Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2012

SAINTE MONTAINE- Pèlerinage lundi de la Pentecôte. 150e anniversaire de la naissance de l’Abbé Louis Bonsire

Edité le 16/05/2012

Lundi de pentecôte est redevenu férié ….Il ne doit pas avoir grand monde à regretter cette "Rafarinade".

Alors plus d’excuses pour vous rendre lundi à Sainte-Montaine.

Ste Montaine Pelerinage 2012.jpg

Cette année du 150e anniversaire de la naissance de l’Abbé Louis Bonsire (1862-1943), curé de Sainte-Montaine durant 52 ans et artisan de la reprise du pèlerinage laissé en sommeil depuis longtemps…Il soignait les corps, les âmes et était un disciple de Raboliot.

pélerinage Ste Montaine.jpg

La messe de 10h sera animée par le père Aymeric de Salvert, missionnaire dans le nord du Japon, à 1000kms de Tokyo.

Après la procession à la Belle fontaine (« A la fontaine bouillonnante et sacrée les femmes allaient boire pour être fécondes et ramenaient chez elles des cailloux récoltés sur les lieux »), un pique-nique tiré du sac réunira tous ceux qui le désirent à la salle des fêtes de ce village traversé par le méridien. Le Père Aymeric de Salvert donnera à 14h30 une conférence sur l’Eglise du Japon. Les vêpres chantées à 15h30 concluront la journée consacrée à Sainte Montaine, patronne de la Sologne

sainte montaine banière.png

Au fait Sainte Montaine, princesse ou servante ?

Montaine n'a jamais été la fille de Pépin le Bref, et pas davantage la soeur de Charlemagne. C'est d'autant plus paradoxal que cette erreur grossière couramment admise est bien la seule certitude qui vaille sur la vie de la sainte. Gisèle est un joli prénom, c'est celui que donna à sa seule et unique fille Pépin le Bref, proclamé roi des Francs en 751. La sœur de Charlemagne et de Carloman fut abbesse des Chelles, aujourd'hui département de la Seine-et-Marne.

sainte montaine homélie.jpg

Mais alors, qui est Montaine ? Bien malin qui peut répondre à cette question. Car sa biographie "officielle" elle-même' a été reconnue comme empruntée à une autre : sainte Gertrude, fille de Pépin le Vieux, également appelé Pépin de Landen, maire du palais d'Austrasie (royaume situé à l'est de la Gaule franque ayant Metz pour capitale, et berceau des Carolingiens) sous Clotaire II, puis sous le règne de ce bon roi Dagobert.

Pour démêler le vrai du faux, il  semble intéressant de livrer aux Berrichons la synthèse opérée par Hilaire de Vesvre. L'auteur, un ancien magistrat, écrit ainsi : " Depuis de longs siècles, les Solognots vont en pèlerinage le lundi de Pentecôte et le 1er octobre,à la fontaine Sainte-Montaine, paroisse du même nom dans le Cher, pour y obtenir la guérison de la fièvre. Selon un ancien lectionnaire du diocèse de Bourges, Montaine, fille de Pépin, maire du Palais, refusa de se marier avec un prince d'Austrasie et entra dans un monastère dont elle ne tarda pas à devenir abbesse. Les hypothèses émises sur l'emplacement du monastère sont dénuées de toute base sérieuse".

curé-maire.jpg

Monseigneur Jean Villepellet, évêque de Nantes, souligne dans son remarquable ouvrage sur les saints berrichons, la similitude à peu près complète de cette biographie sommaire avec celle de sainte Gertrude, abbesse de Nivelles.

Comme il arrive souvent, la piété populaire, à défaut de certitudes historiques, à doté la vierge solognote d'une gracieuse légende qui, transmise par la tradition orale, pourrait bien avoir sa source dans un fond de vérité.

Commentaires

Je vous approuve pour votre éditorial. c'est un vrai boulot d'écriture. Continuez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.