Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2012

GEOCACHING en Sauldre Sologne… A l’attention des “moldus” : géocache à "La borne des 4 paroisses", coordonnées : N 47° 37.061 E 002° 18.440

Le géocaching c’est  une de chasse au trésor à l’ancienne, qui se pratique avec des moyens modernes. C’est  est un loisir qui consiste à utiliser la technologie du géopositionnement par satellite (GPS) pour rechercher ou dissimuler un contenant (appelé "cache" ou "géocache") dans divers endroits à travers le monde.

Borne des 4 paroisses.jpg

La France n’est pas très en avance, mais les adeptes sont aujourd’hui nombreux, et se prennent au jeu. Mais ils ne font pas plus de publicité que cela pour leur jeu. Lorsqu’ils parlent des caches, ils appellent ceux qui ne savent pas des “moldus” du nom donné à géocaching.jpgceux qui ignorent la sorcellerie dans Harry Potter.

Le géocaching a pour but de découvrir des lieux insolites ou touristiques à travers la quête de petites boites de différentes tailles appelées "caches"». Pour ce, vous êtes aidés par une description, des commentaires appelés "logs", et des coordonnées GPS. De plus, une énigme sera à la clé pour finaliser le lieu exact une fois sur place…l’Office de Tourisme de Bourges est géocacheur…

En Sauldre Sologne, site où on ne trouve pas encore de parcours thématiques, bien sûr,  pas encore de caches à proximités des lieux touristiques qui seraient autant d’occasions de découvrir ce territoire autrement.

geocaching_logo.jpgA l’attention des “moldus” de l’OTSS, voici  une cache sur leur territoireà Brinon qui conjugue nature et histoire : "la borne des 4 paroisses". Tous les détails de cette cache sont sur geocaching.com

Il s’agit d’une Cache Traditionnelle et ses coordonnées : N 47° 37.061 E 002° 18.440

Présentation:

Si vous aimez avoir le sentiment d'être au bout du monde, alors cette cache est pour vous. La borne des quatre paroisses marque l'intersection entre les communes de Brinon sur Sauldre (Cher), Cerdon (Loiret), Isdes (Loiret), et Villemurlin (Loiret). Elle marque donc aussi la limite entre les départements du Loiret et du Cher et de Saudre Sologne.

Le géocache:

    Stationnez-vous aux coordonnées suivantes:

        N 47° 37.589   E 02° 17.237

    La borne se trouve à ces coordonnées:

        N 47° 37.052   E 02° 18.424

    La cache:

        N 47° 37.061   E 02° 18.440

Pas adepte géocaching…Vous pouvez quand même faire cette agréable rando, cliquez sur ce lien…

22/08/2012

CHIEN DE BERGER BELGE, Nationale d'élevage 25 et 26 août 2012 à Aubigny sur Nère

Bergers Belges 2012.jpg

édité le 27 juillet 2012

SWING MANOUCHE , "Recordes Trio", au château de la Verrerie , 25 août 2012 à 18h30.

"Recordes Trio" est né de la rencontre parisienne de trois musiciens de lieux et d’univers différents : Camille Barbillon, chanteuse et violoniste venant de Clermont-Ferrand, Romain Vuillemin qui a fait swinguer l’est de la France avant la capitale, et  Emile Mélenchon (diplômé du conservatoire de Toulon en guitare classique et guitare jazz) le guitariste virtuose toulonnais dont Paris n’a pas fini de parler.

Jazz Manouche à la Verrerie.jpg

Le jazz qu’ils vous proposeront est celui d’un alliage entre leurs différents domaines de formation, leurs influences et leurs idées.

Recordes Trio.jpg

Le swing manouche sera au rendez-vous ainsi que standards de jazz plus récents avec des arrangements très, très originaux.

Dîner concert 26 €

Concert seul 12 €

Réservation 02.48.81.51.60

CONCOURS PHOTO pour les Journées Européennes du Patrimoine, jusqu'au 9 septembre 2012 : une bonne occasion de vous faire l’ambassadeur du patrimoine de la Communauté "Sauldre Sologne"

Du caché au cliché : votre regard sur le patrimoine... en photos !

A l’occasion de cette 29e édition des Journées européennes du patrimoine,  un seul objectif pour les photographes amateurs et avertis : partagez le temps d'un été un regard passionné et original sur le patrimoine qui vous inspire dans votre région ou au fil de vos vacances!

Ecossais château des Stuarts.jpg

Une bonne occasion de vous faire l’ambassadeur du patrimoine de la communauté de Communes "Sauldre Sologne"

Envoyez vos clichés accompagnés d'une légende (nom du lieu, brève description) et d'un crédit (nom et prénom de l'auteur) jusqu'au lundi 9 septembre à 18h à l'adresse suivante : courriel

Les meilleures photographies seront publiées chaque semaine sur le site des JEP 2012 (espace « Vos photos »). Parmi elles, la photographie de la semaine sera diffusée sur les réseaux sociaux et son auteur aura le privilège de recevoir un ouvrage de la collection "Architecture et patrimoine" des éditions Parigramme.

Avant de partager votre talent, consultez la charte de participation, cliquer sur ce lien

A vos appareils !

Illustration : un écossais sur le toit du château des Stuarts

"TERRITOIRES" Exposition au Château de La Verrerie, du 1er au 16 septembre 1012 /peintures & sculptures/ Sophie de Vogüé & Philippe Joseph Baschet

Les artistes Philippe Joseph Bashet et Sophie de Vogüé  (fille de Béraud, comte de Vogüé  et de  Diane Paul-Boncourt) sont de retour Château de La Verrerie pour l’exposition "Territoires"

Territoires la Verrerie.jpg

Du  1er au 16 septembre 2012.

Ouvert tous les jours de 11h à 18h.

21/08/2012

GRAFFEURS, le duo Azot & Zomeka , installé à la campagne à Neuvy-Deux-Cloches, du 7 au dimanche 23 septembre 2012…au Château des Stuarts…

Ce sont eux qui ont assuré, pour le comice agricole d’Henrichemont, la décoration  du char de Neuvy deux Clochers sur le thème de la terrine de Lapin…

Zomeka (Mélanie Elzingre) est peintre, graffeuse, décoratrice, cavalière…animatrice Bafa

Azot baigne dans la culture hip hop…

"ZOMEKAZOT" est né de la rencontre d’Azot et Zomeka…Une fusion…un mélange parfois bizare mais qui reflète une peinture instantanée et dynamique. Une explosion Graffiti qui séduit des publics très différents.

Zomekazo.jpg

Le duo Azot & Zomeka , installés à la campagne à Neuvy-Deux-Cloches, sera du 7 au dimanche 23 septembre 2012…au Château des Stuarts…

Moi je les aurais bien vus à la Forge…un espace de rencontre et de création…un beau projet d’adultes…Pour qu'Aubigny soit une ville plus "vivante" pour les jeunes "qui aiment sortir"

Azot & Zomeka sont habitués à développer leur art  dans des usines désaffectées…et à encadrer régulièrement des ateliers…une occasion, rêvée,  pour les jeunes de s’approprier ce lieu...

20/08/2012

FLEUR, la bonne fée, se penche sur l’avenir de la filière avicole…et de Blancafort…

Communiqué de Gérard Guéraud, cadre de la fédération PS du Cher, concernant l’avenir de Doux Blancafort,  sur ce post...

Fleur et le dossier Doux.jpg

"Beaucoup de choses vont se mettre en place, le GSE PME/PMI/TPE et commerce a beaucoup travaillé pendant  la campagne pour la restructuration, la ré industrialisation de nos industries. Fleur Pellerin est la ministre délégué chargé de ce dossier elle est assisté par Pierre-Alain Weil, un  industriel qui présidait notre groupe (ndrl: Secrétaire national adjoint chargé des PME, du commerce et de l’artisanat). Le cas de DOUX rentre dans cette action et nous sommes là pour épauler l'équipe municipale de Blancafort, animé par Pascal Margerin le maire, tous ensembles pour défendre les intérêts des salariés et la pérennité de leur entreprise."

Fleur Pellerin ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique Les représentants des pôles de compétitivité ont été reçus, fin juillet au ministère du redressement productif...pour en savoir plus, cliquer sur ce lien...

Je n’ai pas vu de pôles de compétitivité pour la filière avicole…

L’Adel (Agence de Développement Economique) donne sur son site la liste ,locale, des pôles...Si le pôle de compétitivité, ViaMéca(*)  ayant trait à la mécanique et qui recouvre les régions Rhône Alpes, Auvergne, Centre, Languedoc-Roussillon, Limousin et Midi Pyrénées a le même succès Pôle d’excellence en production mécanique à Aubigny !...

(*) Cet espace regroupe 4000 entreprises et plus de 170000 salariés travaillant dans les secteurs mécaniques, matériaux, automobile et aéronautique.

19/08/2012

DOUX, Blancafort est monté à Paris…on va y retourner pas pour voir le Ministre du Redressement productif, mais le berrichon Sapin…

J’ai mis en ligne, hier le communiqué de la Région Centre, voici l’article publié par le Berry Républicain (*) après la visite au ministère de l’Agriculture…Un peut différant.

maison de l'emploi Sancerre Sologne.jpg

Le député de la 1ère circonscription du Cher et  Président de la Maison de l'Emploi du Pays Sancerre-Sologne n’est pas monté en ligne… Il ne donne plus de conseils depuis son coup de gueule du 7 août contre la Région.

Aphone, le président du CG18, le projet de visite de rencontre avec  Michel Sapin  va peut-être le faire sortir de l’ombre… (Raffesthain  avait Présidé la Région Centre après la 1ère démission  de Sapin)

Bizarre…aussi bien dans le communiqué de la Région, que dans l’article du BR, on parle du Ministre du Redressement productif… Un ministère au carrefour de plusieurs autres qui devrait conduire Arnaud Montebourg à travailler étroitement avec Pierre Moscovici, ministre de l’économie, Michel Sapin, ministre du travail ainsi que Fleur Pellerin et Sylvia Pinel, ses deux ministres délégués, en charge respectivement des TPE PME, et du commerce.

(*) L’agence de développement économique du Cher était représentée, selon le BR…Je pensais que ce machin n’existait plus ? Pour noir comment on y traitait le Cher-Nord … cliquer sur ce lien...

LAVOIRS, outil d'amélioration de la santé publique, les lavoirs jouèrent un rôle social de la plus haute importance au XIXe siècle.

Les 15 et 16 septembre 2012, la 29e édition des Journées Européennes du Patrimoine mettront à l'honneur les "patrimoines cachés". Pendant deux jours, les participants pourront découvrir tous les secrets et les trésors enfouis ou dissimulés que compte la communauté de communes Sauldre Sologne. Attendons que le site officiel des JEP 2012 (en maintenance ce W-E) donne les programmes.

J’ai déjà, sur le sujet publié ce post, cliquez sur ce lien....-

Mais aussi celui-ci...

Lavoir Pays-Fort.jpg

Aubigny cache un lavoir traditionnel  (avec 2 fûts en pierre), propriété municipale…En bord de Sauldre, j’ai déniché ce lavoir, avec une planche qui se montaient au cabestan suivant la hauteur du niveau de la rivière.

lavoir cabasson.jpg

Deux arguments pour monter ce petit patrimoine, les 15 et 16 septembre 2012 :

  • C’est Napoléon III, mécène de la Sologne,  montrant de l’intérêt pour l’expérience des lavoirs anglais, qui encouragea  la création en France d’établissement de ce type. La loi du 3 Février 1851 vote un crédit spécial (600000F) pour subventionner à hauteur de 30 % la construction des lavoirs. Il de quoi illustrer, en Sauldre Sologne, la prise de conscience collective de l’importance de la salubrité publique et des principes élémentaires d’hygiène

  Nicolas Leblanc , au nom prédestiné, le grand scientifique de la Communauté de Communes Sauldre Sologne, changeât la vie des lavandières, comme Vedette la vie de la Mère Denis…

18/08/2012

DOUX : la Région Centre reçue au Ministère de l’Agriculture

Communiqué et illustration repris sur la page facebook de François Bonneau, président du Conseil Régional du Centre. Publié le 18 août 2012, 8h.

Région Centre reçue au Ministère de l’Agriculture.jpg

"Marie-Madeleine MIALOT, Vice-Présidente de la Région Centre, accompagnée d’une délégation, a été reçue par le Cabinet du Ministère de l’Agriculture, hier 17 août 2012.(relire ce post...)

Cette  délégation était composée des représentants syndicaux des sites de Boynes (45) et de Blancafort (18), un représentant des éleveurs, des Maires de Blancafort, Boynes et Pithiviers ainsi que des représentants des Conseils Généraux du Cher et du Loiret.

Lors de ce rendez-vous ont été évoquées les conséquences prévisibles sur les salariés et les éleveurs des offres de reprises déposées auprès du tribunal de Quimper vendredi dernier.

En ce qui concerne le site de Blancafort, l’absence de reprise n’est pas acceptée par la délégation, et il est demandé au Ministre de travailler à une reprise permettant de maintenir une filière de la dinde, d’élevage et de transformation, pour sauver ce site.

Le Cabinet du Ministre s’est engagé à tout mettre en œuvre pour que des repreneurs se manifestent pour réaliser une poursuite d’activité sur ce site qui remplit toutes les conditions économiques et sociales pour cela.

En ce qui concerne le site de Boynes ont été évoquées les conséquences de la reprise partielle des salariés et la nécessité d’un accompagnement des salariés victimes d’un licenciement, une indemnisation digne pour les salariés ayant de nombreuses années d’ancienneté, un examen attentif des travailleurs âgés de plus de 55 ans afin de leur assurer une forme de pré-retraite. La mise en œuvre d’un soutien financier à ceux qui souhaiteraient entreprendre une formation qualifiante. Il a été demandé la mise en place rapide d’une cellule de reclassement financée par Doux.

La Région Centre et les Départements du Cher et Loiret, avec l’Etat, ont affirmé être susceptibles de s’engager au soutien aux reprises des sites dans le respect des réglementations en vigueur, et à condition qu’un véritable avenir économique pérenne pour la filière avicole soit définit et mis en œuvre et le maximum d’emplois soient maintenus sur chaque site.

Conclusion, Marie-Madeleine MIALOT apprécie l’écoute du Cabinet du Ministre sur les problèmes des sites de Boynes et Blancafort, et pense qu’une mobilisation doit s’accentuer dans les jours qui viennent afin que les solutions évoquées se concrétisent avant l’échéance de liquidation fixée au 10 septembre 2012".

FETE DE LA BERLODIERE 2012, "LA" fête de la ruralité, 2 septembre à Ménétréol sur Sauldre

Fête de la Berdolière 2012.jpg

Fête de la Berlodière, "la" fête de la ruralité

Route de Sainte Montaine.

Exposition de vieux métiers agricoles.

Démonstrations d'anciens métiers.

Vente de produits fermiers.

Restauration sur place, réservations  et renseignements,

Association de la Berlodière / Jacky Berniau

Tél 02 48 58 23 04

MARCHE de Producteurs et de Fabricants, Blancafort 19 août 2012, 9/12h

Blancafort-marché-des-producteurs  19-8-2012.jpg

17/08/2012

DOUX, une délégation d’élus de la Région Centre reçue aujourd’hui au ministère

BR Doux 17-8-2012.jpg

On ne sait pas si le maire de Clémont, conseiller général du canton d’Argent sur Sauldre fait partie de cette délégation ?

Ni si le député de la 1ère circonscription du Cher et son attachée parlementaire-conseiller régional sont du voyage ?

Relisez ces posts :

      Dossier Doux...O'Centre...

      Où sont nos élus ?...

16/08/2012

ITINERAIRES JACQUAIRES, pourquoi ne pas réhabiliter l’Itinéraire de Bruges , traversant le Pays Sancerre-Sologne ?

La constellation des itinéraires jacquaires ne cesse de s'étendre. Et remet au goût du jour de nombreux autres chemins de pèlerinage. À chacun sa voie ! 

Lorsque la Société des Amis de Saint-Jacques-de-Compostelle a relancé le pèlerinage, dans les années 1950, et jusqu'au début des années 1980, les pèlerins étaient rares. Deux événements ont réveillé son engouement : en 1987, la proclamation du chemin de Saint-Jacques comme «premier itinéraire culturel » du Conseil de l'Europe et, en 1989, la venue de Jean-Paul II à Santiago pour  les 4ème Journées mondiales de la jeunesse. En une vingtaine d'années, la fréquentation a été multipliée par cinquante : 2900 pèlerins en 1987 ont reçu la Compostela à Saint-Jacques, confirme le bureau d'accueil de  la  cathédrale, et plus de 145000 en 2009. Pour cette année jubilaire (2010), 200000  pèlerins y sont attendus (Pèlerin N° 6643 du 25 mars 2010)

En réalité ils ont été beaucoup plus nombreux, 270818 pèlerins en 2012 ont reçu  la Compostela.

Signe du nouveau regain de la popularité du pèlerinage vers Santiago, les « jacquets » repassent par Aubigny.

Auraient-ils retrouvé l’Itinéraire de Bruges ?

Un relevé précis de cette route est attesté dans un manuscrit conservé à la Bibliothèque de l’Université de Gand (Belgique) qui daterait de 1380.Repris par ar Joachim Lelewel. Brux. J.-H. Dehou. En 1858.

A Bruges, les "wollewevers" tisserands en laine, qui honorent saint Jacques comme patron, l’empruntaient pour se rendre en Galice :"De Brugis usque Bourges en Berry per Parisius directe." etc...

Pélerins passez par Aubigny.jpg

Le recueil donne pour la France le tracé de 35 routes. Deux de ces routes conduisant les pèlerins à Bourges par le Berry et la Sologne : de Bruges à Bourges par Orléans et (Pierrefitte sur Sauldre, Souesme, Neuvy-sur-Barangeon) et de Bruges à Bourges par Paris par (Montargis, Gien, Coullons, Argent, Aubigny, la Chapelle, Saint Palais).Avec une variante de Paris à Bourges par Romorantin et Vierzon.

A Bourges les pèlerins prenaient la Voie de Vézelay qui a obtenu en 1998 le classement au Patrimoine Mondial de l’Unesco, au titre des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France.

Les marcheurs qui arpentent les chemins de Compostelle de nos jours adoptent un nouvel attribut destiné à devenir l'accessoire indispensable du pèlerin: l'iPhone.

Tout ce qui peut concourir à nourrir l’économie touristique ne doit pas être négligé…Pourquoi ne pas réhabiliter en pays Sancerre-Sologne, ces itinéraires ?

Annexes : Itinéraire de Bruges vers Compostelle par l’église d’Aubigny…pour lire cliquer sur ce lien…

SAINT ROCH est honoré le 16 août. Il est le patron des pèlerins et de nombreuses confréries ou corporations

Peu de Saints ont joui et jouissent d'une aussi large notoriété, ont été et sont l'objet d'une aussi grande vénération. Il est le patron des pèlerins (*) et de nombreuses confréries ou corporations : chirurgiens, apothicaires, paveurs de rues, fourreurs, pelletiers, fripiers, cardeurs, et aussi le protecteur des animaux. Son culte, très populaire, s'est répandu dans le monde entier.

Saint Roch Aubigny.jpg

Dans nos églises, les statues donnent toujours les mêmes attributs à Saint Roch : la cape et le bâton du pèlerin avec, très souvent, la coquille Saint-Jacques, puis l'Ange et le Chien. De plus il découvre sa jambe pour montrer la blessure de sa cuisse. Roch est toujours figuré comme un homme dans la force de l'âge, d'une stature élevée et portant la barbe (comme il convient à un voyageur). Son costume est celui du pèlerin : long manteau agrafé à la hauteur du cou et quelquefois orné de coquilles, surtout dans les œuvres modernes; tunique serrée à la taille par une courroie; molletières d'étoffes emprisonnant les jambes; grand chapeau de feutre à larges bords relevés sur le devant, et comme accessoires : long bâton quelquefois surmonté de la gourde traditionnelle et sac de toile porté en bandoulière…

Dans la préface d’un  petit fascicule publié à l'occasion de l'exposition "Saint Roch en Corrèze", l'évêque de Tulle écrit : "Il tient une place de choix, son courage plein d'audace en face de la terrible peste qui ravageait son temps lui a donné un crédit peu commun. Ses gestes et son service des malades ont eu trop de grandeur pour tomber dans l'oubli. Il a inspiré une telle confiance qu'on a bâti en son nom des églises, qu'on lui a rendu un culte passionné, que les artistes ont inscrit pour toujours dans le bois et la pierre ce portrait aux allures si évocatrices de l'Evangile."

Saint Roch Léré.jpg

La naissance de Roch se situe vers 1350 à Montpellier. L’époque est difficile: la guerre de Cent Ans fait rage et des épidémies de peste déciment la France (1358 et 1361). Agé d’à peine 20 ans, Roch perd ses parents. Il décide alors d’effectuer un pèlerinage vers Rome. C’est à cette époque qu’il revêt la tenue de pèlerin qu’on retrouve dans les représentations de saint Roch. Il est coiffé d’un chapeau pour se protéger de la pluie, il tient en main un long bâton (le bourdon) auquel pend une courge faisant office de gourde. Une fois arrivé en Italie, il est de nouveau confronté au fléau de la peste. Il soigne les malades et obtient de nombreuses guérisons. Vers 1370, Roch regagne sa patrie où il est lui-même frappé par la peste. Il se réfugie alors dans les bois.

Illustrations : statues de Saint-Roch dans les églises du Haut-Berry, propriétés des chanoines de Saint-Martin de Tours St Roch, collégiale de Léré, bois polychrome du XVIIème, St Roch, église d’Aubigny, bois polychrome du XVIIème.

(*) la présence d’une statue de Saint Roch , pèlerin, dans l’église d’Aubigny, est certainement liée à ce qu’Aubigny était une étape des pèlerins sur l’Itinéraires de Bruges, vers Compostelle…pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.