Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2012

HUITRE de NORMANDIE la creuse fine de pleine mer et l’huitre plate…les préférées de François Ier et son maréchal de France, seigneur d’Aubigny (Berry) Robert Stuart…

La baie du Mont-Saint-Michel, est le paradis des amateurs d’huîtres : plates, creuses ou sauvages. Un petit plaisir gastronomique qui se mérite tant la culture de l’huître reste un exercice fragile.

Banc d'Huitre ouvert.jpg

La relation si particulière qui lie Cancale à ses huîtres ne date pas d’hier. Les Romains venaient déjà s’y approvisionner pour leurs fastueux banquets. En 1545, c’est par goût pour ses huîtres que François Ier aurait accordé le titre de « ville » à Cancale. Et aux XVIIème et XVIIIème  siècle, le port expédiait le précieux mollusque dans toute l’Europe.

L'huitre normande est une huitre de pleine mer, et non de parc, comme l'est par exemple celle du bassin d’Arcachon. C'est pourquoi, plus que toute autre, elle a goût d'océan, affirment ses partisans. L’huître de Normandie est élevée sur le littoral, principalement de la Côte de Nacre à la Baie du Mont-Saint-Michel. La région se prête à la culture de l’huître car elle bénéficie des plus fortes marées d’Europe (jusqu'à 14 mètres d'amplitude). L’estran, découvert jusqu’à 6 km, permet un élevage sur une surface largement étendue. Protégées dans leurs pochons de grillage, arrimées sur des tables à claires voies, les huîtres de Normandie se nourrissent du plancton abondant et varié qui prospère dans ces eaux fortement brassées. Trois à quatre années sont nécessaires pour obtenir une huître de qualité.

huitres normandes.jpg

Un banc est ouvert depuis ce matin à Jârs avec une annexe à  La Taverne du Connétable, nouvelle place à Sancerre

Commentaires

Déjà à son retour de Jérusalem, lors de la victorieuse bataille sur l'anglais du Mont-Saint-Michel-au-Péril-de-la-Mer, John Stuart de Darnley, seigneur de Concressault et Aubigny, c’était régalé de ces huitres

Écrit par : Godon | 12/11/2012

Il faut avouer qu'elles sont vraiment bonnes les huitres de Grandcamp-Maisy....

Écrit par : Gérard | 12/11/2012

Tu sais que noute médecin lit le blog?

Écrit par : Philippe | 12/11/2012

Donnez leur un bain au sancerre.

Écrit par : Mool | 12/11/2012

Je vous félicite pour votre recherche. c'est un vrai charge d'écriture. Continuez .

Écrit par : cliquez ici | 11/08/2014

Les commentaires sont fermés.