimoine représentatif d'une profession, d'une activité industrielle créée depuis plus d'un siècle.

S'entourant d'anciennes ouvrières et d'anciens patrons de la confection, ils créent en janvier 1983 l'Association des amis des industries de Chemiserie-Lingerie (aujourd'hui Association des amis du Musée de la chemiserie).

Commence alors une vaste campagne de collecte auprès des entreprises et de la population locale permettant ainsi, de constituer la base des collections actuelles.

Dubois-Portal Argent sur Sauldre.jpg

"S'entourant d'anciens patrons de la confection" parmi les membres fondateurs (et donateur)  de l'Association des amis des industries de Chemiserie-Lingerie : Mr Dubois d’Argent sur Sauldre. Ne passez pas à la Maison François Ier pour voir et photographier ces souvenirc argentais…C’est passé sous silence !

Royaltex sortie d'atelier.jpg

Pas plus que l’on parle des chemises Royaltex, qui avaient soutenu l’emploi d'Aubigny avant de partir…justement à Argenton… (Même que le coupeur, Claude Brot ,du se reconvertir en policier municipal).

ROYAL TEX 1957.jpgEn 1965, Bazin prend le contrôle d'Ile-de-France pour disposer d'une marque et d'un réseau commercial (Royaltex)… Pour le commissaire de l'exposition municipale on lit ceci dans la monographie de Frédérique Barnier/Cécile Prévost, "L'industrie de la chemise à Argenton" (extraits).

S’il est un peu perspicace et curieux il trouvera, sur le net, pour quelques € des publicités Royaltex (1956 et 1957) et une chemise blanche Royaltex brodée devant…idéale pour cérémonie mariage et une et autre  ajustée cintrée au dos avec manches longues conçues pour boutons de manchette (Taille 41 cm pour le tour de cou).

Avertissement : Toutes les illustrations de ce post n’ont pas, et je le regrette, n'ont pas  été photographiées dans la Maison François Ier.

Commentaires

Voilà le commissaire habillé!

Écrit par : René | 10/04/2012

Un élu qui ne connait pas sa ville!

Écrit par : G-D | 10/04/2012

Aubigny ne regarde jamais au Nord.
Il y a Argent!

Écrit par : Liz | 10/04/2012

Si c'était un musée de l'élégance morale, il faudra que sa visite soit obligatoire pour tout candidat à une fonction publique !

Écrit par : Jean-Baptiste Luron | 11/04/2012

Les commentaires sont fermés.