Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/06/2012

ENVOUTÉS…"Vous serez envouté par la Maison François Ier : maison de présentation et de promotion des savoir-faire locaux liés aux arts de la table et de la gastronomie".

C’est ce que vous pouvez lire sur le site de Berry Province en cliquant ICI.

C’est une publicité mensongère… C’est vrai qu’il y a deux saisons on avait lancé avec de grandes formules et d’effet de manche ce concept. On a même dépensé un peu de nos impôts l’an passé pour pouvoir faire des démonstrations culinaires. Mais voilà, en empruntant le terme culinaire juste, c’était un soufflet…vite retombé ! Personne l’a dit à Berry Province.

Inventaire du patrimoine culinaire région Centre.jpg

La cuisine, les terroirs, les savoir-faire… Le thème de La Journée du Patrimoine de Pays et Journée des Moulins (qui fête sa 15e édition ce W-E offrait  l'opportunité de découvrir des sites patrimoniaux ou des savoir-faire traditionnel.

Ces rencontres, pour la Maison François Ier,  pouvaient être l'occasion de mettre en valeur notre patrimoine culinaire régional riche et varié et de promouvoir la dynamique économique régionale…

Par exemple on pouvait organiser une rencontre autour de l'ouvrage "Inventaire du patrimoine culinaire de la région Centre " paru aux éditions Albin-Michel avec Loïc Bienassis, coordinateur de l’inventaire, et animée par Nicolas Raduget, doctorant à l’université de Tours. En faisant la promotion de produis locaux retenus dans cet inventaire.

Maison gastronomie assiette vide.jpg

A la Maison de la Gastromie d'Aubigny, l'assiette est réstée vide

(*) L’inventaire du patrimoine culinaire de la région Centre a été publié en mars 2012. Soutenu par le conseil régional du Centre et coordonné par l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation (IEHCA-Université de Tours), cet état des lieux du patrimoine gourmand du cœur de la France constitue un événement majeur puisqu’il marque l’aboutissement d’un travail scientifique de référence à l’échelle de notre pays.

En 1989, était en effet lancé, à l'initiative de Jack Lang, alors Ministre de la Culture, un programme de recherche visant à recenser le patrimoine culinaire de notre pays. La gastronomie et l’ensemble des patrimoines qui l’accompagnent avaient alors droit de cité au Ministère de la Culture. Pour coordonner cet Inventaire du patrimoine culinaire de la France, une structure fut créée : le Conseil National des Arts Culinaires (CNAC). Un comité de pilotage d' "experts nationaux" fut mis en place qui comptait deux ethnologues, Laurence Bérard et Philippe Marchenay (CNRS, direction des enquêtes terrain), un agronome, Jean Froc (agronome à l'INRA, décédé en février 2009) et deux historiens, Mary et Philip Hyman (direction des recherches historiques). Cet ambitieux projet a donné lieu à la publication de vingt-deux volumes entre 1990 et 2003 aux éditions Albin-Michel. Vingt-deux volumes qui forment désormais une collection prestigieuse, bien connue des gastronomes français. Le CNAC dut malheureusement cesser ses activités à la fin des années 1990 alors que trois régions restaient à couvrir : l’Auvergne, le Centre, la Réunion (et Mayotte).

Tandis que l’inventaire Auvergne était lancé – il a été publié en novembre 2011 –, l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation ne pouvait se satisfaire de voir ce programme exceptionnel demeurer incomplet. Le conseil régional du Centre a lui aussi mesuré l’importance de ce projet et l’a appuyé sans réserve.

PETIT PATRIMOINE à l'honneur dimanche 17 juin 2012, en France et en Pays-Fort… Cuisine, terroirs et savoir-faire…du chauboulon…

Mis en ligne le 09/06/2012

Dimanche 17 juin 2012 le petit patrimoine est à l'honneur. Thème : "Cuisine, terroirs et savoir-faire".

Chauboulon Affiche.jpg

Profitez-en, on rallume le four de la Maison du Pays-Fort à Vailly sur Sauldre…pour cuire du chauboulon (*), pour vous donner l'eau à la bouche!

Souvenir d’enfance, mon père était boulanger, il réalisait le chauboulon en retravaillant  les rognures  des galettes feuilletées…

Idéal pour accompagner une bonne tasse de café ou de chocolat au lait…

A la maison du Pays-Fort vous pourrez découvrir (ou retrouver) ce chauboulon…mieux on vous confira le secret de sa recette, inratable et facile à réaliser..celle du Pays-Fort.

(*) Chauboulon : galette non feuilletée assez lourde (Glossaire rural du Centre de Jean-Baptiste Luron, 2001 - p. 34)

BEAUVAL, escapade des enfants de l'Aide alimentaire et vestimentaire d’Aubigny

Au petit matin, mercredi, dans la cour de l'Aide alimentaire et vestimentaire, rue du Champs-de-Mars, le président de l'association, Jean Achard et son équipe de bénévoles, étaient en partance pour le zoo de Beauval .

Beauval 1.jpg

Pierre-Alain Dubois, commissaire du Salon des vins et produits de terroir, Mireille Rincheval, présidente et du Rotary-club Aubigny-Argent (*) étaient venu donner le départ aux trente-huit enfants, bien accompagnés.

Beauval 2.jpg

Le ZooParc de Beauval  crée en 1980 par Françoise Delord, destiné principalement aux oiseaux, le parc s’agrandit   puis devient ce que l’on connait aujourd’hui, un parc qui contient 4600 animaux et 400 espèces différentes ! Il est maintenant un des zoo les plus importants d’Europe.

Beauval 21.jpg

Question géographie, il est très bien situé : au cœur de la Région Centre !

Le parc comprend beaucoup d’installations comme une plaine 3 hectares où vivent ensemble 80 animaux de la savane. N’oublions pas la face vitrée du bassin des manchots et la plaine des éléphants !  Pour les plus petits, la mini ferme permet de se balader parmi les poules et les chèvres en liberté!

Beaucoup d’animaux sont uniques en France : les lamantins, les lions blancs, les koalas, les okapis, les tamanoirs et bien sûr, plébiscités par les médias et acheminés en vol spécial depuis la Chine des pandas géants !

Beauval 3.jpg

Dans la nature, le panda vit de manière solitaire, les couples se rencontrant uniquement pour s’accoupler, 2 à 3 jours dans l’année ! C’est pourquoi, ayant montré des premiers signes de maturité, Huan Huan et Yuan Zi évoluent à présent dans leurs installations intérieures et extérieures respectives. Pour autant, leur observation est toujours aussi plaisante : courses, baignades, siestes, escalades et cabrioles restent au programme

Il très agréable de  visiter le  Zooparc . Une visite ponctuée d’animations très prisées! Les enfant on fait en une journée  un tour du monde et appris plein de choses sur toutes les espèces… Un vrai bonheur…

beauval 4.jpg

Belle organisation de l'Aide alimentaire et vestimentaire… ce voyage de fin d'année… Ils avaient même programmé l’orage pendant la pause repas ! La joie des enfants a été la récompense des organisateurs.

 (*) Le Rotary-club avait offert un  chèque de 1200 €uros en faveur de ce voyage de fin d'année, l'aide alimentaire et vestimentaire s'occupant du reste, repas, pause quatre-heures, boisons, assurance…

SOIREE fromagée et feu d'Artifice à Clémont, 13 juillet 2012

Clémont 13 juillet 2012.jpg

RENCONTRE NAVALE à Brinon le 24 juin 2012 - 10/18h

Brinon rencontre navale.jpg

MARCHE DE PRODUCTEURS à Blancafort , dimanche 17 juin 2012

Blancafort-marché-des-producteurs 17 juin 2012.jpg

FÊTE DE LA MUSIQUE à la Chapelle d'Angillon, 23 juin 2012

Fête de la Musique 2012 La Chapelle.jpg

SAINT GENEFORT, saint guérisseur berrichon, évêque d’origine écossaise….

Mis en ligne le 11/11/11, modifié le 15/11

En faisant mon arbre généalogique, je suis tombé sur un aïeul, tixier à Aubigny,  qui avait un patronyme rare, en Haut-Berry, au XVIIIème siècle : Généfort…

Chaon saint Généfort.jpgParmi les saints guérisseurs du Berry on trouve d'un saint Généfort. Un évêque d'origine écossaise, ancien abbé de Saint-Symphorien de Bourges, monastère qui est à l'origine de la collégiale Saint-Ursin (Bourges).  

Son culte est attesté une quarantaine de fois en France et en Italie du nord. La plus ancienne mention de son existence, nous la trouvons, à Bourges, en 1075... Dans une charte donnée, entre 1073 et 1078, en faveur de la Collégiale Saint-Ursin de Bourges. Ce document atteste  la présence du corps de Généfort qui y est confirmé à plusieurs reprises. Il n'est pas indifférent que le corps de ce saint ait été conservé à l'église Saint-Ursin dont le portail offrait une iconographie cynégétique et calendaire très particulière. Il était honoré en Berry le 25, le 26 ou le 27 février et à Sens le 26 février, donc en période de Carnaval.

Les Compagnons de Saint Généfort, au pays sancerrois étaient réputés(Il aurait été le successeur de St-Romble au monastère au monastère castelgordonien selon F.Foucher  in "Saint-Satur") .  On peut voir dans l’église de Chaon (en Sologne) une statue saint Généfort. Elle  aurait le pouvoir de vivifier les "membres faibles".  A Verneuil-sur-Igneraie (Indre), la fontaine de saint Généfort devait rendre les gens beaux et forts. Chaque année, au mois de février, les anciens plongeaient les enfants dans son eau glacée. On trouve une statue de Saint Généfort ou Guinefort l’église Notre Dame de Hérisson (Bourbonnais).

Saint-Guinefort tableau.jpg

Dans l’église Saint Colomban (un autre saint d’origine écossaise), dans les Côtes d’Armor huile sur toile, datant du 19ème siècle, représente le martyr de saint Généfort, copie de la toile de Lefebvre, datée de 1766, conservée dans l'église Saint-Martin de saint guignefort.jpgLamballe.

Il existait dans le commencement du XIIIe siècle une léproserie à Dammartin (Seine-et-Marne), sous le nom de Saint Généfort ou Guinefort, abbé de Saint-Ursin de Bourges. Généfort  vint en Picardie et finit sa vie martyrisé à Abbeville... A Bouillant, canton de Crépy (Oise), on vénère clans l'église une statuette où se trouve l'inscription suivante:  S. Guinefort mar' Qui guérisses des Langueurs prié   Pour nous.   Les individus atteints de fièvres invétérés emploient des linges frottés sur la statue. On  lui attribue le pouvoir de soulager les fatigues, d'apaiser les fièvres et même de corriger le strabisme (la « loucherie » qui fait « guigner fort »).  Mais saint de Saint Généfort ou Guinefort est aussi invoqué par les femmes afin de "réveiller" l'appétit de leurs maris "endormis". Guigner, en patois, signifie "remuer la queue" pour les chiens. "Remue-fort" la queue…

Saint-Guinefort Lévrier.jpg

Dans les Dombes , Guinefort, ou saint Guinefort, est le nom associé à un lévrier qui selon une légende rapportée notamment par le dominicain Étienne de Bourbon vers 1250, possédait le pouvoir posthume de guérir des enfants. Selon cette légende, le chien s'était attaqué à un serpent qui voulait piquer l'enfant de ses maîtres, châtelains de Villars-les-Dombes. Son maître le passe au fil de l'épée en voyant l'enfant Saint-Guinefort.jpgensanglanté gisant à terre, car imputant d'abord à son chien les blessures apparentes du nourrisson.  En voyant le serpent déchiqueté près du berceau et lorsque son enfant sain se réveille, il comprend sa méprise. Par la suite, ayant enterré son valeureux chien, il plante un buisson pour marquer l'emplacement de la dépouille. Les gens du lieu, puis d'autres, attribuent bientôt au lévrier martyr des pouvoirs miraculeux, notamment ceux de guérir des enfants et se rendent au sanctuaire pour le vénérer. Face à l'ampleur de la dévotion, Étienne de Bourbon fera exhumer les restes du chien pour les brûler ainsi que l'arbuste et en fera état dans son ouvrage  De Supersticione. Une loi est votée pour interdire aux habitants de se rendre sur les lieux, sous peine de saisie de l'ensemble de leurs biens. Pourtant, le culte de ce saint Lévrier persiste pendant plusieurs siècles, jusqu'aux années 1930, et ce malgré les interdictions répétées de l'Église catholique romaine.

Les femmes qui ayant des enfants faibles et malades demandaient son intercession céleste ! Au lieu présumé du tombeau du « saint lévrier » étaient apportés des langes de bébés, des chaussons ou des petits souliers en guise d’ex-voto, des pièces de monnaie, des clous et on y exposait même pendant un court laps de temps des enfants nus.

Lire > Jean-Claude Schmitt, Le saint lévrier. Guinefort, guérisseur d'enfants depuis le XIIIe siècle > cliquer ICI

15/06/2012

CONCERT de musique vocale italienne, Aubigny, cloître des Augustins 30 juin 2012 -20h30

Concert Aubigny 30 juin.jpg

FÊTE DE LA MUSIQUE 2012, à Clémont avec L'asSONORE

L'association l'asSONORE vous donne rendez-vous le samedi 23 juin à Clémont (Cher) pour venir célébrer la Fête de la Musique 2012. Il y en aura pour tous les goûts avec du Reggae et de la Chanson en début de soirée, et nous finirons par transformer l'esplanade de "la Maison de la Pêche" en dancefloor géant... Préparez-vous ça va envoyer !

Fête Musique 2012 Clémont.jpg

 • HUSTLE AND BUSTLE (reggae / groove)

Originaire de Tours, Hustle and Bustle est un groupe de reggae / groove qui propose une musique très chaleureuse et dansante. A voir en concert, grosse énergie ...! site

  • ACORPS DE RUE (chanson française festive)

Depuis 2007, les Acorps de Rue ont parcouru la France avec plus de 300 concerts, faisant parfois les premières parties de groupes tels que SANSEVERINO, HIGELIN, PIGALLE, LA RUDA... Une atmosphère dansante et entraînante, Acorps de Rue annonce la couleur "chansons festives et plus si affinités". Deux garçons forment tout un orchestre passant des claviers à la trompette, de la guitare à l’accordéon, animés d’abord et avant tout par un singulier besoin de partager des valeurs humaines qui leur sont chères et une franche bonne humeur communicative. site

  • THE DANCERS (rock'n'beat)

The Dancers, c'est ce trio pop qui a remporté le dernier prix Ampli Ouest-France. Installés dans leur maison au milieu de nulle part, ils consacrent tout leur temps à créer de superbes mélodies, des arrangements pop audacieux et de puissants refrains que les gens pourront chanter sans retenue. L'année dernière en première partie de THE SUBWAYS et cette année ils suivent le désormais célèbre groupe PONY PONY RUN RUN, leur avenir semble tout tracé ! site

  • D.VICE (electro)

Ce Dj Producteur se révèle comme étant un élément moteur de la scène électro en Région Centre. Productions d’évènements, productions de disques, podcasts, clubs, festivals et dj sets pour sports extrêmes ; tout y passe dans les projets artistiques, jusqu'à remixer et être diffusé par l’un des parrains de la French Touch : ETIENNE DE CRECY. Certains de ses fameux remixes sont signés sur Boxon records aux cotés de DILEMN et COSTELLO ! Résolument tourné vers les sonorités électro «qui tâchent» il est à l‘ affiche aux côtés des DJ's et live sets confirmés de la scène électro française et européenne ... Technicité et efficacité sont les maitres mots qui décrivent ses performances ! site

 

DILEMME CORNELIEN pour les électeurs albiniens : renvoyer le "députésortantcandidat" au Palais Bourbon et perdre leur maire…où le conserver à Aubigny ?

Le "députésortantcandida"t n’a pas capitalisé l’information, sur sa popularité, que lui ont donné ses concitoyens le  9 mars 2008. Près du tiers des votants avaient déposé un bulletin nul ou blanc (*) dans les urnes albiniennes.

Vote Blanc.jpg

Certes les électeurs n’avaient pas le choix, mais le même jour, dans des conditions semblables, le conseiller général n’a recueilli la moitié moins de bulletins blancs.

Ce désamour a été confirmé dimanche dernier. Le député-maire a perdu 26% de ses voix at home entre les deux 1er tours des législatives (2007 et 2012).

Dilemme cornélien pour les électeurs albiniens : renvoyer le "députésortantcandidat" au Palais Bourbon et  perdre leur maire…où le conserver à Aubigny ?

François Hollande l'a affirmé : "un parlementaire ne pourra plus être membre d'un exécutif local".

Qu’elle sera la véritable motivation des albiniens dimanche?

Vont-ils voter pour conserver leur maire ?

(*) concernant le vote blanc le députésortantcandidat, fait preuve d’une grande ouverture d’esprit et de pragmatisme. Il est sans état d’âme et pas rancunier...

Le Berry Dimanche  du 18 octobre 2009, reprenait ce post du 28 septembre 2009 mis en ligne dans le blog l’Agitateur : "Le député UMP de la 1ère  circonscription du Cher, Yves Fromion, est co-signataire d’une  proposition de loi tendant à la prise en compte du vote blanc lors des différents scrutions électoraux. L’exposé des motifs précise que "un bulletin blanc n’est ni une abstention, ni un vote nul. Il marque au contraire un choix, une volonté politique déterminée, de participer au vote. Chaque électeur doit avoir ainsi le moyen d’exprimer son opinion ; celle que l’offre politique du moment ne correspond pas à son choix. "Cette proposition de loi, déposée en Juin 2008 a été renvoyée à la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République. Visiblement, la reconnaissance du vote blanc n’est donc pas une urgence semble-t-il. A  noter que la question du vote blanc avait déjà fait l’objet d’un débat et d’une loi  en 2003. L’Association pour la reconnaissance du vote blanc milite depuis de nombreuses années en faveur d’une véritable reconnaissance du vote blanc."

DERNIERES IMAGES, place Cujas, du vieux soldat, battant retraite! Pathétique !

Fromion Place Cujas.jpg

DOUX…Cooooott, cot, cot, cot, cot ,cot, cot, cot, cot !!! Couic...

Le "députésortantcandidat" a rencontré ce pauvre Charles Doux et a adressé un courrier aux salariés de l'Usine Doux de Blancafort.

Fromion manger du Poulet.jpg

Cooooott, cot, cot, cot, cot ,cot, cot cot, cot !!! Couic...

Juste un petit mot sur la situation des éleveurs, sans parler de leurs  problèmes d'approvisionnement....

14/06/2012

LA DERNIERE CHARGE du vieux soldat !

la dernière charge.jpg

Pathétique…cliquez ICI

GALA de danse "modern jazz" Salle des fêtes d'Aubigny, 16 juin 2012 -21h

Gala de Danse Modern jazz 2012.jpg