Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2012

SUBLIGNY, Pays-Fort se visite le 7 juillet 2012, RV 15h avec André Langeron

visite Subligny 7-7-2012.jpg

19/06/2012

PROJECTIONS "Bernard Vattan, cinéaste amateur en Sancerrois" Salle des fêtes de la Balance – Le Noyer - Mardi 19 juin 2012 – 16h et 20h30

Mis en ligne le 10/06/2012

En partenariat avec la Mairie de Le Noyer et l’Association La Gravière, Ciclic organise deux projections des films amateurs tournés par Bernard Vattan à partir des années 1940.

Ciclic Le Noyer.jpg

Bernard Vattan était meunier au Moulin du Crotet à Sens-Beaujeu. Dans l’après-guerre, il se passionne pour le cinéma et tourne de nombreux films à l’occasion d’événements locaux… lire le dossier de presse.

18/06/2012

PAPY fait de la résistance…

La démocratie s’est exprimée. La tactique du rideau de fumée comme théorie politique... a payé. Le "députésortantcandidatélu" à juste senti le vent du boulet.

papy fait de la résistance.jpg

Le site Internet d'un candidat ne doit plus être actualisé à partir de la veille du scrutin zéro heure (article L.49 du code électoral). Il n'est pas nécessaire de dissoudre le site mais simplement il est conseillé de désactiver les liens ... Cette règle qui fut suivie par le candidatsortantcandidat de la 1ère circonscription ne doit pas s’applique au Berry Dimanche ?

Hier, jour du vote, le billet "L’inquiétude des industriels de la défense" de Franck Simon, vient abonder ceci !

Dire que cela a influencé la "victoire sans panache"l ?

Es-ce que cet article a décidé 219 électeurs à changer de monture quand on voit que près de 10% des berruyers (1ère circonscription) et plus de 19% dans la seconde ont voté pour le soutien de la politique gouvernementale.

L’ordre du jour a Aubigny, qui vient d’investir dans un groupe scolaire surdimensionné avec sa population, est la tenue des promessessocialistes

17/06/2012

INCENDIES, Bourges 1487, Aubigny 1512…

Le Berry Républicain publie, dans son édition d’hier, samedi 16 juin 2012, une page complète "Et si le vieux Bourges prenait feux ?" Nous expliquant que la caserne des Danjons est la seconde de France à être équipée spécifiquement aux contraintes d’un incendie dans le centre historique…Bravo Yvon…

incendie au Moyen Age.jpg

1487 (22 juillet) : Grand incendie de Bourges, dit de la Madeleine, parti du quartier Saint Sulpice, qui se développa sur tout l'est de la ville, dans des quartiers populaires et très peuplés, comme Saint-Ambroix, Saint-Pierre, Saint-Bonnet et Saint Jean-des Champs. Les rues Mirebeaux et le début de Bourbonnoux furent réduites en cendres. Un tiers de la ville fut totalement détruit. Les flammes sont venues « lécher » les murs de la cathédrale, mais elle ne flambera pas. Il marque le déclin de Bourges, les grandes foires émigrant à Lyon.

Il succédait à celui de 588 : Premier incendie d'Avaricum (Bourges), qui dévaste la plus grande partie de la cité, rapporté par le célèbre chroniqueur Grégoire de Tours et aux incendies de 1252, 1259, 1353, 1403, 1407, 1468….

Aubigny a connu aussi deux grands incendies.

Le dimanche 28 août 1356, le Price Noir met le feu à Aubigny....

incendie au Moyen Age 2.jpg

Il y a 499 ans, le 11 juillet 1512, jour de la Sainte Elizabeth, un incendie accidentel parti du four banal (route d’Argent) ruine Aubigny.

Voici ce que de La Thaumassière (In Histoire du Berry -1689) relate :

"...Pendant que le Roy Jean étoit prifonnier en Angleterre, la Ville d’Aubigny fut fut prife , faccagée & brûlée par les Anglois, & peu aprez rebâtie. Elle fut une féconde rois brûlée par accident ,1e feu s'étant pris au Four-Bannal, qui confomma toutes les Maifons, à la refetve d'une feule, le 11 de Juillet 1512.Elle fut rétablie peu après du Bois des Forêts voisines.(*)..."

incendie au Moyen Age 3.jpg

(*) ..."Il y avoir autrefois cinq Forêts dans le Territoire & dans la Juftice d’Aubigny, trois du côté d'Orient & deux du côté d'Occident. L'une de celles du côté d’orient s'appelloit la Forêt de Viefvre , diftante d'un quart de lieue de la Ville , les deux autres fe nommoient de Cleufy proche les Bois d'Yvoy,& la Forêt de l'Aumône vers Dampierre, à deux lieues de diftance de la Ville; celles du côte d'Occident s'appelloient la Forêt de Tempête & de Breregnault $ la première éloignée d'une lieuë de la Ville , &  l'autre de deux lieuës. Il ne relie à prefent que les Forêts de l’Aumône, de Cleufy & les Bois de la Thuau , les autres ayant été employées au rétabliffement de la Ville après les Incendies...."

Un incendie de poubelle qui serait d'origine criminelle (?) a failli, le 11 mai 2008,  virer au drame...L’agent EDF venu de je ne sais où avait mis un temps certain à couper l’électricité (il ne savait pas où était le coffret). Relater, sur mon blog ,cet incident qui a été vu par plein de témoins: la population, des élus et la gendarmerie, comme témoins, m'a valu un dépôt de plainte…J’espère que depuis, si on ne dispose pas des moyens de Bourges, on a appris à couper rapidement le gaz et l’électricité!

A lire ou relire :

 Aubigny une ville en boiis, fossilisée...

 Il y a cinq siècles un incedie ruine Aubigny...

16/06/2012

ENVOUTÉS…"Vous serez envouté par la Maison François Ier : maison de présentation et de promotion des savoir-faire locaux liés aux arts de la table et de la gastronomie".

C’est ce que vous pouvez lire sur le site de Berry Province en cliquant ICI.

C’est une publicité mensongère… C’est vrai qu’il y a deux saisons on avait lancé avec de grandes formules et d’effet de manche ce concept. On a même dépensé un peu de nos impôts l’an passé pour pouvoir faire des démonstrations culinaires. Mais voilà, en empruntant le terme culinaire juste, c’était un soufflet…vite retombé ! Personne l’a dit à Berry Province.

Inventaire du patrimoine culinaire région Centre.jpg

La cuisine, les terroirs, les savoir-faire… Le thème de La Journée du Patrimoine de Pays et Journée des Moulins (qui fête sa 15e édition ce W-E offrait  l'opportunité de découvrir des sites patrimoniaux ou des savoir-faire traditionnel.

Ces rencontres, pour la Maison François Ier,  pouvaient être l'occasion de mettre en valeur notre patrimoine culinaire régional riche et varié et de promouvoir la dynamique économique régionale…

Par exemple on pouvait organiser une rencontre autour de l'ouvrage "Inventaire du patrimoine culinaire de la région Centre " paru aux éditions Albin-Michel avec Loïc Bienassis, coordinateur de l’inventaire, et animée par Nicolas Raduget, doctorant à l’université de Tours. En faisant la promotion de produis locaux retenus dans cet inventaire.

Maison gastronomie assiette vide.jpg

A la Maison de la Gastromie d'Aubigny, l'assiette est réstée vide

(*) L’inventaire du patrimoine culinaire de la région Centre a été publié en mars 2012. Soutenu par le conseil régional du Centre et coordonné par l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation (IEHCA-Université de Tours), cet état des lieux du patrimoine gourmand du cœur de la France constitue un événement majeur puisqu’il marque l’aboutissement d’un travail scientifique de référence à l’échelle de notre pays.

En 1989, était en effet lancé, à l'initiative de Jack Lang, alors Ministre de la Culture, un programme de recherche visant à recenser le patrimoine culinaire de notre pays. La gastronomie et l’ensemble des patrimoines qui l’accompagnent avaient alors droit de cité au Ministère de la Culture. Pour coordonner cet Inventaire du patrimoine culinaire de la France, une structure fut créée : le Conseil National des Arts Culinaires (CNAC). Un comité de pilotage d' "experts nationaux" fut mis en place qui comptait deux ethnologues, Laurence Bérard et Philippe Marchenay (CNRS, direction des enquêtes terrain), un agronome, Jean Froc (agronome à l'INRA, décédé en février 2009) et deux historiens, Mary et Philip Hyman (direction des recherches historiques). Cet ambitieux projet a donné lieu à la publication de vingt-deux volumes entre 1990 et 2003 aux éditions Albin-Michel. Vingt-deux volumes qui forment désormais une collection prestigieuse, bien connue des gastronomes français. Le CNAC dut malheureusement cesser ses activités à la fin des années 1990 alors que trois régions restaient à couvrir : l’Auvergne, le Centre, la Réunion (et Mayotte).

Tandis que l’inventaire Auvergne était lancé – il a été publié en novembre 2011 –, l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation ne pouvait se satisfaire de voir ce programme exceptionnel demeurer incomplet. Le conseil régional du Centre a lui aussi mesuré l’importance de ce projet et l’a appuyé sans réserve.

05/06/2012

ANNIVERSAIRE…aujourd’hui…66ème anniversaire de la loi Marthe Richard

Mis en ligne le 13 avril 2012, remis d'actualité pour la 15e édition des Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins, les 16 et 17 juin.

 

Selon une enquête menée par le journal "Le Parisien", 60% des Français seraient pour le rétablissement des maisons closes.

lanterne rouge.jpg

L’abolition de la prostitution, la réouverture des maisons closes ou la pénalisation du client font débat et divisent les mouvements féministes. Les candidats s’expriment difficilement sur ce sujet brûlant. Jean-Luc Mélenchon est le seul qui se prononce clairement en faveur de l’abolition de la prostitution. Pour le candidat du Front de gauche, c’est le client qui entretient le marché. À l’inverse, François Bayrou s’exprime contre l’abolition du système prostituteur, le considérant comme « le plus vieux métier du monde ». François Hollande déclare vouloir légiférer sur la question dans un cadre européen, précisant que ce sujet mériterait un débat citoyen. Nicolas Sarkozy préfère favoriser la répression des proxénètes et l’accompagnement des prostituées que de pénaliser le client. Eva Joly se prononce davantage en faveur d’une sensibilisation des clients, sans plus de précisions.

Maison Close.jpg

Peut-être que ce soir, 66ème anniversaire de la loi Marthe Richard, salle des fêtes d’Aubigny allons-nous entendre une nouvelle proposition, venant de Roselyne…?

Sarkozy est fasciné par le modèle allemand…Il faut savoir que en Allemagne les maisons closes sont autorisée depuis 2002 et considérées comme un travail à part entière.

En légalisant la prostitution, l’État Allemand touche les taxes sur l’exercice de celui-ci, directement par l’employeur et par l’employée.

Une double manne, véritablement providentielle pour un état, comme la France qui bat de l’aile financièrement.

Vous vous rappelez du discours que de Roselyne Bachelot avait prononcé à l’Assemblée nationale, le 7 novembre 1998, en défense du Pacs. Elle avait alors été la seule élue de droite à voter pour le texte prévoyant son instauration.

Je sais aussi que Fromion a signé la pétition homophobe de Michel Pinton des maires contre le CUS (Pacs) et qu’il avait  déclaré le 3 novembre 1998 "Les tantes vont pouvoir se marier !"

Toiture Maison Pont des Foulons.jpg

C’est l’occasion, rêvée,  un vendredi13, pour lui de réhabiliter, restaurer (et mettre une ampoule rouge)  la maison close, rue des Foulons à Aubigny. La toiture illustrée par des as (ces messieurs, tapaient le carton, en attendant leur tour) est dans un piteux état, comme celle de la maison voisine (la plus vieille d’Aubigny). Le député a oublié d’en parler à Frédéric Mitterrand à la Borne…

Venez nombreux, ce soir à la salle des Fêtes d’Aubigny

SALLE des gardes d’Aubigny

On n’a pas beaucoup d’informations sur l’enceinte Philippe Auguste.

Brusseau Salle des Gardes.jpg

Ci-dessus un document (vers 1930) du photographe  albinien Robert Brusseau qui nous montre l’intérieur de la salle des gardes. Elle est incluse dans les vestiges du rempart visible du Pont Beaumont.

Cela pourrait faire un bon sujet de visite pour la 15e édition des Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins, les 16 et 17 juin.

Si vous rencontrez le conseiller mémoire d’Aubigny, bénévole référent à l’OTSS ou le directeur Culturel…proposez-leur d’autres pistes comme ce sabotier, ou le lavoir de la Maison des jeunes et ses deux fûts en pierre et pourquoi pas nous faire faire cette folie cette cette folie...

04/06/2012

JOURNEE DU PATRIMOINE DE PAYS, 15ème édition : 16 & 17 juin 2012, sur le thème: "Cuisine, terroirs et savoir-faire"

Mis en ligne le 27/12/2011

15ème édition de la Journée du Patrimoine de Pays, sur le thème: "Cuisine, terroirs et savoir-faire"…voilà qui devrait motiver et inspirer le conservateur de la Maison de La Gastronomie d’Aubigny…

 

Journée Patrimoine de pays 2012.jpg

A table, les amis !

La cuisine, les terroirs, les savoir-faire… pourrait-on imaginer un thème plus français, plus hexagonal que celui-là pour nos journées ? A table ! Il suffit de le dire pour que surgisse à l'esprit l'invraisemblable richesse des produits de la ferme, du verger, de la vigne, de la pêche, de la chasse, les recettes de la tradition, l'imagination de la mère de famille ou des plus grands " tocqués ".

En tous temps, en tous lieux, notre passion culinaire, qui n'a que peu d'équivalents camemberts Argent.jpgdans le monde, a su mettre à profit tour à tour, la fraîcheur des produits dans les régions les plus riches comme la Normandie et se montrer la plus créative dans les plus pauvres comme les Dombes, afin de créer ce qu'il y a de meilleur et atteindre le plaisir de se mettre à table avec la famille et les amis.

Regardez autour de vous

On dirait que tout est fait pour cela.

Les granges, étables, greniers, caves, pigeonniers, poulaillers, fours à pain, séchoirs, fumoirs sont inséparables de la maison des hommes…

Moulins, cidreries, fromageries, chais, loges de vigne, puits, halles, marchés, auberges, restaurants, cafés de pays, le sont de la vie du village ou de la ville …

Les bateaux de pêche se dandinent dans le port…

Potagers, vergers, vignes, ruchers sont l'objet de tous les soins, tandis que la table d'hôte s'apprête pour la saison…

L'âtre, la cuisinière, la glacière, le livre de recettes, les poteries, la porcelaine, l'argenterie, les cuivres, les verres, le linge de l'armoire, sont aussi de la fête…

Pas très loin une grand-mère va peut-être, enfin, livrer un secret. Un passionné aura collectionné des outils agricoles…

Au-delà s'étendent les champs de blé, les oliveraies, la rizière ou les champs de betterave qui vont ravitailler la fabrique de bonbons…

 Le Banquet de Bruegel revu par Uderzo.jpg

Pour raconter tout cela, ne pensez-vous pas qu'il faudrait être Rabelais pour la profusion et Paul Bocuse pour le raffinement simple que les siècles nous ont appris ? Lui qui a dit : "Pour un bon repas on apporte la marmite sur la table, on soulève le couvercle, ça fume et on peut se servir deux fois..."

Michel Fontaine

Programme s’adresser à l’Office de Tourisme de Pôle Sauldre Sologne > cliquer ICI

31/05/2012

VIEIL AUBIGNY thème 2012 de l’exposition : les métiers du bois…

Vous avez visité l'exposition du "Vieil Aubigny" 2012 ?

 

Chiffre R.jpg

Vous savez-où cette sculpture du chiffre d’un seigneur écossais de trouve ?

Un petit indice, c’est sur cette porte du XVIème siècle…Regardez ICI…

Laissez en commentaire le nom de ce serviteur du Roy…

Cliquer sur les liens de surbrillance

23/05/2012

DES RACINES ET DES AILES, passion patrimoine : de la route "Jacques Cœur" à la Nationale 7 en passant par le Pays-Fort, mercredi 23 mai à 20h35 sur France 3

Mis en ligne le 13/05/2012

Des racines et des ailes en Pays-Fort…Louis Laforge propose une promenade dans l'Hexagone en sillonnant deux routes de légende. La "Jacques Coeur", première route touristique de France, créée en 1954 pour mettre en valeur le patrimoine architectural et naturel du Berry.

La gravière 2.jpg

C'est l'occasion d'aller à la rencontre de quelques habitants de la région, comme une famille qui fait découvrir les jardins remarquables du château d'Ainay-le-Viel, ou encore Mic Baudimant, dont l'association Les Thiaulins de Lignières vise à préserver les traditions rurales.

La famille de Lamerville à la Périsse (Dun sur Auron) qui continue l'élevage du mouton et la Gravière (Le Noyer) qui restaure la manœuvreriez dépendance du château de Boucard....

La gravière 1.jpg

L'autre route mythique est la Nationale 7, le long de laquelle Thierry Dubois, véritable passionné, replonge dans l'ambiance des années 50 et 60. Un parcours qui s'achève sur la Côte d'Azur, avec ses villas de rêve.

Illustrations : La Gravière

18/05/2012

BLOCUS CONTINENTAL 1807 > vente des biens de Richmond : Jardins, Château, Orangerie, Chenil….il y a 199 ans

Edité le 26/10/2011, mis à jour le 18/05/2012

Cette célébration n’est pas dans les objectifs 2012 du "Vieil Aubigny" et l’on ne sait pas encore si Quentin, victime de placements toxiques, s’est refait une santé financière...

Bicentenaire Hôel de Ville.jpg

Charles, IVème duc de Richmond, Lennox et d’Aubigny de 1807 à 1813 il est vice roi d'Irlande, où il prend comme Secrétaire Principal, Arthur Wellesley, (dont l'instruction a été parachevée à l'Académie Militaire d'Angers en 1786). Wellesley quitte l'Irlande en 1807 pour prendre le commandement des forces britanniques en Espagne et au Portugal.
Le fils du duc d’Aubigny, Charles Earl of March et futur Vème duc instruit à Westminster sera l’Aide de camp de Wellesley en Espagne et au Portugal. Il participera à la bataille de Waterloo comme Aide de camp du Prince d’Orange

 vente_des_biens_du_duc.jpg

Les deux hommes restent amis, et en 1815 le 4ème duc assiste à la bataille de Waterloo (en tant que civil) pour encourager son vieil ami, à présent Duc de Wellington.
Le 21 octobre 1805, l'amiral Nelson livre sa dernière bataille au large du cap Trafalgar, non loin de Cadix.. la plus grande défaite de la marine française (et les défaites … la République les fête)
vente_des_Grands_Jardins.2.jpg

Le 2 décembre 1805, un an jour pour jour après son sacre, l'empereur Napoléon 1er remporte à Austerlitz sa victoire la plus éclatante (anniversaire snobé par la République en 2005).
vente_du_chenil.2.jpg

Réaction de Napoléon il institue, par le décret de Berlin du 21 novembre 1806, et fut renforcé par le décret de Milan du 17 décembre 1807, Le Blocus continental. C’est est le nom donné à la politique qui tendait à ruiner l'Angleterre, puissance manufacturière et commerciale, en fermant toute l'Europe à ses exportations : il s'agit, en interdisant le commerce anglais en Europe, de ruiner les finances de l’ennemi en créant chez lui la surproduction, des faillites, le chômage et la révolte sociale.

vente_de_l_orangerie.2.jpg

Le blocus fut institué par ledécret de Berlin du 21 novembre 1806, et fut renforcé par le décret de Milan du 17 décembre 1807.
Les biens du Duc D’Aubigny, sujet de sa majesté britannique et surtout ami de Wellington mis sous séquestre par la convention  en 1793 sont mis en vente
.

Les Grands Jardins, du Duc d'Aubigny (pair de France, et de Richmond , pair d'Anfleterre, sont achetés par la Commune d'Aubigny en 1812 (voir doccuments concernant la vente des Grands Jardins , celle du chenil et des locaux de l'orangerie")

 

GRAND_JARDINS_maison_du_Jardinier.jpg

"... Plus un grand jardin sis auprès des fossés de ladite ville vis à vis dudit château, y ayant un pont de communication des appartements du château pour aller audit jardin tant en parterre que potager qui contenait cy devant cinq arpents et à présent dix arpents au moyen des fonds et terrains acquis de différents particuliers par ma dite Dame duchesse de Portsmouth, lesquels fonds et terrains ont été enclavés dans ledit jardin et y ont été réunis après que les Bâtiments qui y étaient ont été détruits, un Bâtiment pour le logement_du_Jardinier, ledit jardin clos de murs des deux cotés et au bout diceluy une terrasse avec une haie vive, jouxtant le tout du levant un chemin qui va du chemin de Concressault à la Lache du Midy la rue du faubourg D’Oizon au bout de laquelle est le chemin qui va à Concressault du couchant les fossés de la ville du septentrion le champ Boulin et une terre de deux septrées appelée la pépinière acquise par feu milord duc de Richemont jointe à présent au jardin.."."

plan_cadastral_de_1938.jpg

Voici le plan des Grands-Jardins sur le plan cadastral de 1938 avec l'emplacement de l'Orangerie, du chenil et de la maison du Jardinier.

colonnes de Burren.jpg

Depuis on les a bien amputé!

16/05/2012

FOLIE (fabrique de jardin) construite par Henry Bourdoiseau à Aubigny

Selon Anne-Isabelle Berchon "Compagnon Passant Charpentier Bon Drille du Devoir du Tour de France" Henry Bourdoiseau est aussi l’auteur à Aubigny et dans les environs, d’ouvrages de même complexité (que la maison dite "maison Bourdoiseau" 15 et 17, rue des Dames et rue Porte-Sainte-Anne à Aubigny-sur-Nère) d’escaliers, balcons et lucarnes et d’une fabrique de jardin. Elle dit aussi qu’une maquette, réalisée par le charpentie, était conservée à la maison de Retraite ( ?)

Bricolle de Jardin.jpg

Une fabrique de jardin (ou folie) est une construction à vocation ornementale destinée à l'ornement du jardin (arts décoratifs) prenant part à une composition paysagère au sein d'un parc ou d'un jardin. Cette fabrique réalisée par Henry Bourdoiseau était située chemin des parcelles où elle servait à remiser les outils d'entretien du jardin.

Démontée, elle a été transportée et remontée avenue des Stuarts.

hache Bourdoiseau.jpg

Outills.jpg

Lors de son démontage on a découvert une doloire et un ciseau marqués au nom d’Henry Bourdoiseau. (sa bisaiguë avait été présentée lors de l’exposition, consacrée aux clochers tors d’Europe au château des Stuarts, dans les années 90).

Bricolle de Jardin 2.jpg

Voici comment on décrit cette belle œuvre de charpenterie : une guitarde à faîtage relevé et à quatre berceaux circulaires, portant un auvent en encorbellement couvert par un dôme circulaire, formés par deux combles raccordés, installés sur la base carrée d’un premier dôme…

Félicitations à Gérard Gagné et son épouse qui ont pris l’initiative de la conservation de cette fabrique de Jardin…Une folie…

Collectionneur.jpg

Gérard Gagné est aussi un collectionneur passionné…l’intérieur de sa fabrique est devenu un véritable musée d’outils de charpentier…

Dommage que montrer tout ça n’entrait pas dans les projets du Vieil Aubigny 2012…

Les illustrations ont été prises en juillet 2011 et j’en remercie Gérard Gagné et son épouse de m’avoir fait découvrir à cette fabrique d’Henry Bourdoiseau et le magnifique jardin qui lui sert d’écrin.

15/05/2012

APPRENTIS OU D’ASPIRANTS COMPAGNONS DU DEVOIR, de la maison de Bourges, visite pédagogique d’Aubigny…un musée dans la rue… colombes, guitardes, culs de lampes, enseigne…

Mis en ligne le 28/11/2011

Une quinzaine d’apprentis ou d’aspirants  en cours de perfectionnement sur le "tour de France"  accompagnés par  Guy Pointard, compagnon et MOF menuisier, visitaient hier Aubigny. Tous membres de "l’Association Ouvrière des Compagnons du Devoir du Tour de France", 54 avenue Arnaud de Vogüé, logée, à Bourges,  dans l'ancien couvent des sœurs de la Charité.

compagnons.jpg

Avec huit siècles d’existence, le compagnonnage, réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier, a été dernièrement reconnu au Patrimoine Culturel de l’Unesco et devient une référence pour la transmission et la formation. Les compagnons ont toujours cultivé certaines valeurs éthiques du travail bien fait, de la richesse de l'expérience pratique et de la transmission des savoir-faire. Autour de « la Mère », dans aubigny_clocher_tors.jpgchaque ville, ils puisaient auprès de leurs ainés un vrai métier et un respect mutuel au cours de leur formation. Les Compagnons du Devoir ont choisi de devenir à l’horizon 2015, la Grande Ecole des Hommes de métier en compagnonnage. Il s’agit de tout mettre en œuvre afin que chaque jeune aille au maximum de ses possibilités sur les plans professionnel, culturel et humain.

Tailleur de pierre, menuisier, mécanicien, charpentier, maçon…se sont attardés dans l’Eglise Saint-Martin où sont gravés leurs symboles (Le compas et l'équerre). Une architecture où l’on retrouve le talant de compagnons  qui ont œuvrés à la cathédrale Saint-Etienne de Bourges. L’Eglise recèle  un mobilier intéressant et  le témoignage (bâtons de confréries, tableau de Sainte-Anne…) d’une forte activité dans la paroisse. Aubigny a été aussi, après l’incendie du 11 juillet 1512, l’un des plus grands chantiers du royaume. Une fourmilière de compagnons se sont activés, pendant une génération, à relever de ses cendres la Cité. Leur travail, leurs techniques ont donné lieu à une étude des services du patrimoine, conclue par une exposition à Paris au Grand-Palais. Mais rien ne vaut la visite d’Aubigny...un musée dans la rue.

La région centre conserve une dizaine de maisons aubigny_bourdoiseau.jpgavec des lucarnes "compagnonnites", dont deux à Aubigny réalisées par Henry Bourdoiseau, un compagnon, il y a 130 ans. A l’angle des rues Sainte Anne et des Dames, un balcon-guitarde,  soutenant un belvédère couvert d’un dôme circulaire, de pente et rampant. A l’autre angle de sa maison un belvédère, porté par l’encorbellement d’une guitarde, est couvert d’une flèche torse élevée sur la base carrée d’un dôme. Ce belvédère fait partie du circuit de l'Association des clochers tors d'Europe… 82... comme l’un d’eux cher aux compagnons, celui de leur maison de Nantes.

Visite de la ville, où les jeunes ont remarqué outre la richesse des colombages, la clé réalisée, rue du Charbon,  bel ouvrage d’un serrurier local  ( M. Horkiska fut le directeur de la confrérie St-Eloi pour l’année 1955).

Cette matinée pédagogique  s’est soldée  chez leur hôte et accompagnateur, Guy Pointard…un "MOF"....rue des " Compagnons du Devoir"», ZA de Georgeot…. Ça ne s’invente pas…

13/05/2012

FÊTE DU PAIN au four de la maison du Pays-Fort, samedi 19 mai 2012, lors de huitième édition de la Nuit européenne des musées.

Du 14 au 20 mai 2012, c’est la Fête du Pain !

Chaque année, autour du 16 mai, la Saint-Honoré (patron des boulangers), se déroule la Fête du Pain. L’idée consiste à mettre à l’honneur 7 jours durant ce produit sain et naturel qui accompagne quotidiennement et fidèlement chacun de nos repas.

La Fête du Pain a été créé en 1996 à l’initiative de Jean-Pierre Raffarin, alors Ministre des PME, du Commerce et de l’Artisanat.

Fête du pain Vailly 2012.jpg

Aujourd’hui, la Fête du Pain permet d’aller partout en France à la rencontre des boulangères et des boulangers pour découvrir leur métier et leurs produits. L’ambiance est à la fête sur les places des villes et des villages où de nombreuses animations sont proposées sous le signe de la convivialité, du partage et du plaisir !

Tous les vendeurs de pains n’ont pas le droit de s’appeler " boulanger" ou " boulangerie", la Fête du Pain est l’occasion pour la profession de faire valoir ses différences, de promouvoir un pain confectionné dans les règles de l’art et de rappeler que le bon pain a un nom : le Pain de Tradition Française.

Le boulanger est un travailleur de la nuit. La dynamique et inventive équipe de l’Office de Tourisme Cœur du Pays-Fort fait coup double. Pour la nuit européenne des Musées , elle rallumera le four de la Maison du Pays-Fort et invitera, Gilles Bonnard, maistre tamelier à Vailly, à pétrir, tourner et cuire quelques savoureuses miches…  

11/05/2012

GRAINES DE CHOUX NAVET blanc à col vert d’Aubigny...avis de recherche

Choux navet d'Aubigny.jpg

A nouveau, un des lecteurs de ce blog, à la recherche de graine de choux navet blanc à col vert d’Aubigny, vient de m’écrre.

J’ai pas beaucoup de pistes:

  1. Les Graines Loras BP 50, 69890 La Tour De Salvagny (Rhone)Tél.: URBG.jpg0478480240 Fax: 0478480032 site . Ils ont, le choux navet à col vert d’Aubigny, à leur catalogue.
  2. L’Union pour la préservation et la valorisation des Ressources Génétiques du Berry- Château du Plaix - BP08 - 18160 Saint-Hilaire-en-Lignières site, & courriel, s’intéresse au choux navet à col vert d’Aubigny
  3. Dernière piste l’Association de la Foire Saint-Michel d’Aubigny présidée par Bernard Mery, Les Tertres 18700 Aubigny-sur-Nère (aucune présentation ce W-E aux olympiades des légumes).

Il existe aussi un choux navet d'Aubigny à col rouge, le "Vieil Aubigny" a déàa présenté un paquet de graines.  Merci de laissez un message si vous connaissez une autre source fiable d'approvisionnement.

 bashed neeps.jpg

Il est vrai qu’un chou-navet bien cultivé et récolté à temps est un délice, que plusieurs grands restaurateurs remettent au goût du jour et servent comme un produit de luxe sur des plateaux d’argent. On est loin aujourd’hui de la qualité semi-fourragère qui a fait sa mauvaise réputation en période de disette et le réservait à une consommation populaire de survie.

navet jaune d'Ecosse.jpgCeux-ci, les choux navets (une espèce proche du chou de Suède) sont fort cultivés et apprécié en Ecosse et désignés comme le légume national de l'Ecosse...

Voici matière à renforcer les liens entre l’Écosse et la France...A quand au nom de l'Auld Alliance, lors de la Foire de la Saint-Michel, un prix spécial pour le Navet d’Écosse à chair jaune ?

Le navet jaune d'Ecosse est une varité ancienne communément cultivée dans les jardins d’Écosse depuis le début du 19ème siècle. Sa chair est sucrée, de texture fine, tendre et de couleur jaune-crème. Les racines sont sphériques. Les feuilles de 35 cm sont vigoureuses. Il ne faut pas confondre les navets jaunes et les rutabagas. la chair du navet est plus tendre et plus fine.

Pour accompagner un bon haggis, rien de tel qu'une bonne assiette de Bashed Neeps (purée de navets) et de Chappit Tatties (pommes de terre)

Mis en ligne le 17/10/2011...Le BR écrit "On trouve même au jardin biologique de l'EBE des légumes anciens comme le chou navet d'Aubigny"