Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2012

EXPOSITION consacrée à Jeanne d'Arc en Sologne

J d'Arc.jpg

La bibliothèque Alain-Fournier de Nouan-le-Fuzelier, organise une exposition sur Jeanne d'Arc à l'occasion de son 600e anniversaire. L'exposition retrace sa courte vie, née en 1412 à Domrémy, et morte sur le bûcher à Rouen en 1431; elle a fait sacrer le roi Charles VII à Reims et est devenue une figure de l'histoire de France pour avoir bouté les Anglais hors de France.

L'exposition se tient jusqu’au 20 juin aux jours et heures d'ouverture de la bibliothèque: mardi de 16 à 18h, mercredi de 10h à 12h et de 15h à 18h, samedi de 10h à 12h et de 16h à 18 heures.

La bibliothèque possède de nombreux ouvrages sur Jeanne d'Arc, 2 ter, rue de la Grande-Sologne, 41600 Nouan-le-Fuzelier, tél. 02.54.88.95.21.

06/05/2012

Marie-Joëlle CÉDAT peinture – pastel, jusqu’au 29 juin 2012, Salbris - Office de Tourisme Sologne des Rivières

L'Office de Tourisme Sologne des Rivières accueille l'exposition de peinture et pastel de Marie-Joëlle Cédat du 4 mai au 29 juin 2012 en ses locaux situés au 27 boulevard de la République à Salbris.

Expo Cledat 2012 Salbris.jpg

Pour vous présenter cette artiste, un texte commis par l'ex-organisateur et également créateur du Salon international d'Art Animalier de Saint-Pierre-lès-Nemours : «Au début des années 90, alors qu'elle s'installe en bordure de la forêt de Fontainebleau, Marie-Joëlle Cédat, découvre l'art animalier.

"En 2004, Christian Germak décrit [ainsi] son travail dans « Art Gazette Internationale»: « Marie-Joëlle Cédat est peintre, c'est une portraitiste et une portraitiste de talent...

Mais dire de Marie-Joëlle Cédat qu'elle est peintre, et même portraitiste d'animaux, est trop peu, trop restreint, au-dessous de la réalité devant son talent d'observatrice et d'interprétation picturale. Elle ne peint pas uniquement ce qu'elle voit, elle peint ce que pense son sujet. Ses portraits sont autant de messages de l'animal vers l'homme.

Un art à part, qui tient aussi de la psychologie et du savoir artistique. »

"Après des années de travail au pastel, Marie-Joëlle Cédat, pastelliste reconnue, a ressenti l'irrésistible besoin d'élargir sa production artistique.

Elle a satisfait son envie de revenir vers la technique de ses débuts, la peinture à l'huile.

Le passage à l'acrylique est tout récent..

Le résultat est surprenant ! On est saisi par la puissance qui émane de chaque oeuvre, le mouvement et la vie qui se dégagent des sujets traités : la méfiance dans l'oeil de ce chevreuil, la majesté dans le regard de ce cerf couché ou la force de ces deux autres luttant pour le brame.

"A l'image de Xavier de Poret, Marie-Joëlle Cédat se passionne dorénavant pour nous conforter dans l'idée que les animaux « semblent avoir été créés, chacun dans leur particularité, pour offrir une image définitive de la beauté ».

"Aujourd'hui Marie-Joëlle Cédat fait partie des artistes animaliers français les plus présents, ses tableaux sont exposés régulièrement dans plusieurs galeries animalières en France et à l'étranger.

"Elle a ouvert récemment un deuxième atelier-galerie en Sologne, à Lamotte-Beuvron où elle dispense des cours de peinture et pastel pour adultes.

Plus d'informations sur le site de Marie-Joelle Cédat

Cette exposition de très grande qualité sera visible à l'Office de Tourisme Sologne des Rivières : du 4 mai au 29 juin 2012 - Office de Tourisme** Sologne des Rivières -

27 boulevard de La République - 41300 Salbris.

Entrée libre - du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h30 à 18h - courriel

16/04/2012

ART TEXTILE en Berry à Brinay du 10 au 13 mai 2012

Au cœur de l’art roman, situé sur le circuit du Berry Roman, sur la Route de la Porcelaine et sur la route des vins de Quincy

Art Tzxile en Berry 2012.jpg

Exposition d'artistes de France et d'étranger, patchwork, broderie, art textile. 

Ateliers, espace commercial, bar avec collation sur place de 10h00 à 18h30 non-stop

Autour de Nous: vous propose de découvrir au cours d’une promenade, qui vous conduira de la Grange, à la Halle des Métiers de 1850, à l’église Saint Aignan avec ses fresques du XIIe siècle, le Grenier de Brinay et ses expositions, la Laiterie, le Lavoir, la Fontaine, les Écuries du château, la Cave romane située dans l’ancienne ferme du château avec dégustation de vin de Quincy, de quoi passer un merveilleux moment

Entrée 2 €, gratuit - de 14 ans.

Pour en savoir plus > cliquer  ICI

courriel

15/04/2012

ART-GENS, jusqu’à 19h, dimanche 15 avril 2012

Le parcours d'art contemporain se déroule encore pour toute la journée à Cerdon (Sologne – 45) vous attend de 10h à 19h aux 5 lieux fléchés dans le village…

ART GENS Cerdon 2012.jpg

C'est une occasion unique de découvrir les 12 artistes qui y sont exposés !!!

 

FÊTES JEANNE d’ARC 2012, Orléans 600e anniversaire de la Pucelle

Ce 600ème anniversaire de la naissance de Jeanne d’Arc, s’accompagnera en mai des 583èmes fêtes de la libération d’Orléans. En raison de l’actualité forte qui jalonnera le mois de mai 2012, a été fait le choix de reporter les traditionnelles cérémonies des 7 et 8 mai, aux 12 et 13 mai.

affiche-fetes-de-jeanne-d-arc-2012-orleans.jpg

Le programme :

• 29 avril : entrée de Jeanne d’Arc à Orléans Un spectacle final sur la Cathédrale avec la participation d’Orléans Jeanne d’Arc sur une mise en scène exceptionnelle de Philippe Violanti

• 29 avril : Ouverture de la salle multimédia à la Maison Jeanne d'Arc

• 1er mai : Fête médiévale et chevauchée de Jeanne d’Arc - Ile Charlemagne

TIMBRE Jeanne Arc 600.jpg• 2 et 3 mai : Soirée théâtre avec Jean-Paul Lucet "Le Mystère de la Charité de Jeanne d'Arc" de Péguy - Centre Charles Péguy

• Les 4, 5, 7 et 8 mai : exposition virtuelle Jeanne O’Contemporain En savoir plus

• Du 5 au 8 mai : Marché médiéval

• 5 mai : Création originale d’une pièce de théâtre Nô sur Jeanne d’Arc     par Maître Kano, au théâtre d’Orléans

• 9 et 10 mai : Organisation d’un colloque scientifique sur Jeanne d'Arc

• Sortie nationale d’un timbre postal dédié à Jeanne d'Arcà Orléans et Paris le vendredi 11 et le samedi 12 mai. On pourra aussi le commander sur www.laposte.fr/timbres

• 12 mai : Remise de l’Etendard et son et lumière

• 12 mai : Set électro

• 13 mai : Hommages et défilés

13/04/2012

"VIEIL AUBIGNY 2012", délit d’initié!

Alors que nous nous attendions à une Exposition du "Vieil Aubigny" réchauffée du 12 mai au 30 septembre 2012 : le commissaire en reprogrammant pour la xème fois "la classe" a eu le nez fin…

La classe.jpg

On dit même qu’il y aurait délit d’initié…ce qui va certainement mobiliser le  nouveau procureur général de Bourges, fraichement installé.

Pour en savoir plus, lisez cet article du Berry Républicain

 

 

10/04/2012

LA ROBE A PANIER...une mode lancée à cour de Versailles, par un célèbre top model albinien : Louise de Keroual..

Avec un passé riche dans le domaine de la confection, Aubigny se devait de présenter une exposition sur le thème du textile…dit la com institutionnelle  pour la nouvelle exposition  Au fil et à mesure  ouverte jusqu’au  au 25 novembre 2012 à la Maison François Ier.

Passé riche dans le domaine de la confection, Aubigny avait aussi , en sa duchesse, un célèbre top model !

une robe à panier Louise de Keroual.jpg

Selon Honoré de Balzac, (dans un de ses romans les moins connus intitulés Albert Savarus, publié pour la première fois en 1842) Louise de  Keroual est à l'origine de la mode des robes à panier, en France, pour en savoir plus, cliquez ICI

L'expo 2011 du "Vieil Aubigny" montrait l'atelier de couture de Mireille Minier (anciennement Place de la Résistance). Elle a travaillé entre autre pour l'Opéra de Paris. Mireille Minier y présentait une robe à panier…que nous aurions aimé retrouver à la maison François Ier.

Nous aurions bien aimé revoir celle confectionnée par l’albinienne Mireille Minier à l’expo Au fil et à mesure, actuellement à l’affiche de la maison François Ier.

MUSEE DE LA CHEMISERIE et de l'Élégance masculine invité à La Maison de la Gastronomie à Aubigny sans évoquer Royaltex.

La Maison de la Gastronomie d’Aubigny consacre une exposition commerciale (sans aucune illustration locale) du  Musée de la Chemiserie et de l'Elégance dans un espace confiné de la Maison François Ier.

Chemise Royaltex.jpg

Ouvert en juillet 1993 au public, le Musée de la Chemiserie et de l'Elégance masculine ROYAL TEX  1956.jpgfait aujourd'hui partie intégrante du Paysage Culturel d'Argenton-sur-Creuse (chez Michel Sapin). L'idée de ce musée est née au début des années 1980, dans la mouvance de l'année du patrimoine instaurée par le Ministère de la Culture. Jean-René Gravereaux, ancien industriel de la confection et son épouse Solange, eurent l'idée de créer un musée des Industries de Chemiserie-Lingerie, industrie majeure à Argenton-sur-Creuse et ses environs. Il s'agissait pour eux de transmettre un patrimoine représentatif d'une profession, d'une activité industrielle créée depuis plus d'un siècle.

S'entourant d'anciennes ouvrières et d'anciens patrons de la confection, ils créent en janvier 1983 l'Association des amis des industries de Chemiserie-Lingerie (aujourd'hui Association des amis du Musée de la chemiserie).

Commence alors une vaste campagne de collecte auprès des entreprises et de la population locale permettant ainsi, de constituer la base des collections actuelles.

Dubois-Portal Argent sur Sauldre.jpg

"S'entourant d'anciens patrons de la confection" parmi les membres fondateurs (et donateur)  de l'Association des amis des industries de Chemiserie-Lingerie : Mr Dubois d’Argent sur Sauldre. Ne passez pas à la Maison François Ier pour voir et photographier ces souvenirc argentais…C’est passé sous silence !

Royaltex sortie d'atelier.jpg

Pas plus que l’on parle des chemises Royaltex, qui avaient soutenu l’emploi d'Aubigny avant de partir…justement à Argenton… (Même que le coupeur, Claude Brot ,du se reconvertir en policier municipal).

ROYAL TEX 1957.jpgEn 1965, Bazin prend le contrôle d'Ile-de-France pour disposer d'une marque et d'un réseau commercial (Royaltex)… Pour le commissaire de l'exposition municipale on lit ceci dans la monographie de Frédérique Barnier/Cécile Prévost, "L'industrie de la chemise à Argenton" (extraits).

S’il est un peu perspicace et curieux il trouvera, sur le net, pour quelques € des publicités Royaltex (1956 et 1957) et une chemise blanche Royaltex brodée devant…idéale pour cérémonie mariage et une et autre  ajustée cintrée au dos avec manches longues conçues pour boutons de manchette (Taille 41 cm pour le tour de cou).

Avertissement : Toutes les illustrations de ce post n’ont pas, et je le regrette, n'ont pas  été photographiées dans la Maison François Ier.

PHOTOGRAPHIER interdit ! Les prises d'images dans la Maison François Ier perturbent les visites et peuvent abîmer les œuvres…

La "Maison François Ier" n'aime pas les appareils photo. Ni les caméras. Ni surtout les téléphones portables qui, aujourd'hui, peuvent remplir les mêmes fonctions.

Hier le vigile de service m’a signifié que la  prise d'images par les visiteurs est interdite dans les salles de la "Maison de la Gastronomie".

No photo.jpg

La dernière fois que j’ai vu partout, même en bordure des champs, des panneaux interdiction de photographier, c’était en RDA, quelques années avant  le 9 novembre 1989…

Tout d’abord, il faut savoir que tout peut être photographié dans un lieu public, seule la diffusion des photos peut être sanctionnée. La publication de photos sans autorisation est toutefois autorisée si elle ne porte pas atteinte à la vie privée et  illustre avec une parfaite adéquation l’article publié.

Très fort de café pour des spécialistes des trackbacks sans vous laisser de message…

La saison ouvre demain à la galerie François-Ier sur la trame du riche passé d’Aubigny, ancienne manufacture royale de drap (XVIIe), s’ouvre la nouvelle exposition estivale de la galerie d’art … écrivait le BR…

La trame du riche passé d’Aubigny vous la retrouvez ICI

Pas de © sur mes blogs…et si on retrouve mes publications exposées (déjà lors du thème sur les moulins) ça veut dire que ceux qui me lisent ne sont pas tous des cons !

Le seul regret n’est pas de ne pas être cité en bas des documents, mais que l’on pas été jusqu’au bout de la copie.

drap photo autorisée.jpg

J’ai toujours la reproduction du vêtement berrichon (exposé par le Musée du Berry à Bourges) réalisée par une ancienne kiltmaker de la ville. Samedi des visiteuses de la Maison de La gastronomie auraient bien voulu toucher du drap en laine des moutons solognots. J’ai proposé de mettre cette reproduction à disposition du responsable des expositions de la "Maison de la Gastronomie" et d'autoriser sa photographie

09/04/2012

"SORTIES D'USINES-En cartes postales"…Dans la liste des cartes postales...Aubigny-sur-Nère, Chemiserie…

Serge Zeyons - Journaliste et écrivain. – ancien Chef du service culturel de la rubrique culturelle de l'Hebdo "La Vie ouvrière"…  Serge Zeyons est membre du comité de rédaction du Monde des Philatélistes- Spécialiste des cartes postales. Il fait actuellement la promo de la "Journée de la carte postale de collection", organisée par le Cercle français des collectionneurs de cartes postales (CFCCP) au parc Georges-Brassens, à Paris (15e), le 17 mai 2012.

 sortries d'usine en cartes postales.jpg

Peut-être l’occasion de voir l’ouvrage de Zeyons, ouvert à la bonne page à la Maison de François Ier, dans le fil de l’expo?

Serge Zeyons est l’auteur de "Sorties et rentrées d'usines-En cartes postales". Dans la  liste des cartes postales... Aubigny-sur-Nère, Chemiserie

Les cartes postales d'aujourd'hui évoquent davantage les lieux touristiques que les sites industriels.

CP Aubigny sortie chemiserie L.jpg

Pourtant, au début du XXe siècle, ces cartes pouvaient être des images de sorties d'usines. Destinées à la correspondance ordinaire, disponibles à l'épicerie ou au débit de tabac voisin, elles représentaient les "sorties" des entreprises, fabriques et ateliers de toutes tailles. Sélectionnés dans cet ouvrage, ces clichés devenus objets de collection, apportent une information visuelle irremplaçable sur le monde ouvrier d'alors, devant son lieu de travail. Prolongé par une incursion dans les grèves ouvrières de l'époque, le décryptage de ces cartes révèle de multiples aspects de la culture industrielle et ouvrière de ce début de siècle : architecture usinière, mouvement de foules, comportements individuels et collectifs face à l'objectif du photographe, habitudes et diversités vestimentaires, disparités sociales, paternalisme, clivages entre les salariés des deux sexes, Après avoir exploré les années 1900 à l'aide de cartes postales La Belle Epoque, La France paysanne, La Femme (Ed.Larousse), Serge Zeyons offre dans ce livre un regard inédit sur la France ouvrière. Au fil des pages de cet album, le lecteur retrouvera les marques d'un passé qui devient mémoire.

07/04/2012

"CARDEUX", je suis passé les voir ce matin…

Je suis passé, vite, ce matin à la Maison François Ier, j’y repasserai avec plaisir.

Première impression, je regrette le peu de synergie entre le Vieil Aubigny (conservateur de la cardère à draps), l’Office de tourisme (qui a travaillé sur la manufacture royale de drap d’Aubigny), la BM (encyclopédie Diderot)…

afficheexpo 2004 manufacture de drap.jpg

Pour "coller" au  thème national "Patrimoine, sciences et techniques" des 21ème Journées Européennes du Patrimoine, 2004 (affiche d'Aubigny), quatre filières économiques qui ont fait la richesse de cette partie du Haut Berry entre Sologne et Pays Fort ont été présentées le week-end  prochain lors des 21ème Journées Européennes du Patrimoine:

  • Les verreries à la locature de la Gravière à Boucard

  • Les forges de Léonce de Vogüé, au château des Stuarts d’Oizon

  • Les poteries à la Bornes et au Musée des vieux métiers d’Argent

  • "Aubigny-les-Cardeux, la manufacture Royale de Drap" au château des Stuarts d’Aubigny.

JEP 2004 carte.jpg

En passant pourquoi l’Office de Pôle, coordinateur des JEP,  possible en 2004 ne le serai plus ?

Alfred Gandihon, enfant d’Aubigny, chartriste, et archiviste du Cher, a écrit "la dénomination d’Aubigny-les-Cardeux, considérée à tort comme une injure puisqu’elle rappelait ce qui avait fait la fortune des habitants, est à peine connue de quelques personnes".

L’exposition, pédagogique,  présentée par l’Office de Tourisme d'Aubigny, au château des Stuarts, dans le cadre des 21ème Journées Européennes du Patrimoine, vulgarise le travail du drap à Aubigny sous l’ancien régime.

Autre volet "ignoré" ou "oublié" et mis en valeur dans cette expo, la culture du chardon à drap…

Une large place était réservée  à la Solognote, race ovine, qui mérite d’être protégée et conservée. Le mouton Solognot est considéré de nos jours, avec la race bretonne des monts d’Arrée, et la race de Savoie de Thônes et Manthod, comme le représentant de l’ancien type du mouton français. Une cape, moderne, en drap tissé en laine de mouton solognot, des écheveaux sont en vitrine.  Des panneaux de l’exposition réalisée par le  Flock-Book Solognot étaient visibles en annexe.

JEP 2004 affiche Aubigny.jpg

Un stand de l’OTSI, faisait écho à cette exposition à la foire exposition, espace Yves du Manoir, animé par une exposition vente de produits en laine et drap des moutons solognots.

L’Office de Tourisme d’Aubigny mettait à disposition des enseignants, en cassette vidéo, un film documentaire  de 25 mn "La laine et l’homme",  la filière laine en image … 8000 ans d’histoire…

L’Office de Tourisme d’Aubigny avait aussi rédigé une plaquette : voir ICI

04/04/2012

"MAISON DE LA GASTRONOMIE AUBIGNY", du 7 avril au 25 novembre 2012, exposition "Au fil et à mesure" à la Maison François Ier.

Au fil et à mesure.jpgMis en ligne le 13/03/2012

"Avec un passé riche dans le domaine de la confection, Aubigny se devait de présenter une exposition sur le thème du textile.

Retraçant les grandes heures de son histoire, cette exposition permettra au visiteur, de découvrir que notre Berry maintient toujours une riche diversité en la matière. Pièces du passé, berger tondeur et producteur de laine, pièces de l'élégance d'aujourd'hui, accessoires de mode tels que bijoux et maroquinerie, l'artisanat Berrichon se dévoile aux visiteurs.

Et en touche finale, l'art textile ! Une expression artistique qui ne devrait pas en laisser certains indifférents..."

 CP Aubigny sortie chemiserie L.jpg

Un sujet qui fera écho au Vieil Aubigny et la municipalité d’Argent sur Sauldre qui a lancé un appel dans la presse pour une exposition consacrée à confection.

30/03/2012

EXPOSITION L'association Souvenir Bascoulard propose une exposition "50 Années de dessins de Marcel Bascoulard" salle du Conseil au Château des Stuarts. L'exposition sera visible du 14 au 22 avril.

Au 90è jour de l’année, Il est toujours impossible à la ville d’Aubigny d’éditer un agenda des manifestations culturelles… L’annonce de l’expo "50 Années de dessins de Marcel Bascoulard" a fait la une de l’Agenda des Manifestations sur le blog du château…et a fait pschitt...cherchez avec votre mulot…

expo Bascoulard.jpg

Marcel Bascoulard, né le 10 février 1913 à Vallenay (Cher), mort le 12 janvier 1978 à Bourges (Cher), est un peintre et un poète français.

Biographie

Marqué par le meurtre de son père Léon Bascoulard par sa mère Marguerite, le 25 septembre 1932, Marcel Bascoulard sombre dans la marginalité. À ses débuts, il associe le nom de jeune fille de sa mère, Mulet, à sa signature. Lors de la seconde guerre mondiale, il ajoute un tréma sur le U de Mület, pour se moquer des allemands.

Il vit dans une vieille maison destinée à être détruite, à Bourges, puis dans de vieilles baraques à Asnières-lès-Bourges (Cher) avant de terminer son existence dans la cabine d'un camion à l'abandon.

En 1934, il commence à dessiner dans les rues de Bourges, et suit des cours d'art de Marcel Pinon. Il dessine de façon remarquable le Bourges éternel tout au long de sa vie. Ainsi, il immortalise bon nombre de rues et de monuments du cœur de Bourges, notamment sa cathédrale.

Il devient vite une figure de Bourges, connu par son curieux accoutrement, ainsi que par sa façon de se déplacer sur un curieux tricycle. Souvent vêtu en femme, il fait l'objet de nombreuses arrestations et procès-verbaux, auxquels il aime répondre par des lettres aux agents de police, invoquant la liberté de se vêtir comme bon lui semble.

Eclectique, il écrit aussi de nombreux poèmes, réalise plusieurs cartes géographiques et devient écrivain.

Le 12 janvier 1978, il est assassiné par un marginal de 28 ans, qui est condamné à 15 ans de prison l'année suivante.

La ville de Bourges choquée par sa mort, décide de prendre en charge ses obsèques et la concession au cimetière Saint-Lazare (massif 7, ligne 11, fosse 152).

Son nom est donné à une place de la ville, puis un buste en bronze y est érigé et inauguré par la municipalité.

En 2007, est créé un groupe de Bascouk, mouvement de pensée directement inspiré de la vie tricyclique de Marcel Bascoulard. Ils sont au nombre de 5 et arpentent inlassablement les couloirs de la folie ordinaire sur le net.

Marcel Bascoulard la bouinotte.jpg

L’association "Souvenir Marcel Bascoulard" vous propose de découvrir, à travers près de 300 réalisations de l'artiste, la plupart inédite puisque sorties des collections privées des membres de l'association. Cet album balaie l'ensemble de l'œuvre de Bascoulard, avec ses dessins des rues de Bourges, mais aussi ses créations contemporaines, ses cartes, ses poèmes et ses autoportraits photographiques. 5en vente à la Maison de la Presse.

Pour en savoir plus, recherches possibles en salle de lecture des Archives départementales à partir d’une thématique : Marcel Bascoulard > Cliquer ICI

Illustration, cliché du BR  50 "Années de dessins de Marcel Bascoulard", à Bourges.

20/03/2012

"LE LAOS OUBLIE"- Photographies de Nadège Gaillard - Exposition jusqu’au 28 mars 2012 – à Aubigny un jour ???

Lu in" La ville des gens" -mars 2012

"Née en 1979, Nadège Gaillard grandit dans les Cévennes. Elle s’installe à Paris en 2000 et apprend le métier de photographe auprès de grands noms français et étrangers (...). En 2008 c’est vers l’Asie du sud-est que son regard se tourne. Un simple dicton lui fait choisir sa destination : "Les Vietnamiens plantent le riz, les Cambodgiens le regardent pousser et les Laotiens l’écoutent pousser."

espiegle.jpg

Elle décide alors d’explorer les montagnes et les hauts plateaux du Laos, source inépuisable d’inspiration. Elle vit au rythme calme des habitants à l’extrême gentillesse. Elle passe plusieurs semaines parmi les minorités ethniques oubliées : les Hmongs, les Camus, les Phunoys et les Akhas.

Les villages sont petits, poussiéreux ou boueux, et remplis d’enfants livrés à eux-mêmes. Les paysages sortent de la brume, intemporels et semblent vouloir s’effacer. Les portraits contrastent soudain avec la sérénité des montagnes : des nuées d’enfants viennent au-devant de l’objectif, regards espiègles, scène de jeux, puis d’autres semblent arrêter le temps, visages songeurs, expressions fugaces empreintes de gravité.

Ces portraits d’enfants, innocents et crédules, à l’image de ce pays, témoignent du présent et questionnent le futur.

Ce voyage lui permet d’esquisser de nouvelles images et renforce sa sensibilité vis à vis des populations démunies. Pourquoi ne pas donner un appareil à ces enfants pour qu’ils puissent eux même témoigner de leurs conditions de vie, les faire passer de l’autre coté de l’objectif ?

La perspective de pouvoir associer la photographie et la solidarité devient une évidence. Cela l’amène à un nouveau projet, pour ne plus seulement s’approprier des images.

En 2010, elle crée Focus Mundi, association dont le but est d’apprendre la photographie à des populations démunies. Lors de son dernier voyage au Pérou, elle monte des ateliers photos pour les enfants des rues de Lima et forme un éducateur de rue afin que les ateliers se perpétuent.

songeuse.jpg

En 2011, elle initie à Paris un projet mettant en scène son quartier et ses habitants. Elle nous livre un reportage singulier, photographiant les allures excentriques de la rue, en y apportant un trait surréaliste et poétique par un jeu d’ombres improbables.

L’exposition de cette dernière série sera visible au centre Barbara, dans le 18ème arrondissement, à partir du 3 avril 2012.

Les différents sujets abordés par cette jeune photographe oscillent, dès lors, entre l’art et le reportage."

Exposition du 9 au 28 mars 2012 - Entrée libre- L’espace culturel de l’ACERMA - 22 quai de Loire - 75019 Paris - Métro Jaurès (ce n’est pas loin du XVIe)

Illustration Nadège Gaillard 2010,  cette petite fille vit dans le village de Nong Khiaw, au nord du Laos. Elle s’amuse dans un bus laissé à l’abandon. …pour voir les autres portrait d’enfants, en attedant de les voir à Aubigny (?) cliquer ICI

19/03/2012

CULTURE…3° anniversaire...

third anniversary.jpgLE MONDE  26.03.09… "Au château de Tours, une exposition sur l’artiste d’avant-garde russe Alexandra Exter (1882-1949) a été fermée le 19 mars, trois jours avant la date prévue de sa clôture, et 190 œuvres ont été saisies et mises sous scellés, après une plainte pour « faux », « contrefaçon de signature » et « escroquerie », a-t-on appris, mercredi 25 mars."

Anaïs Hunebelle (avec AFP.) Article paru dans l’édition du 27.03.09.

Depuis 2009 et les échanges musclés entre l’édition du Cher de la a NR et le député-maire d’Aubigny…silence…sauf sur le blog qui relate l'actualité d'Alexandra Exter : les problèmes d'attribution, la défense de l'œuvre, les expositions…