Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2012

LES SALARIES DE DOUX, sans illusions, ont pris la route pour crier leur désespoir dans l'ordre et la dignité cet après-midi à Blancafort.

Manifestation d'une certaine ampleur dans l'ordre et la dignité cet après-midi à Blancafort.

Les salariés du groupe volailler Doux, mis en redressement judiciaire début juin, sont sans illusion et s'attendent au pire.

Blanca usine Doux.jpg

En attendant de la solution de rachat qui sera retenue par le tribunal de Commerce, annoncée pour le 27 juillet, les salariés, qui se sentent condamnés, gambergent. La tête n'est plus au boulot.

Blanca départ.jpg

Les gens veulent savoir où on va. Quand la procédure se mettra en place, si on continue, si on est repris.

Blanca tous écoeuré.jpg

C'est le flou complet déplorent syndicalistes et élus.

Blanca SDFêtes.jpg

La communauté de communes Sauldre et Sologne ne s’est pas signalée par une grande solidarité.

Blanca regard.jpg

Sur les 13 communes, 4 maires dont le député-maire d’Aubigny, un élu de Bourges, se sont sentis concernés par cette menace sur l’économie locale. Pas d’élus de la Région ni du CG18!

Commentaires

Je n'ai pas vu de conseiller général par contre je suis conseiller municipal de Bourges et je représentais le Front de gauche du Cher.

Écrit par : Yannick Bedin | 20/07/2012

Vous avez changé la fin de votre article donc mon précédent commentaire qui le corrigeait à la marge est inutile désormais.

Écrit par : Yannick BEDIN | 21/07/2012

Où étaient les drapeaux de la FNSEA ?

Écrit par : Nano | 21/07/2012

Les commentaires sont fermés.