Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2012

"AU NOM du pèze, du fisc et du Saint-Esprit" comme disait Thierry le Luron…

A moins qu’ils agissent tous comme disait Thierry le Luron : "Au nom du pèze, du fisc et du Saint-Esprit" espérons que la semaine prochaine, dimanche de la pentecôte, membres de notre Gouvernement, pendant le Conseil des ministres (on les réunit, sous cette législature, le jour des fêtes chrétiennes) soient pénétrés par les sept dons du

Conseil des ministres.jpg

Saint Esprit : intelligence, conseil, sagesse, connaissance, piété, force, crainte.

   Intelligence : qui les rendra réceptifs dans l’appréhension, par l’intelligence, des vérités spéculatives.

   Conseil : qui les rendra réceptifs dans l’appréhension, par l’intelligence, des vérités spéculatives pratiques.

   Sagesse : qui les rendra réceptifs dans le jugement, par l’intelligence, des vérités spéculatives.

   Connaissance : qui les rendra réceptifs dans le jugement, par l’intelligence, des vérités pratiques.

   Piété : qui les rendra réceptifs dans les appétits de l’amour des choses qui concernent un autre.

   Force : qui les rendra réceptifs dans les appétits de la crainte des choses qui nous concernent.

   Crainte : qui les rendra réceptifs dans les appétits du désir des choses nous concernant.

Allons-nous être témoin d’un renouveau charismatique ?

Concertation, ouverture, changement, explication…seront-ils des mots partagés,  avec la même traduction et signification  par les tenants de la pensée unique et leurs congénères

Lundi, jour de pèlerinage, les candidats seront là. En leur sainte présence allons-nous assister à Sainte-Montaine à un nouveau miracle ?

La venue de l'Esprit Saint est racontée dans le livre des actes des Apôtres : c'est la seconde partie de l'Evangile de Luc. «   Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu, quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d'un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient.

 Ils virent apparaître des langues qu'on eût dites de feu; elles se partageaient, et il s'en posa une sur chacun d'eux. Tous furent alors remplis de l'Esprit Saint et commencèrent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer... » Actes, II.

Les commentaires sont fermés.