Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2011

NEFLES, du chemin de la Maltournée

La nèfle est le fruit du néflier commun. Nos voisins morvandiaux  l’appelaient aussi "cul de chien". Autrefois commun, ce fruit charnu, en forme de toupie déprimée au sommet et surmontée des cinq dents persistantes du calice, est une fausse drupe : la chair entoure cinq noyaux qui contiennent de l'acide cyanhydrique. C'est un petit fruit, de 3 à 5 cm de diamètre. Il existe une variété de nèfle sans noyau. On les ramasse ou les cueille après les premières gelées.

néfles jars.jpg

La nèfle a la particularité de ne pas être consommable à maturité, car elle est trop dure et trop acerbe, à cause de la richesse en tannins du mésocarpe. Elle ne peut être consommée qu'après blettissement. La récolte de fait a lieu à complète maturité, en général après les premières gelées, et le blettissement consiste à disposer les fruits sur un lit de paille pendant une quinzaine de jours. Il se produit alors une  fermentation naturelle qui modifie la composition chimique du mésocarpe et le ramollit. Le fruit blet est sucré, mais ne contient pas de saccharose, seulement un mélange de  glucose et du fructose. Il a un goût un peu vineux. La nèfle est un fruit d’hiver. Certains la trouvent peu appétissante, et il paraît préférable de la consommer cuite. Elle peut aussi servir à faire des confitures, des compotes ou du ratafia. Originaire du  Caucase, sa consommation est attestée depuis l'Antiquité en Europe du sud-est. Elle le sera jusqu'au Moyen-âge.

Dans le langage familier, "Des nèfles !" est une expression qui s'emploie pour signifier "quelque chose de faible valeur " ou pour exprimer une dénégation ou un refus.  

 néflier.jpg

Eh bien moi qui croyais que ce fruit avait disparu de la région, quelle surprise au cours d’une promenade dans un chemin de Jars (Pays-Fort)  de redécouvrir cet arbre et surtout ces fruits que je trouvais, autrefois, dans le verger de mon grand-père.

07/09/2011

MENACES pour nos rivières : sécheresse et plantes invasives

Malgré un été pourri du 15 juillet à aujourd’hui, la sécheresse est bien installée en Sauldre-Sologne. L’eau se fait toujours aussi rare dans La Grande Sauldre à Brinon et La Petite Sauldre à Ménétréol.

L’arrêté préfectoral du 4 juillet 2011   quiinstaure des restrictions des usages de l’eau sur sept bassins versants est toujours à la "Une" du site internet de la ville d’Aubigny.

Petite Sauldre.jpg

Sont concernés en Sauldre Sologne, en situation d’alerte:

  • Le bassin versant de la Grande Sauldre

En situation d’alerte renforcée

  • Le bassin versant de la Petite Sauldre et de la Rère,

Personne ne parles, comme en 1642, 1712, années de référence, d’organiser une grande procession peut faire tomber l’eau > Cliquer ICI

Il n’y a pas que la sécheresse qui menace nos rivières, il y a aussi les plantes invasives :balsamine de l’Himalaya (Impatiens gladulifera);renouée du Japon(Fallopia japonica) et raisins d’Amérique(phylolacca américa)

L’avant garde des plantes invasives est à l’entrée de la promenade de la Nère à Aubigny. Regardez d’un peut de plus près, ces vigoureux plans de renouée du Japon et de raisin d’Amérique. Sans intervention, les bords de Nère vont bientôt ressembler à ceux de la Petite Sauldre à Ennordres et Ménétréol.

balsamine de l'Himalaya 2011.jpg

Tout le monde s’en fou ! Pas d’arrêté préfectoral pour "la gestion" de ces plantes invasives. Seules les tentatives d’éradication de la jussie, dans les marais de Bourges, intéresse la presse !

Ilustrations: basamine en bord de la Petite Sauldre (09/2011)

05/09/2011

BRAME sortie nocturne à l'écoute du brame commentée par Bernadette Vallée le samedi 1er

Brame 2011.jpg

L'office de Tourisme Sologne des Rivières organise une sortie nocturne à l'écoute du brame commentée par Bernadette Vallée, accompagnatrice de randonnée, pour tout savoir sur la vie intime du roi de la Sologne.

Inscriptions sur réservation uniquement, le nombre de places étant limité . Tarif unique : 12€/personne. Le lieu exact de rendez-vous sera précisé aux personnes inscrites un peu avant le jour de la sortie. Le parcours sera de 7 à 8 km ce qui place l'heure de retour vers 22h30-23h

Pour tout renseignement et réservation : 02 54 97 22 27 contact@tourisme-solognedesrivieres.fr  Office de Tourisme Sologne des Rivières - 27 boulevard de la République - 41300 Salbris