Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2011

PARKING du Pré qui Danse, nouvelle menace…le gui menace notre vieux pommier Sainte Germaine...

La ville d’Aubigny est partenaire de  La section hôtellerie du Lycée Jacques Cœur de Bourges (école associée de l'UNESCO) et l’Union des Ressources Génétiques du Berry (URGB) pour la promotion de la sucrine du Berry et la faire découvrir à tout public.

Ste_Germaine_Aubigny.jpg

Pendant la semaine du goût, peut-être que les acteurs de l’URGB, vont mettre en relation la ville d’Aubigny avec la Société Pomologique du Berry. Cette association travaille à la sauvegarde et à la promotion des variétés fruitières locales. Elle a mis en place un verger école. Ce verger est le lieu des séances d'arboriculture donnée par l'association, durant lesquelles des spécialistes divulguent aux amateurs des techniques d'arboriculture comme la plantation, le greffage ou la taille. Intéressant quand on sait, que sur le Parking du Pré qui dance, le gui menace notre vieux pommier Sainte Germaine…particulièrement fertile cette année.

SainteGermaine-Ausecours.jpg

Comme d’autres chassent le vampire, munis d’un pieux et d’une gousse d’ail, les druides cueillaient toujours le gui avec des serpes d’or, et exclusivement dans les grands chênes.

Aujourd’hui, c’est plutôt dans les pommiers qu’il faut aller chasser ce parasite. Car le gui est capable de coloniser un arbre adulte en quelques années, avec une technique meurtrière qui consiste à pomper la sève, se substituer au feuillage, et provoquer à coup sûr la mort du sujet.

Voyez dans quel état est « notre Sainte Germaine » bordant le Parking du Pré qui danse.

 Ste_Gemaine_pommier_.jpg

Vous devez donc (jardiniers 4 fleurs) agir sans tarder : à bas le gui ! En plus, la loi l’exige ( ? La lutte contre le Gui était autrefois obligatoire, mais il semble bien que le texte en question ait été abrogé au début des années 1980. le gui figure sur la liste des organismes nuisible dont la destruction peut être rendue obligatoire par arrêté préfectoral), car les oiseaux qui viennent se régaler du gui ne manqueront pas de propager ses graines visqueuses et assassines sur les arbres de vos voisins.

Qu’elle soit en or ou en vulgaire acier, prenez donc votre serpette pour cueillir le gui, en prenant soin de bien curer les branches pour éliminer tout le parasite. Mastiquez ensuite les plaies laissées sur l’écorce pour les aider à cicatriser.

01/10/2011

Que fait la patrouille ?

que fait la patrouille.jpg

Lors du précédent CM d’Aubigny, la menace de fermeture du parking PL du Pré qui Danse était dirigée vers les transports de gaz… Que fait la patrouille ?

29/09/2011

PARKING du Pré qui Danse à Aubigny, nouvelle signalétique.

Complexe Sportif Pré qui Danse.jpg

Cliché pris hier, mercredi 28 septembre 2011, vers 18h30...

accès camping-cars.jpg

Gare routière, c’est sur l’accès (sortie) à l’aire d'avitaillage des camping-cars...

28/09/2011

LES PERSONNES HANDICAPEES veulent l'accès à tous les bâtiments… A Aubigny 4 emplacements réservés, leur sont promis sur le parking du "Pré qui Danse".

 A l'appel de l'Association des paralysés de France (APF), les personnes handicapées ont manifesté mardi à Paris et en province pour réclamer l'accessibilité des bâtiments publics pour tous et dénoncer "l'enterrement" de la loi 2005 sur le handicap qui fixait 2015 comme délai pour garantir cet accès. L’APF reproche aux parlementaires de vouloir revenir sur cet engagement en accordant des dérogations aux collectivités locales. Le parlement a voté au printemps une proposition de loi UMP introduisant la possibilité de déroger à l'obligation de rendre accessibles les bâtiments publics neufs aux handicapés. Toutefois la disposition a été censurée fin juillet par le Conseil constitutionnel. Mais l'APF s'inquiète d'une éventuelle nouvelle proposition de loi sur la base des propositions du sénateur UMP Eric Doligé (Loiret), dont certaines prévoient de nouvelles dérogations en matière d'accessibilité pour les bâtiments publics existants, parce que le coût des travaux serait trop élevé pour les collectivités.

Marches Gymnase.jpg

A Aubigny les choses avances, grâce au désistement des cammioneurs sur le parking du "Pré qui Danse", le collègue député UMP du sénateur Doligé a promis (sur le site municipal), le jour même de la manifestation, 4 emplacements réservés aux personnes à mobilité réduite sur ce parking du "Pré qui Dance"…Just in time !

Si les titulaires de la Carte Européenne de Stationnement (*) qui autorise le stationnement des personnes handicapées qui en sont détentrices sur des emplacements qui leur sont réservés de façon spécifique, au titre de l’article L2213-2 du Code Général des Collectivités Territoriales, ce n’est pas pour ça qu’elles auront accès aux Complexe Sportif Yves du Manoir si on n’efface pas les marches.

(*) Elle a remplacé (depuis le 1er janvier 2011) le « macaron GIC » et les « plaques GIG » qui ne sont donc plus valides. Aujourd’hui, toute voiture garée sur un emplacement réservé aux personnes handicapés et ne présentant pas la Carte Européenne de Stationnement peut être verbalisée.

HEUREUX "Chuis pas un imbécile, chuis conseiller municipal !".

 Nos conseillers municipaux nous ont écrit :

"Le Parking du Pré qui Danse est donc devenu une zone de non droit livrée au bon plaisir des camionneurs, dont la plupart sont d’origine étrangère. Les albiniens en sont exclus et parfois n’osent même plus s’y aventurer.

Afin d’éviter que la situation continue à se dégrader, la municipalité d’Aubigny a décidé d’interdire l’accès du Parking du Pré qui Danse aux Poids Lourds, comme c’est le cas dans toutes les centres villes et de rendre le stationnement aux albiniens pour une meilleure régulation de l’usage. "

fernand-reynaud.jpg

Ils me font penser à "Heureux!"... un sketch de Fernand Raynaud aussi vieux qu’était notre parking PL : "Chuis pas un imbécile, chuis douanier !"…Un vrai régal !

Un peu de nostalgie, en repensant à cet humour corrosif et courtois de Jean Raynaud, ne fait pas de mal. C'est vrai que Fernand Raynaud (un peu oublié, il faut bien le dire) avait un grand sens de l'observation et était aussi poète ! À méditer, certains jours ou dans certaines circonstances.

Heureux! le sketch de Fernand Raynaud, arrangé :

" J'suis pas un imbécile !

Moi, j'aime pas les étrangers ! Non!

Parce qu'ils viennent manger le pain des Français !

Oui ! J'aime pas les étrangers !

C'est vrai, c'est comme ça, c'est physique !

Et pourtant, c'est curieux, parce que, je suis conseiller municipal ! Alors, on devrait être aimable et gentil avec les étrangers qui arrivent!

Mais moi, j'aime pas les étrangers!

Ils viennent manger le pain des Français!

Et j'suis pas un imbécile! Puisque je suis conseiller municipal!

Je peux écrire ce que je veux sur des papiers, j'aurai jamais tort! J'ai le bouclier de la Loi! Parce que je suis conseiller municipal! Je peux porter plainte contre n'importe qui, je suis sûr de gagner en justice! J'suis pas un imbécile ! Je suis Français ! Oui! Et je suis fier d'être Français!

Mon nom, c'est Koulakerstersky du côté de ma mère et Piazanobenditti, du côté d'un copain à mon père !

Dans le village où j'habite, on a un étranger. On l'appelle pas par son nom! On dit : "Tiens ! v'là l'étranger qui arrive ! " Sa femme : "Tiens ! v'là l'étrangère! " Souvent, j'lui dis: " Fous le camp! Pourquoi qu'tu viens manger le pain des Français ? " Un étranger!...

Une fois, dans un ancien café « Les routiers", il m'a pris à part. J'ai pas voulu trinquer avec lui, un étranger, dites donc! Je vais pas me mélanger avec n'importe qui ! Parce que moi, j'suis pas un imbécile: je suis conseiller municipal !

Il m'a dit: "Et pourtant, je suis un être humain, comme tous les autres êtres humains, et... "

Évidemment! Qu'est ce qu'il est bête, alors, celui-ci! "

"J'ai un corps, une âme, comme tout le monde... "

Évidemment! Comment se fait-il qu'il puisse dire des bêtises pareilles! Enfin, du haut de ma grandeur, je l'ai quand même écouté, cette espèce d'idiot!

J'ai un corps, une âme... Est-ce que vous connaissez une race où une mère aime davantage, ou moins bien, son enfant, qu'une autre race ? Nous sommes tous égaux. »

Et là, j'ai rien compris à ce qu'il a voulu dire... Et pourtant j'suis pas un imbécile, puisque je suis conseiller municipal! " Fous le camp! Tu viens manger le pain des Français! "

Alors, un jour, il nous a dit: " J'en ai ras le bol! Vous, vos Français, votre pain et pas votre pain... Je m'en vais! "

Alors, il est parti, avec sa femme et ses enfants. Il est monté dans un camion, il est allé loin au-delà la Nère.

Et, depuis ce jour-là, on n’a plus de travail...

Il était camionneur…"

L'homme ne vit pas que de pain, mais également de rapports sociaux harmonieux