Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/04/2012

PÂQUES, chasse aux œufs au château de la Verrerie

Pour les fêtes de Pâques, les "P'tits Loups d'Oizon" organisent et offrent une chasse aux œufs destinée à tous les enfants du village, dimanche 8 avril, à 11 h, dans le parc du château de la Verrerie.

Chasse au oeufs la verreiee.jpg

Ce divertissement est gratuit pour les enfants adhérents. Pour les non-adhérents, il en coutera 1€ aux enfants d'Oizon et 2€ aux enfants des communes extérieuresChasse aux œufs au Château de la Verrerie

06/04/2012

Le FOURNEAU, cimetière d’objets en peau de locomotive.

Ce post de gilblog.fr/berry m’a rappelé que j’avais publié un diaporama : Le Fourneau, cimetière d’objets en peau de locomotive

fût rouillé.jpg

Un mythe existe qui nous fait croire que les éléphants sentant la mort venir, quittent le groupe pour aller dans un "cimetière des éléphants". Le mythe du "cimetière des éléphants" a été popularisé par l’écrivain Henry de Monfreid et le chanteur Eddy Mitchell.

Visualisez l'album

Quand l’on voit, autour des ruines du Fourneau, tous ses objets réalisés en "peau de locomotive" venus y mourir, on ne que peut faire un parallèle avec les légendaires cimetières des éléphants…

Faut-il les laisser dormir dans leur écrin de verdure ?

Faut-il les cacher à nos regards ?

Faut-il les laisser s’effacer ?

Réagissez…. 

04/04/2012

PÂTE DE PÂQUES, recette du Pays-Fort

La tradition chrétienne veut que l'on célèbre Pâques en offrant des œufs durs. En Berry, on a décidé de les cacher sous une pâte blonde. Un pâté que l'on peut consommer chaud ou froid, une belle pièce dans un buffet surtout si on a la patience de festonner les tombées de pâte en fleurs ou en poussins.

Paté de Pâques.jpg

Voici la recette de mon père qui était boulanger en Pays-Fort :

Ingrédients :

  • 500 g de pâte feuilletée ou brisée (suivant goût) "François"», inutile de vous risquer à la fabriquer vous-même > cliquer ICI 

 • 200 g de viande hachée grossièrement (pas de la chair à saucisse)  de porc et 200 g de viande hachée de veau. 

  • 3 à 5 œufs cuits durs (suivant que vous les disposez coupés en deux ou entier suivant disposition choisie)

  • 1 œuf frais destiné à la "dorure".

  • 1 gousse d’ail finement hachée

  • 1 échalote…sel, poivre, thym, persil

Préparation :

  1- Dans une terrine, mélanger la viande hachée, le persil; assaisonner;

  2- Diviser la pâte en 3; abaisser 1/3 de la pâte au rouleau sur un plan fariné en un rectangle de 4 à 5 mm d'épaisseur;

  3- Déposer au centre la moitié de la viande assaisonnée; déposer sur la viande, au centre, les œufs durs écaillés en enfilade; recouvrir avec l'autre moitié de viande

  4- Badigeonner la farce ainsi que le tour de la pâte à découvert avec l'œuf battu;

  5- Abaisser les 2/3 de pâte qui reste au rouleau; recouvrir le pâté;

  6- Découper l'abaisse du dessus à 2 cm de la farce et l'abaisse du dessous à 4 cm;

  7- Replier l'abaisse du dessous sur l'abaisse du dessus, soit le 2 cm plus long; pincer pour souder ensemble les deux abaisses et former un bourrelet ;

  8- Badigeonner tout le pâté à l'œuf battu; décorer avec des tombées de pâte en les passant dans le jaune d'œuf;

  9- Déposer sur une tôle antiadhésive ou légèrement beurrée; glisser dans un four préchauffé à 180°C (350°F pour les écossais) pendant 1 heure; si le pâté brunit trop, recouvrir d'une feuille aluminium

  10- Le pâté de Pâques, se consomme chez-nous, tiède ou froid, accompagné d’une salade de pissenlits des prés de la Sauldre et d’un Sancerre…

paté de Pâques 2.jpg

Autre bon plan si vous ne voulez pas cuisiner, demandez à votre boucher-charcutier-traiteur (*), selon une tradition établie en Berry, il sait mieux que quiconque cacher les œufs de Pâques. Il les glisse entre une pâte feuilletée et un hachis (top secret) assaisonné à sa façon. Le résultat, un émerveillement pour les yeux et un supplice pour vos narines...

(*) Illustration : Pâté de Pâques du Berry, Façon Sylvain Letourneau, rue du Prieuré à Aubigny

Cliquer sur les liens en surbrillance

29/03/2012

LA MANDRAGORE, plante des sorcières ? Si Jeanne d’Arc a pu tenir tête aux Anglais, c’est, dit-on, parce qu’elle portait sous son armure une mandragore...

Pour en savoir plus passez au Musée de la Sorcellerie , découvrir les plantes magiques, avec Pétrusque, à partir du 7 avril…

Mandragore Concressault.jpg

Mandragore, Herbe de Circé, Pomme d’Amour, Main-de-Gloire, Homonculus, Anthropomorphon, Mandragora officinarum…

Plante herbacée des régions méditerranéennes, vivace par un gros rhizome. La partie souterraine (le rhizome) est bifide et rappelle la silhouette d’un homme avec ses bras, ses jambes et son sexe, d’où les noms d’ homonculus et d’ anthropomorphon donnés parfois à la plante .Cette particularité a également valu à la plante une réputation assez sinistre. La partie aérienne est une tige très courte avec une rosette de feuilles ovales. Les fleurs sont solitaires, avec un pédoncule court, de couleur blanc-verdâtre ou violet pâle. Le fruit est une baie jaune orangé.

sorcière chat.jpg

La mandragore est connue depuis fort longtemps, originaire de Syrie on la retrouve dans les pays du bassin méditerranéen, mais aussi en Egypte.

Elle est connue des Anciens et elle est signalée dans de nombreux écrits, les Hébreux et les Chaldéens l’utilisaient à des fins criminelles. On prétend que Hannibal pendant la guerre avec les Africains fit semblant d’abandonner son campement en laissant sur place des amphores pleines de vin où macéraient des racines de mandragore. Hannibal revint ensuite pour achever les soldats ennemis intoxiqués par le vin à la mandragore dans l’incapacité de se défendre.

Ses propriétés hallucinogènes et narcotiques furent largement utilisées en médecine antique et en sorcellerie, soit comme anesthésiant pour pratiquer des interventions, soit comme ingrédient pour la confection de philtres magiques.

mandragore01.jpg

La forme caractéristique de sa racine qui rappelle celle d’un homme lui a valu une réputation d’herbe magique. Au moyen-âge, on la nomme demi-homme ou homme-planté et on prétend qu’elle pousse un cri d’agonie quand on la déterre pour la cueillir. Ce cri était censé rendre fou celui qui l’entendait, aussi les sorcières faisaient-elles déterrer la plante par un chien dressé et se bouchaient-elles les oreilles avec de la cire. Il existe bien sûr de nombreuses autre légendes sur le compte de la mandragore, par exemple on accusa Jeanne d’Arc d’avoir tourmenté les Anglais grâce au pouvoir d’une mandragore cachée sous sa cuirasse.

Formulaire magique… ATTENTION L’intoxication provoquée par la mandragore s’apparente à celle causée par les solanacées officinales ( Belladone , Datura , Jusquiame).

Il faut cependant noter les effets hallucinogènes remarquables de la plante, de plus les alcaloïdes actifs de la plante peuvent aisément traverser la peau et passer dans la circulation sanguine. Les sorcières du moyen-âge utilisaient cette propriété pour s’enduire les muqueuses et les aisselles à l’aide d’un onguent à base de mandragore, ce qui provoquait des états seconds avec hallucinations, sensation de lévitation et visions sataniques.

jardin sorcier.jpg

Selon une autre légende, à minuit, sous la potence d’un pendu, fleurit une plante magique, la mandragore. Celle- ci a le pouvoir d’apporter la chance à son possesseur et de le protéger de tout maléfice. Il faut cependant s’en méfier, car elle peut apporter la mort à celui qui l’arrache du sol. On faisait donc appel à des animaux pour la déterrer.

On récolte les mandragores, la nuit du vendredi, lorsqu’elles sont lumineuses après l’orage.

Il convient en premier lieu, de tracer trois cercles concentriques autour de la plante, avec un poignard magique, puis ensuite de dégager délicatement la racine.

Un chien noir affamé, animal condamné, est attaché au pied de la plante et, excité par le son du cor, est appelé au loin, devant franchir les trois cercles concentriques inscrits à terre.

La plante émet lors de l’arrachage, un cri d’agonie insoutenable, tuant l’animal et l’homme non éloigné aux oreilles non bouchées de cire.

La racine devient magique après lavage, macération et maturation en linceul ; elle représente l’ébauche de l’homme, " petit homme planté " ou " homonculus ". Ainsi choyée, elle reste éternellement fidèle à son maître et procure à son possesseur, prospérité prodigieuse, abondance de biens et fécondité.

Pétrusque.jpg

llustration : mandragore du jardin sorcier du Musée de la Sorcellerie (rare), plante des pays du pourtour méditerranéen. Photo prise le  28 mars. Elle était fleurie il y a quelques semaines. Elle va  rentrer en repos en juin et juillet, toutes les feuilles disparaissent alors…

25/03/2012

AU SON DU COR, le soir, au fond des bois…je préfère le son des trompes made-in Pays-Fort.

Le "Made in France" est à l'honneur dans la campagne présidentielle

"J'aime le son du Cor, le soir, au fond des bois,

Soit qu'il chante les pleurs de la biche aux abois,

Ou l'adieu du chasseur que l'écho faible accueille,

Et que le vent du nord porte de feuille en feuille."

Vous aimez ces paroles de Charles Trenet, sa nouvelle chanson de 1993, une folle épopée qui s'articule autour des célèbres vers d'Alfred de Vigny ?

Moi je préfère le son des trompes de Dampierre en Crot du côté de la Touzerie …"made in France", "made in Pays-Fort"….

Cornelius.jpg

Le "Débuché de Paris" en est doté dans sa totalité, ainsi que la plupart de nos grands champions.

Les huit premiers du championnat international 2011, sonnaient avec des "Cornelius" !

21/03/2012

Jean-Marie DESDIONS, céréalier du Pays-Fort, a engagé un procès contre la firme Monsanto, géant américain des pesticides

En intentant un procès au groupe Monsanto, Jean-Marie Desdions veut prouver que l'exposition sur le long terme au Lasso, un herbicide aujourd'hui interdit, a provoqué son myélone, un cancer des os.

Jean-Marie Desdion.jpgLes analyses ont retrouvé le même principe actif, le monochlorobenzène, dans son organisme. Pour soigner son cancer, il a subi huit ans de chimiothérapie et trois greffes de moelle.  La reconnaissance en maladie professionnelle longue. Elle n’a été permise que par la modification de la loi par Jacques Chirac en 2002. 

Lire l’épais dossier de Philippe Delouzilère dans le Berry Républicain du 21/03/2012

Ce problème de santé va peut-être faire réfléchir des responsables politiques et administratifs qui balaient d’un revers les risques de santé liés aux pesticides, aux métaux lourds. La lutte, toujours active, contre l’épandage des boues d’Achères (78) en Haut-Berry en est l’illustration.

18/03/2012

LES ECLUSES, chicaneries en Pays-Fort

Cette photo est apparue en fin de soirée sur Facebook. Elle n’a pas laissé froid les internautes froids…déjà 61 commentaires.

photo du jour.jpg

Pour modérer la vitesse dans l’entrée d’une agglomération les élus disposent de deux techniques : chicane ou écluse

La chicane consiste à créer un déport significatif latéral de la trajectoire. Elle est utilisée à la fois pour modérer la vitesse pratiquée, et pour renforcer le caractère urbain du paysage environnant. Trois types de chicanes sont à distinguer : celles en entrée d’agglomération à proximité du panneau d’entrée d’agglomération, en agglomération dans les zones limitées à 50 km/h, et en agglomération dans les zones limitées à 30 km/h.

L’écluse consiste en une réduction de chaussée ne permettant que le passage d’un véhicule à la fois. Elle fonctionne en mode alternée. Elle induit une contrainte de trajectoire moindre que la chicane. Le ralentissement est principalement induit par les véhicules circulant dans un sens qui doivent laisser passer les véhicules circulant dans le sens opposé. Il n’existe pas de guide sur le sujet des chicanes et des écluses. Un groupe de travail national animé par le CERTU Travaille sur le projet d’un guide dont la sortie est prévue en 2012.

Pour vous forger votre opinion, je vous propose de consulter ce dossier  sur les chinanes et écluses et partager l’expérience de Buc > "velobuc-écluses.

Ça vous vous permettra d’argumenter auprès de vos élus. Les municipalités ont  parfois des vues très opposées sur la sécurité urbaine. Un bel exemple , actuel,  la D151...la "Route des Racines" qui unit Asnières-lès-Bourges à Saint-Doulchard. La municipalité de Bourges en l’aménageant la dotée de deux pistes cyclables…Quand on passe la frontière, Saint-Doulchard l’a  parsemée d’écluses et ralentisseurs. Précision : ces deux communes travaillent ensemble au sein de Communauté d'agglomération Bourges Plus !...

16/03/2012

CENTRE CERAMIQUE CONTEMPORAINE La Borne, samedi 17 mars 2012 : vernissage et conférence Bernard Dejonghe - Hervé Rousseau

Bernard Dejonghe

J'ai toujours eu conscience de l'homme comme faisant partie de l'univers minéral. Depuis mes premiers travaux en terre en 1968, j'ai abordé le matériau comme un "champ de possible", un support d'expérimentation et de réflexion. Je ne privilégie pas d'avantage le concept ou la matière : chacun contribue à mettre quelque chose en mouvement que j'appelle des "énergies".

 Les années de travail avec les matières qu'un profane pourrait juger comme inertes m'ont amené à l'idée du mouvement constant dans l'univers : rien n'est fixe. Les céramiques et les verres sont composés de minéraux que l'on mélange et que l'on fond de différentes manières selon ce que l'on veut en faire ou essayer d'en faire. La constante est devenue pour moi un travail sur les fusions minérales qui vient en avant d'un travail sur les formes, les couleurs ou leurs installations dans des espaces particuliers.

On crée des mini tremblements de terre ou des mini volcans... Je n'ai pas pu résister, par curiosité et passion, à partir, à diverses occasions à la rencontre des mondes minéraux et géologiques. J'aime les déserts par ce qu'ils nous montrent de vécu minéral dans la durée ; ils me font comprendre ce que j'essaie de faire.

La borne 17 mars.jpg

Hervé Rousseau

Comme Nietzsche clamant, "restez fidèle à la terre" et Rimbaud répétant "si j'ai du goût, ce n'est guère que pour la terre", chez Hervé Rousseau, le Rodin de la céramique, il y a la terre et encore la terre pour des pièces issues d'un combat sans entourloupe.

Pas de crochet, pas d'uppercut, juste des directs du gauche, surtout la main gauche.

Rien de contrarié, en prise direct avec la partie instinctive du cerveau, la partie primitive aux aguets.

L'émotion rustique, sans esthétique, te boxe et te met K.O en dedans. Du vivant quoi!

13/03/2012

"LA GASTRONOMIE…du Cher, est sous-représentée"…Y’a qu’à…

Le Salon de l'agriculture n'a pas échappé à son statut de rendez-vous incontournable pendant la campagne électorale.

"La gastronomie du territoire régional, et notamment celle du Cher, est sous-représentée. Et pourtant que de richesses nous possédons et quel argument majeur représente la gastronomie en matière d'économie touristique. Il y a réellement un effort à faire pour mieux servir notre agriculture régionale".

gigot de 7h.jpg

Nous a écrit sur son site le député candidat de la 1ère circonscription du Cher.

Pragmatique, comme quand il a dit en octobre 2011 que le Pays Sancerre-Sologne (qu’il préside depuis 1996) se fait tailler des croupières dans le domaine du tourisme.

Le Pays Sancerre-Sologne, sous son impulsion, a fait de paraitre "Sancerre Sologne le grand festin...Un pays naturellement riche en saveurs". On y fait entre autre la promotion de nos moutons au point d’y avoir détourné le blason de Bourges (3 béliers) pour en faire celui du Berry.

Gilles Lejus de Dampierre en Crot, est rentré du Salon de l’Agriculture, en Pays-Fort, avec de nombreuses médailles (quinze mentions !). C’est le moment d’honorer la filière ovine.

La gastronomie du territoire régional, et notamment celle du Cher, est sous-représentée : chiche, Monsieur le Président, le 8 avril 2012 c’est Pâques ! Et à partir du samedi 7 avril, à la Maison de la Gastronomie d’Aubigny (Maison François Ier) les démonstrations culinaires reprennent.

mouton Riches Heures.jpg

C’est l’occasion rêvée, "d'un grand festin" pour faire la promotion des moutons du Pays Sancerre-Sologne qui n’ont jamais quitté les assiettes et nos paysages depuis les Très Riches Heures du Duc de Berry.

Metez-nous au menu, le gigot braisé " à la sept heures ", que l'on déguste à la cuillère. C’ est une tradition, une spécialité du Berry, qui met particulièrement bien en valeur la race berrichonne du Cher.

Ingrédients :

1 gigot ou épaule avec os d’agneau Berrichon du Cher! [on trouve facilement à Aubigny du « laiton de 90 jours » du Pays-Fort (*)]

5 cl d'huile d'olive

2 gros oignons

1 tête d'ail en chemise

Fleur de sel

Piment d'Espelette

1 branchette de Romarin

1 branche de thym

1 verre de Sancerre blanc, primé 2012.

Beaubois boucher.jpg

Préparation :

1  - Enlever les parties sanguines du gigot si besoin est...

- Frotter le gigot avec la fleur de sel et le piment d'Espelette.

- Laver, éplucher et tailler les oignons en 4.

    2 - Dans une cocotte en fonte (ou un autre plat muni d'un couvercle et allant au four), saisir le gigot sur toutes les fâces à l'huile d'olive.

- Ajouter les oignons et laisser suer pendant 5 min.

- Mouiller avec le vin blanc sec et ajouter l'ail en chemise (avec la peau !), le romarin et le thym.

    3- Déposer le couvercle et enfourner à chaud à 120°C pendant 7 heures en n'oubliant pas d'arroser le gigot ou l'épaule de temps en temps.

        - Laisser reposer la viande 30 minutes avant de la déguster.

- Passer le jus de cuisson au chinois et le servir à part après un léger dégraissage

- Otez le germe des gousses d'ail et piquez le gigot avec des demi-gousses.

- Placez le gigot tel quel dans un large plat préalablement huilé.

Vous pouvez accompag"ner ce plat de roi avec des pommes boulangères.

Pour le vin, passez à la Cave des Stuarts"… vous aurez les bons conseils…pour choisir parmi les primés du pays Sancerre-Sologne au salon 2012.

 

(*) L'agneau blanc ou "laiton" abattu à 3 et 4 mois, pesant environ 20 kg, sa chair est rose foncé, elle est tendre.

"LE MOULIN DU GUE AUX ANES" - Alain Rafesthain dédicace samedi 17 mars 9h30/12h, Maison de la Presse Aubigny.

« Eté 1949.

La chaleur pèse sur les corps et les esprits… Quelque part en Sologne berrichonne(*), Saint-Christin se remet paisiblement des années de guerre, des souvenirs de bombardements et de combats. Mais bientôt, l’incendie du Moulin du Gué aux ânes vient raviver les plaies. Et d’abord celles de Raymond Duchêne, meunier exilé de son Morvan natal, résistant meurtri par la lutte pour la Libération. Celles, aussi, du groupe local de maquisards, parmi lesquels la suspicion n’a jamais cessé de régner, depuis cette nuit de 1944 où disparut un container plein d’argent, largué par les alliés.

Qui est derrière l’incendie ? Quelle est cette ombre mystérieuse qui vient visiter les décombres du Moulin ? Qui a volé le trésor de la Résistance ? Les rumeurs vont bon train, les clans se forment suivant les convictions… Ce roman est celui d’une époque trouble, qui voyait les plus frais convertis de la Liberté devenir d’intransigeants procureurs de la collaboration. C’est aussi l’histoire d’une résurrection, celle d’un homme seul ; Raymond Duchêne va tout affronter pour tout reconstruire, sa vie, son toit, à la seule force de sa volonté et par la grâce de belles rencontres. »

 Flyer Maison de la Presse.jpg

Le Moulin du gué aux ânes / Alain Rafesthain - Éditions La Bouinotte,  2012. – 176 p. – ISBN : 978-2-915729-46-7. – prix : 17 €. Dédicace samedi 17 mars 9h30/12h, Maison de la Presse Aubigny

moulin aux riches.jpg

(*) L’auteur né à Presly (Sologne berrichonne) et son éditeur ont choisi de mettre en couverture, le Moulins aux riches (classé LS.M.H. propriété privée ouverte aux journées européennes du patrimoine), l’un des plus beaux moulins du Pays-Fort, en Bord de Sauldre, à une portée de balai du Musée de la Sorcellerie de Concressault.

CP Moulin Riche Baignade.jpg

 La "ferme modèle" de Justin Fleuriet, propriétaire exploitant, qui trustait les prix, il y a 150 ans, lors des comices agricoles d’Aubigny (cantons d’Argent, Aubigny, la Chapelle et Vailly).

CP bief Moulin Riche.jpg

Pour en savoir plus , sur le Moulin Riche, s’adresser à l’Office de Tourisme Cœur de Pays Fort : 02 48 73 87 57 site

10/03/2012

LE BOUFFON ET SES CLOCHETTES, trio de chansons humoristiques à Blancafort, dimanche 11 mars, 15h

Le Bouffon Sylvain Martin (chant et pitrerie en tout genre) et ses clochettes Manu Benoist (chant, guitare, grosse caisse) et David Gaillard (accordéon, guitare, violon, guitare synthé, flûte irlandaise) s’amusent depuis plusieurs années à reprendre les chansons de quelques "essentiels"» (selon eux… et c’est vous dire s’ils ont bon goût !) de la scène française. S’il ne s’agissait au départ que d’une « bouffonerie » le trio de « guignols » à su se démarquer…

Bouffon à Blancafort.jpg

Impossible d’oublier une de leur soirée ! Leur mot d’ordre à eux : "d’la chanson humoristique en veux-tu, en voilà !". Le ton est donné, ils ont choisi le versant comique pour conquérir (par la face nord) le public qu'ils rencontrent... ça chante, ça gratte les guitares, ça fait rire le violon et ça met d'l'air dans les poumons d'l'accordé accordé accordéon.

Au répertoire du Bénabar, Eric Toulis, Les Escrocs, Les Joyeux Urbains, Les amis de ta femme, Caroline Thomas, Philippe Marfisi, Bruno Cherrier ; que des artistes qui ont enthousiasmés de leur talent et de leur humour Les Copains d'Abord. Guitares, violon, accordéon, chant et pitreries sont les ingrédients utilisés par le trio pour rire en chansons et faire valser la morosité ...

Salle des Fêtes de Blancafort

Entrée 8€ pour les plus de 15 ans

PÊCHE, pourquoi ne pas faire l’ouverture au Cœur du Pays-Fort une région bénie pour la pêche à la truite

La pêche à la truite est un art de vivre. Elle donne l'occasion de découvrir une nature encore plus sauvage. Dans quelques jours c'est l'ouverture. Les pêcheurs retrouveront le plaisir de la pêche à la truite sur un territoire exceptionnel, celui que leur offre la Communauté de Communes Cœur du Pays-Fort.

ouverture de la pêche Pays-Fort.jpgL’ouverture à la truite reste "Le" moment emblématique sur le calendrier des pêcheurs. Qu'elle soit conviviale, technique, solitaire, sportive ou ordinaire, cette première journée est toujours massivement marquée et avec enthousiasme. Quatre AAPPMA (réciprocitaire ou non) offrent de somptueux parcours du plan d'eau communal dit " La Balance", de la Grande Sauldre, de la Salereine au Valleroy.

    CONCRESSAULT - Le Gardon

    JARS LE NOYER - La Balance

    SUBLIGNY - Le Gardon de Subligny

    VAILLY SUR SAULDRE - La Truite

L’Office de Tourisme Cœur du Pays-Fort propose, pour les pêcheurs et leurs familles des chambres d'hôtes. et gites de qualité. Renseignements Office de Tourisme "Cœur du Pays Fort",5 bis place du 8 Mai 1945 18260 Vailly-sur-Sauldre. Tel,Fax: 02.48.73.87.57 courriel - site

06/03/2012

JEAN LINARD potier, jardinier, céramiste, peintre et sculpteur... est parti en février 2010…"sa Cathédrale" serait en vente

Mis en ligne le 14/11/2011.

Mis à jour le 06/03/2012 > In le Berry Républicain "Frédéric Mitterand est annoncé lundi chez Linard". Bonne nouvelle pour le classement et le sauvetage de l’œuvre ?

Un dernier adieu a été rendu à Jean Linard dans "sa Cathédrale" aux Poteries de Neuvy-Deux-Clochers, samedi 20 février 2010 à 15h…Elle serait en vente > www.leberry.fr.

Cathédrale de Linard.jpg


A voir "Un bâtisseur de cathédrales dans le Berry, une vidéo de Tv Tours > Cliquer [ICI]

" Jean Linard est (était) potier, jardinier, céramiste, peintre et sculpteur. Dans une ancienne Jean Linard.jpgcarrière, derrière sa maison, il a construit sa cathédrale à ciel ouvert. Car il aime toutes les religions et célèbre la divinité à sa manière, colorée et drôle.

Il fait le guide, fait de bons mots, nous signale que nous avons Dieu en face de nous (c'est une sculpture avec le mot DIEU ! ) Il parle de tout ce qu'il veut et de tout ce que nous voulons : "Ils m'ont viré de l'école, j'ai commencé très jeune, je dessinais tout le temps... quand je n'ai plus de céramique, je prends des bouteilles... avant Vierzon était un grand centre de la porcelaine, j'ai récupéré des tas de trucs... j'expose rue de Cathédrale de Linard détail.jpgSeine mais j'y vais jamais, au Japon, partout... Je n'sais pas comment faisait Cheval (le facteur), moi j' pourrai pas. Taschen a fait un livre qui parle de moi, qui s'appelle Mondes imaginaires..." Il nous parle  de ses enfants, son fils est céramiste, et nous apprend que sa belle-fille tient "L'épicerie" de La Borne, que c'est un vrai petit musée (il a du penser que nous aimions les musées) et qu'elle a été détruite par un incendie, que l'ordinateur a explosé et que tout a été reconstruit >  Lire la suite...

05/03/2012

PAYS-FORT mangez de la viande d’agneau ! l’Elevage Lejus race Berrichons du Cher, second du challenge national racial et pour les mâles…tondus…

La famille Lejus, les Henrios,  Dampierre en Crot (canton de Vailly sur Sauldre –Berry) reste au top des éleveurs nationaux de moutons.

Berrichon du Cher.jpg

Mangez de la viande d’agneau du Pays-Fort!

CONCERT-BAL "cornemuses et chanciaux", samedi 10 mars 2012, 20:30, salle des fête de la balance, Le Noyer, Berry, France

chanciaux.jpgJean-Jacques Smith, Jacques Margueridon et Amaury Babaylt sonneurs de musettes, ont travaillé le jeu en polyphonie sur des musettes de différentes tonalités, 16 pouces, 18 pouces, 23 pouces.

Des compositions récentes ont été crées par ces deux musiciens qui se proposent de vous faire partager leurs univers musical.

Entrée 10€, 12/20 ans 5€ (le ticket d'entrée donne droit à un chanciau )

Réservation au 02.4.58.70.46  ou 02.48.72.4.19

graviere.boucard@wanadoo.fr