Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2012

LES BARON, ou Barron par Marie-Hélène Trouvelot & Marie-Anne Pirez (1994) dans la collection "Les Dictionnaires patronymiques."

L’ambition de la collection "Les Dictionnaires patronymiques" est de réunir autour d’un ouvrage tous ceux qui s'intéressent à leur patronyme en leur proposant d'en mieux cerner l'identité. Il constitue donc une aventure importante et originale.

Les Baron, ou, Barron.jpg

Au fil des pages se tisse la trame reconstituée des porteurs du nom. C’est une base commune permettra à certains d'entre vous des retrouvailles avec des ancêtres oubliés, SAP.jpgdes parents méconnus. ... Exemple, en feuilletant "Les Baron, ou, Barron" de Marie-Hélène Trouvelot & Marie-Anne Pirez (1994) d’une famille du Cher-Nord issue de  Philippe Baron de Montbel (fils de Guillaume Isidore Baron de Montbel député de 1827 à 1830 et ministre, maire de Toulouse(1823), né dans cette ville (Haute-Garonne) le 4 juillet 1787, mort à Frohsdorff (Autriche) le 3 février 1861. Son père périt sur l'échafaud révolutionnaire. Guillaume Isidore Baron de Montbel épousa Marie-Georgette-Gabrielle Dupré de Saint-Maur qui lui apporta la terre et le château d'Argent, où elle décéda, dans sa 84e année, le 11 Guillaume Isidore Baron de Montbel.jpgseptembre 1912, après lui avoir donné au moins onze enfants)

Voici un extrait des "Les Baron, ou, Barron" : "Charles Augustin Marie Joseph Baron de Montbel, dit le comte Joseph de Montbel né à Argent (Cher) le 2 février 1861, y décéda âgé de 77 ans. le 10 février 1938, fils de Philippe-Charles Baron et de Marie­-Georgette-Gabrielle Dupré de Saint-Maur. Il épousa à Blancafort (Cher) le 8 novembre 1886 Elise-Henriette-Pauline de Duranti. Née à Paris (IXe) le 2 février 1866. Fille de Paul-Dominique, vicomte de Duranti, et de Marie ­Guillaume Isidore baron de Montbel. Lepez d'Henin de Commaille, qui le laissa veuf en 1918. Il épousa en secondes noces en l'église d'Ennordres (Cher) le 1er octobre 1919 Anne-Marie-Germaine Pascaud, née à Bourges le 3 février 1889, fille de Fernand Pascaud et de Marie-Marguerite-Jeanne Sallé.

De son premier mariage il eut trois filles :

    - Anne-Marie-Yvonne, née à Blancafort le 19 septembre 1887, décédée à l'âge de trois mois le 18 décembre suivant.

   - Jeanne-Marie-Solange, née à Aubigny-Villages (Cher) le 4 février 1889. Décédée à Talence (Gironde) le 28 septembre 1967. Elle avait épousé à Paris (Ville) le 14 janvier 1911 le vicomte Jean-Jules-Eugène Duhesme né à Belfort le 14 octobre 1878, alors lieutenant à l'état-major de la septième brigade de dragons, puis général de brigade, fils de Louis-Georges-Ernest et de Marie-Joséphine Juglar : il décéda à Argent, la laissant veuve le 2 octobre 1945

   - Charlotte-Marie, née à Aubigny-Villages (Cher) le 15 août 1891 ; elle épousa à Argent le 9 août 1916 Jean-Marie-Joseph-Félix Conte de Bonet, né à Perpignan (Pyrénées-Orientales) le 9 mars 1889, sous-lieutenant au quatrième hussards, propriétaire viticole, à Perpignan (Pyrénées-Orientales) le 9 mars 1899, fils de Charles-Jean-Sélidoine-Marie Conte de Bonet et d'Eugénie-­Marie-Louise-Yvonne de Bourdonclé de Saint-Salvy

château d'Argent.jpgDe son second mariage. il eut un fils :

    - Pierre-Marie-Joseph. dit le comte Pierre de Montbel à Argent-sur-Sauldre (Cher) le 7 avril 1921. Ingénieur de l'institut agronomique de Paris, il est à partir de 1960 directeur Château Argent sur Sauldre adjoint de la société des féculeries et glucoseries de Chalon-sur-Saône, administrateur délégué de la Compagnie du Bénin au Togo et président-directeur général de la Société Bourgogne-Sanders. Il a épousé en l'église cathédrale Saint-Vincent de Chalon-sur-Saône, le 7 décembre 1944, Jeanne-Marie-Josèphe-Paule Thiébaut, née à Chalon-sur-Saône le 31 octobre 1922, fille de Joseph-Marie-Stephen-Jean Thiéhaut et de Paule-Marie-Josèphe­Suzanne Mallet-Guy, dont il a eu sept enfants : Christian-Jean-Joseph. Sylviane-Marie-Odile. Olivier-Marie-Joseph. Thierry-Marie-Joseph-Patrice. Violante-Marie-Claude. Caroline-Marie-Soizie. Sophie-Marie-Cécile. "

Source : Hugues-A. Desgranges. Nobiliaire du Berry, tome Il, fascicule 10. chez l'auteur, 1965.)

Voir les "Baron de Montbel" sur Dépouillements gratuits des registres du Cher Communes du Pays Sancerre Sologne en cliquant sur ce lien...

08/10/2012

ÉGLISE Saint-Martin d’Aubigny, 150 ans de travaux

La 30ème  édition des JEP aura lieu les 14 et 15 septembre 2013, avec l’occasion de célébrer les monuments historiques à travers le thème "1913-2013: cent ans de protection".

Eglise travaux 1928.jpg

Pour l’église Saint-Martin d’Aubigny  il y a matière pour au moins un siècle ½ de travaux

Ministère de la culture, Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, on a plusieurs dossiers concernant l’Eglise Saint-Martin d’Aubigny.

Dans la valise Restauration d'édifice du Cher, série générale :

Eglise St-Martin tribune.jpg

1882 Restauration du clocher. Correspondances diverses divers (restauration, demande Eglise St-Martin détail  projet clocher.jpgde subvention : 1847-1862 ; Installation sans autorisation d'une tribune d'orgue : 1914-1915 ; Soufflerie électrique des orgues, projet : 1930 ; éclairage électrique, projet : 1938).

Restauration ; Consolidation ; Installation de la sonnerie électrique des cloches ; Comptabilité travaux (crédit d'urgence : 1931) ; Reconstruction de piles.

1888, Projet d'agrandissement de la sacristie. Plan de l'église, des rues adjacentes et du terrain à aliéner. Elévation, coupe AB et plan.

1990, Réparation de la pile Sud-Est et consolidation de l'arc Nord-Sud adjacent.

Etc…

Illustrations :

Projet de restauration du clocher de Royer (Architecte diocésain) en 1851

projet de trumeau.jpg

Plan de la porte principale ouest, projet d'un trumeau et restauration du perron intérieur, 1880 (AD du Cher).

Travaux d’urgence 1928 (crédit d'urgence : 1931)

26/09/2012

PLACE Adrien Arnoux...on souhaite conserver son identité propre et préserver sa qualité de vie…un projet respectueux du patrimoine architectural où il fait bon vivre et travailler ?

Durant des  années la municipalité d’Aubigny a réalisé différents travaux dans le souci d'améliorer le quotidien de la population mais aussi de conserver et mettre en valeur le patrimoine collectif.

maison du bailly  26-9-2012.jpg

Voyez ce groupe de visiteur de la Cité des Stuarts, stationné face à la Maison du Bailly,  à côté de la maison  Saint-Jean.  Là vivait Jacques Mallet (1er adjoint d’Aubigny, président du SI) qui a impulsé, après-guerre, l’apparence actuelle de la ville intramuros.

Branchement entre 2 guerre.jpg

Réhabilitation des colombages, suppression des poteaux électriques et les alimentations des maisons avec isolateurs et taquets électriques en  porcelaine (ex. alimentation maison du Bailly vers 1925…)

Nos hôtes étaient passés avant Place Adrien Arnoux.

Place du Marché 26-9-2012.jpg

J’espère que leur guide, bien informé (membre de la municipalité) leur a annoncé que l’on va profiter de la réhabilitation de cette place  pour enfuir  les lignes électriques, téléphoniques et autres ficelles qui courent sur les façades…que l’on a dessiné  les contours d’une  ville respectueuse  du patrimoine architectural où il fait bon vivre.

Garanties ?

   1/ J’ai lu dans le BR que ce projet avait été adoubé (avant la concertation par  Marie-Hélène Merceron l'Architecte en Chef des Bâtiments de France.

   2 / J’ai lu aussi que le maire-démissionnaire avait dit "c'est un choix esthétique pour redonner  à cette place le charme qu'elle mérite"

Personne ne dit si on a pensé aux  prises dédiées à la recharge de voitures électriques ou hybrides ?

25/09/2012

QUI ? Était le maitre verrier qui a peint la charité de Saint-Martin des verrières des églises paroissiales de Saint-Martin-es-Vignes et d’Aubigny sur Nère…

On pense que la verrière hagiographique qui  représente des scènes de la vie de saint Martin au chevet  de l’Eglise d’Aubigny sur Nère est l’œuvre de  Louis Pinaigrier, l’un des fils de Robert, le plus célèbre maître verrier du XVIe siècle et tourangeau de surcroît.

Vitrail Troyes.jpg

Les commanditaires Eudes II a été seigneur d’Aubigny (1583/1624), sa mère Catherine, douairière d’Aubigny a disparu en 1631. Le peintre sur verre Louis Pinaigrier à  cette époque travailla à Bourges. Il figure à deux reprises dans les comptes de la ville de Bourges pour l'année 1617 et 1718.

Et si c’était l’œuvre de l’atelier du célèbre maître verrier troyen Linard Gontier ( 1565 / 1642) ?

D’après La rubrique collections du site culture.fr…l’église paroissiale de Saint-Martin-es-Vignes  à Troyes (Aube) possède une verrière datée de 1607, don de Jacques Bersat drapier drapant et de Jacquette Cloquemy sa femme. La scène de la charité de saint Martin-ès-Vignes est apparentée à Aubigny-sur-Nère dans le Cher.

charité Aubigny.jpg

Pour en savoir plus j’ai interrogé Frédéric Murienne, Architecte urbaniste en chef de l’État et conservateur régional des Monuments historiques honoraire. Il a été chef du service départemental du patrimoine du Cher à Bourges. Depuis 1995 et jusqu’à quelques mois il était conservateur régional des Monuments historiques à la Direction régionale des affaires culturelles de Champagne-Ardenne.

24/09/2012

PLACE ADRIEN ARNOUX il y a 40 ans…

Régloscope 1972.jpg

Opération de régloscope par la maréchaussée !

22/09/2012

PARKING derrière l’ancienne orangerie d’Aubigny, pour aller à l’école et/ou acheter des "diablotins" (*) ?

Lors d’un point presse mardi  11 septembre, Jean Claude Turpin, adjoint au maire chargé des Travaux et Pascal Audenot, responsable des services techniques ont présenté le chantier.

Colas.jpg

Cacophonie entre le petit voyer  8ème adjoint et la chargée de la communication 7ème adjoint….

La chargée de la communication a dit à la mémorable réunion 25 juillet 2012 pour l’aménagement de la place du marché, dit que l’on a sacrifié nos ifs pour compenser les parking de la Place du Marché.Voici ce que nous avons lu dans le BR "Laurence Renier rappelle que de nouvelles places de parking verront le jour en septembre à quelques pas, place de la Résistance. « Vous voulez garder la place Arnoux dans l'état ? Vous trouvez qu'elle donne envie de faire du lèche-vitrines ? », conclut-elle, passablement agacée."

terrasses des Grands-Jardins.jpg

Pour le  petit voyer, quelques jour plus tard…c’est un aménagement de sécurisation de l’accès de l’école primaire des Grands Jardins,  Place de la Résistance...

Khalil Khattabi  (Colas) a réalisé le déblaiement et l’évacuation des 1508m3 de terre des restes des terrasses des Grands-Jardins. Ils sont réutilisés  pour le  parking de la Forge…Il a dégagé une belle vue sur l’orangerie et le transfo.

Parking GD.jpg

Le cout de l’opération est estimé à 111323 € HT, financée par une subvention  du produit des Amendes de police 25000 € ; Fonds Parlementaires 25000 €, le reste est autofinancé par la commune pour un montant de 60823 € soit 54, 44%...Morales : ne mettez pas votre disque en Zone Blue et votez Fromion en 2017...

(*) Spécialité des apothicaires d’Aubigny…cliquez sur ce lien.... 

21/09/2012

HAPPY BIRTHDAY to you… Museum of Witchcraft Concressault (Berry)

Sorcellerie Happy Birthday to You!.jpg

Musée de la Sorcellerie de Concressault...cliquer sur ce lien...

17/09/2012

DEBRIEFING, Journées Européennes du Patrimoine à Aubigny

Je sais que les édiles d’Aubigny sont plus préoccupés par la campagne des élections à la Communauté de Commune et au conseil municipal…

JEP 2012 l'expo de la Mairie.jpg

...mais pour les Journées Européennes 2012, ils ont "joué petit bras" : Un peu juste pour une cité chargée d’histoire et qui entretien :

   • un maire-adjoint, délégué au Tourisme, liaison avec l'OTSI, animations municipales… communication touristique.

   • un maire-adjoint, déléguée à la vie culturelle,

   • deux maire-adjoints, délégués, l’un chargé du domaine communal, l’autre du domaine public communal (vous connaissez la différence ?)

   plant_ville_d_Aubigny_-AD_du_Cher.jpgun conseiller municipal délégué à la mémoire

   • un directeur culturel qui a un beau slogan  La culture voit grand à Aubigny, mais qui n’a pas été capable de faire une affiche avec tous ce qui était proposé ce WE dans la cité des Stuarts !

   • un Centre de Recherche (sic) sur L’Auld Alliance Franco-Ecossaise.

   • une commission extra-municipale du Vieil Aubigny (*)

Cette armée mexicaine a accouché, dans le thème officiel,  d’un bout d’exposition foraine sur la vitrine de la Bibliothèque Municipale. Même pas visible des extraits du cadastre de 1838, ni celui qui montre la précédente mairie, achetée par notre échevin le plus dynamique…

plan vente grands jardins.jpg

La matière ne manquait pourtant pas.

1512-2012, la ville a été reconstruite après l’incendie… Aucun de ses responsables  n’a dans le thème officiel,  entendu parler que  du 26 juin au 24 septembre 1979, a été organisée au Grand Palais (Paris) une exposition Aubigny-architectures par l'Inventaire général des Monuments et des Richesses artistiques de la France…cachée aujourd’hui dans les greniers du Château des Stuarts…Quel travail d’ouvrir ces deux caisses et de dispatcher les panneaux, pour l’expo de la BM, au Vieil Aubigny, à l’église…

plan cadastral 1838.jpg

1812-2012, vente des biens du Duc d'Aubigny , que notre député Foucher avait fait mettre sous séquestre par la Convention, en 1793, les propriétés albiniennes du Duc d’Aubigny pair de France mais aussi pair d’Angleterre.

1512, on a coulé la cloche de l’horloge du Château…

A Aubigny le changement c'est maintenant, bientôt à Aubigny on aura un maire normal !

A l’année prochaine pour un anniversaire : la 30e édition des JEP les 14 et 15 septembre ! L’occasion de célébrer les monuments historiques à travers le thème "1913-2013 : cent ans de protection". A bientôt !

(*) le thème national 2012 des JEP était : Les patrimoines cachés et celui de l’exposition 2012 du Viel Aubigny est les métiers du bois…Je  m’attendais à voir la folie de jardin de Bourdoiseau , le chef d’œuvre de Guy Pointard, compagnon et MOF menuisier albinien, où la machine à sabots du téléfilm "Marchenoir"

MISERICORDE, jeu du Pannoy à Ivoy comme à Concressault…rare…

Le ministre de la culture a eu la bonne idée de donner comme thème aux Journées Européennes 2012 "Les patrimoines cachées".  L’église Eglise Saint-Aignan possède les anciennes  stalles de la chapelle (aujourd’hui détruite) du Prieuré d’Aubigny. Elles ont été acquises  lors d’une vente de  biens nationaux, organisée  à l’époque où Foucher dit du Cher était notre député.

miséricorde Ivoy pannoy.jpg

J’y ai découvert une intéressante  et rare miséricorde, illustrée par une scène d’un jeu appelé Pannoy.

Rare si on en croit la grande spécialiste Elaine C. Block, fondateur de Misericordia International et historien de l'art éminent, morte à New York le 7 Mars 2008.

Il y a quelques années j’avais découvert ne miséricorde identique dans l’église Saint-Pierre de Concressault dans un article publié par  l'Université anglaise d'Hull

dans la rubrique "Les Arts Profanes au Moyen Âge". D’après les recherches d’Elaine C. Block d'Elaine C. Block.

pannoy Concressault.jpg

Au temps où Alexandre Mennypenny, capitaine des "Gardes de la Manche" résidait au château de Concressault… un étrange jeu était pratiqué  "Ces deux jeunes hommes de Concressault (Berry, Pays-Fort, Cher, France) jouent un jeu appelé Pannoy " ("tiegerspiel " en Flamand). Ce jeu est un " bras de fer " semblable à la lutte "indienne". Les deux concurrents sont assis face à face, avec les plantes de leurs pieds se touchant, et saisissent un bâton, entre eux, avec les deux mains. Pendant qu'ils tirent sur le bâton, chacun essaye d'arracher l’adversaire de la terre: le gagnant est celui qui reste assis. "

Les joueurs sont souvent de différents âges, métiers ou statut social, de ce fait suggérant une lutte pour la puissance. Ils sont presque toujours des hommes, mais à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), le sculpteur André Sulpice a gravé une variation impressionnante: un couple mal assorti, est assis en position pour jouer au pannoy, mais également en situation de lutte pour voir qui portera le pantalon dans la famille!

En Espagne certains joueurs sont des anges, et dans un cas ce sont des singes.... Un couple des singes est en train de jouer au pannoy sur une frise de la façade du Musée de Cluny (le musée national du Moyen âge) à Paris. Le jeu de pannoy peut également être trouvé dans les marges de manuscrits. »

On ne signale pas les stalles d’Ivoy dans la liste des miséricordes de France!...ni bien entendu ICI!...

miséricordes Concressault.jpg

Lors de la visite de Concressault, organisée le 9 juillet 2011 pat l’Office de Tourisme Playful Age Moyen.jpegCœur du Pays-Fort, la signification des miséricordes avait captivé le nombreux auditoire.Ci-joint un Extrait des Cahiers d'Archéologie et d'Histoire du Berry n° 119 septembre 1994, consacré aux miséricordes de Concressault, que m’a adressé, à la suite, Dominique Lacroix > cliquer ICIPour vous dire qu’au lieu de crier au loup, tous ceux qui en ont le pouvoir, ont du grain à moudre…pour valoriser le pays Sancerre-Sologne. Elaine C. Block a des disciples…jusqu’en France où elle a conduit de nombreuses études (comme à Rouen)

16/09/2012

TOURING SCOTLAND with Fiona Maxwell… En fin de matinée Fiona visitait l’église Saint-Martin d’Aubigny…

Les Journées Européennes du patrimoine sont l’occasion de faire de belles rencontres. En fin de matinée, j’ai fait celle de  Fiona Maxwell qui visitait l’église Saint-Martin d’Aubigny…

Fiona Maxwell.jpg

Très attentionnées aux stigmates de L’Auld Alliance et des Stuart-Lennox dans la cité des Stuarts…

Fiona parle un excellant français. Elle est  chauffeur-guide professionnel pour Touringscotland

Avec elle vous pouvez partir à la découverte de l'âme écossaise : Visitez Edimbourg, Glasgow, les Highlands et toute l'Ecosse!Pour en savoir plus, cliquer ce ce lien...

Contact Tour Scotland > Cliquer ICI...

Château d'Edimbourg - Armes de Mary STEWART et Henry STEWARD Lord Darnley.jpg

Illustration : Château d'Edimbourg - Armes de Mary STEWART et Henry STEWARD Lord Darnley.

ANDRE PAGENEL, maître organiste non-voyant s’invite au JEP 2012 à l’église Saint-Martin d’Aubigny.

André Pagenel a été l'organiste de la cathédrale de Bourges pendant 35 ans. Il a atteint un tel niveau au cours de sa carrière qu'il est considéré comme un grand maître de la discipline. Sa particularité ajoute à son talent : Il est non-voyant. Son instrument, il le compare à une "petite ville sonore". Désormais retraité et installé dans son Berry natal.

André Pagenel 15-9-2012.jpg

André Pagenel a fait ses études musicales à l'Institut des Jeunes Aveugles à Paris, sous la direction d'André Marchal, Gaston Litaize, Antoine Reboulot et Jean Langlais.

Parallèlement, il travaille le piano avec Vlado Perlemutter.

À 21 ans, il obtient son diplôme pédagogique ainsi que le prix de répertoire Maurice Blazy et André Marchal, et les premiers prix d'excellence en piano, orgue, composition, harmonie et contrepoint de l'I.N.J.A.

En 1958, il est lauréat du Concours International Maria Canals de Barcelone (piano).

En 1959, il est lauréat du Concours International de Genève (orgue).

En 1963, il obtient le Grand Prix d'Exécution de l'Union Fédérale Française de Musique Sacrée.

Il est soliste à Radio-France.

Organiste de la Basilique de la Sainte Trinité de Cherbourg de 1958 à 1966, André Pagenel est, depuis cette date, titulaire du grand orgue de la Cathédrale de Bourges. Il devient également professeur d'orgue au Conservatoire de cette ville en 1968.

Il participe aux Festivals internationaux d'Avignon, Valence, Turin, Torento, Luxembourg, Salzbourg, Frederisborg, Lahti, Moscou et parcourt la France et l'étranger à l'occasion de nombreux concerts : Allemagne, Autriche, Italie, Turquie, Scandinavie, Russie, U.S.A.

Il enseigne dans des " cours d'interprétation" en France, Allemagne, Suisse, U.S.A. et participe à des jurys de concours d'orgue. Directeur artistique du Festival d'orgue "Les très riches heures de l'orgue en Berry", il a enregistré une douzaine de disques, cassettes et C.D....jusqu’à Aubigny, il y a 25 ans.

Hier l’ami du Père Jong (ancien curé doyen d’Aubigny, initiateur du renouveau des orgues) retrouvait la "petite ville sonore" de l’église Saint-Martin d’Aubigny. Un instrument qu’il connaît par cœur…Il venait animait une messe de mariage.

JEP2012 affiche église.jpg

L’équipe d’animation qui assure les visites de l’église d’Aubigny ont choisi pour les JEP 2012 les orgues.

Quelle bonne aubaine pour les 28 visiteurs de l’église, avant 15h, d’écouter André Pagenel faire vivre le grand orgue !

Documents présentés pour les JEP 2012 dans l’Église d’Aubigny et visibles ce dimanche :

  l’orgue de chœur

  description du grand orgue

  les orgues, qui ont accompagné la messe de la première communion de Charles de Gaulle

 Orgue de tribune de l’Église Saint-Martin d’Aubigny...Quid?... Qui était son organier ? Quand a-t-il travaillé

14/09/2012

JEP 2012 maison François Ier: "Aubigny les cardeux", manufacture royale de drap….

JEP2012  manufacture de drap.jpg

avant de voir, cliquez sur ce lien...

 

JEP 2012 église Saint-Martin d’Aubigny, thème : les orgues qui ont accompagné la messe de la première communion de Charles de Gaulle, le 16 mai 1901...

Malgré ses 14/17000 visiteurs par an, l’église d’Aubigny Saint-Martin d’Aubigny  n'est pas indiquée sur les mémentos hebdomadaires...ni signalée dans le programme municipal  de la ville d’Aubigny pour les JEP 2012 !…

JEP2012 affiche église.jpg

Saint-Martin d’Aubigny, cette année, comme depuis 29 ans participera aux Journées européennes du patrimoine.

On vous dira tout sur les orgues ont accompagné, le 16 mai 1901, la messe de la première communion de Charles de Gaulle. Elles sont sont depuis 1912  église Saint-Martin d’Aubigny… curieux...cliquer sur ce lien...

11/09/2012

"LES PATRIMOINES CACHES" où est dissimulé le chemin de croix de L’église Saint-Martin d’Aubigny ?

L’Association  Saint-Agnan d'Ivoy le Pré, propose un nouveau regard sur une œuvre du XIXème : les tableaux en staff du chemin de croix, avec la restauratrice, Florence Carly pour la partie artistique et le père Emmanuel Audat (prêtre référent de la commission d'art sacré du diocèse de Bourges), pour la partie historique et plus spécifiquement religieuse…

station chemin de croix.jpgJe profite de cet évènement, au menu des  JEP 2010, les 15/16 septembre…qui suggère  de proposer des  animations autour du thème "Les patrimoines cachés "… pour demander où on a dissimulé le chemin de croix de L’église Saint-Martin ?

On dit qu’un curé doyen aurait agi, sur les conseils  parce que notre chemin de croix était anachronique avec les époques de construction de l’église !

Soit !...

Alors expliquez-moi pourquoi l’église Saint-Martin de Vailly dispose d’un magnifique chemin de croix du XXème, œuvre du maitre céramiste André Rozay ?

Alors expliquez-moi pourquoi, la fabrique de l’église Saint Aignan d’Ivoy le Pré (romane), a fait restaurer une œuvre du XIXème avec l’accord du prêtre référent de la commission d'art sacré du diocèse de Bourges ?

Combien de temps le chemin de croix de L’église Saint-Martin d’Aubigny va-t-il être placardisé !

Illustration : station du chemin de croix qui se trouvait au-dessus de la porte de la sacristie…

JEP 2012, les rendez-vous de l’Association St Aignan d’Ivoy le Pré

  JEP 2012 Ivoy.jpg

   • Samedi 15 Septembre à 15 H.

L’Association St Aignan(*) propose un nouveau regard sur une œuvre du XIXè : les tableaux en staff du chemin de croix, avec la restauratrice, Florence Carly pour la partie artistique et le père Emmanuel Audat (prêtre référent de la commission d'art sacré du diocèse de Bourges), pour la partie historique et plus spécifiquement religieuse.

Un parcours de 45 mn

   chemin de croix Ivoy.jpg

• dimanche 16 Septembre de 14 H. à 18H.

En proposant aux jeunes familles avec leurs enfants une visite ludique et pédagogique,

léglise St aignan.jpg’Association St Aignan  souhaite leur offrir l’occasion de découvrir, dans le cadre d’une certaine culture religieuse, l’histoire humaine du village à travers le temps.

Tant il est vrai que nos églises dans nos territoires sont les seuls témoins

Grâce à diverses expressions artistiques de l’histoire des hommes à travers les siècles.

Il en est ainsi  d’un grand bas-relief à la mémoire des morts de la guerre de1914/18, ou du grand vitrail du Sacré-Cœur, avec un petit lapin représenté pour évoquer l’apport de la vente des lapins chassés par les généreux donateurs.

Nous remettons aux enfants un petit livret pour une visite libre, accompagnés de leurs parents munis d’un complément d’informations.

Petit goûter et petit cadeau sont remis à la fin du parcours.

L’église Saint-Aignan d’Ivoy le Pré à d’autres richesses…Pour les Journées Européennes du Patrimoine 2006, L’Association St Aignan avait  mis en lumière des fresques du XXème siècle. On y retrouve aussi les stalles provenant de la chapelle (aujourd’hui détruite)  du Prieuré d’Aubigny.

ivoystagnan.jpg(*) Etymologie latine : "agnus", agneau. Fête le 17 novembre .Agnan ou Aignan est né à Vienne en Dauphiné d'une famille originaire de Hongrie, il fut appelé à Orléans par l'évêque saint Euverte qui avait entendu parler de ses mérites et de ses qualités. Evêque d'Orléans à son tour, il sauva sa ville de la cruauté des hordes d'Attila qui avait évité Paris. Il avait appelé Aetius le général romain qui vint au secours des assiégés. De nombreuses localités portent son nom en France, car il fut considéré à l'époque comme un sauveur. Saint Agnan est classé dans les « Saints protecteurs et guérisseurs » illustration : lavoir d’Ivoy,  Saint Agnan, grés d'André Rozay, céramiste-sculpteur, figure de La Borne.