Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2012

HERBORISER était très mode au XIXème siècle. Antoine BLANDIN et François DION furent des botanistes albiniens réputés...Deux plantes qui poussent à Aubigny le Fallopia japonica et le Phytolacca americana n’ont jamais été couchés sur leurs herbiers.

Flore Analytique Du Berry Dans Les Départements De L'indre & Du Cher.jpg

L’existence d’activité botaniques en Berry est attestée par dès le XVIIème siècle par l’herbier réalisé par Claude Tillier, médecin décédé en 1669.

Dans liste des principales plantes signalées dans le Berry par Lemonnier en 1774 on trouve le sambucus racemosa, L. (sureau de montagne !...) dans les bois d'Ivoy.

sambucus-racemosa.jpg

Au XIXème siècle, c’est la grande vogue de la botanique. On a recensé, à cette époque pas moins de 129 botanistes Le plus célèbre a été, sans doute, Antoine Le Grand (Gien 1939 – Bourges 1905). Cet agent voyer est l’auteur de la " Flore analytique du Berry " contentant toutes les plantes vasculaires spontanées ou cultivées en grand dans les départements de l'Indre & du Cher (Pour la BM, La reproduction de l'édition de la Flore analytique du Berry de 1887 est encore en vente à la boutique du muséum de  Bourges, alors qu'elle est épuisée en librairie.). Il disposait d’un réseau de botanistes fourni. Parmi ceux qui herborisaient, on trouve près de nous à Aubigny:

Polystichum thelypteris.JPG

Antoine-Théodore Blandin  d’Aubigny-sur-Nère, Cher, (1797-1881)Contrôleur contributions directe,ancien élève de l'abbé Pierre Blondeau (1765-1825),  et explorateur de la Sologne .  Il hérite des manuscrits de ce dernier qu’il a fait déposer à la Bibliothèque Municipale de Bourges. Distingué par Le Grand [1894]. Blandin explore surtout la Sologne. Le Polystichum thelyp­teris = Thelypteris palustris (*) récolté en 1819 à Aubigny et que Le Grand [1891] trouve dans les herbiers du musée de Bourges est toujours dans la collection Jaubert & Saul. Herbier signalé par Boreau (1849). Des parts à Cardiff (NNIW) dans l'herbier Deseglise (Harrisson, 1985]

François, Eugène Dion, né à Veaugues en 1850, instituteur. Il fut directeur d’école à Aubigny de 1883 jusqu'à sa retraite en 1907... Il fut abondement cité par Le Grand (1896, 1897, 1900) dont il est « un des satellites ». Au Muséum de Bourges, collectes berrichonnes dans l’herbier Le Grand.

parking de la nere.jpg

Si vous voulez herboriser à Aubigny, pas besoin d’aller très loin. Vous garez sur le parking de la Nère et vous trouvez à l’entrée du parcours de la Nère deux plantes qu’Antoine Blandin et François Dion n’ont jamais couchées sur leurs herbiers... Elles n'existaient pas à leur époque, à Aubigny!

Cote à cote des pieds de phytolacca americana  et d’autres de fallopia japonica ! Les pigeons (heureusement rares à Aubigny) perchent au-dessus, prêt à assurer la prolifération des graines de raisin d’Amérique. Les Services Techniques tondent la pelouse en pulvérisant un peu de renouée gdu Japon : le meilleur moyen de la multiplier ! Montrez les au Muséum de Bourges  vous verrez  la réputation de ces deux plantes invasives...choyées à Aubigny.

(*) Thelypteris palustris, appelée Fougère des marais, Polystic des marais ou Polystic des marécages. Cette fougère vit dans des marécages et bois humides, souvent en zone tourbeuse. Elle fait partie des espèces protégées dans de nombreuses régions dont la Région Centre.

16/08/2012

FOIRE AUX FROMAGES (27e), Vailly Sur Sauldre, 17 août 2012 de 9 heures à 13h 30, dans la rue principale fermée à la circulation…fromages et vins des valeurs communes...

La Foire aux Fromages de Vailly sur Sauldre existe depuis 1986, elle est organisée par les producteurs fermiers du canton.

Foire aux fromages 2012 Vailly.jpg

Au cœur du Pays Fort, le 3e vendredi du mois d'août à lieu la Foire aux Fromages, le centre bourg est consacré, lors de cette matinée, aux producteurs de la Région qui viennent présenter, au public, leurs fromages. Le Crottin de Chavignol y tient une place prépondérante mais vous retrouvez aussi des fromages de vache,  de brebis et des produits de terroir.

Fromages et vins des valeurs communes…

vins et fromages de Savoie.jpg

Cette année, Fromages et vins de Savoie sera l’invité d’honneur de la 27ème Foire aux Fromages  qui se déroulera  vendredi  17 août 2012 de 9 heures à 13h 30, dans la rue principale fermée à la circulation

Animation toute la matinée  dans la rue et concert gratuit à 11h15, par le groupe de musique traditionnelle vierzonnais L’Accord à Virer l’Évent

Spectacle gratuit pour les enfants, à 10h, par la compagnie du bateleur de Nevers : La Roulotte de Charlotte…

Il y en aura donc pour tous les âges, pour vos papilles, vos pupilles, vos nez et vos oreilles !

Pour tout renseignement contacter Pierre West au 02.48.73.88.42

ITINERAIRES JACQUAIRES, pourquoi ne pas réhabiliter l’Itinéraire de Bruges , traversant le Pays Sancerre-Sologne ?

La constellation des itinéraires jacquaires ne cesse de s'étendre. Et remet au goût du jour de nombreux autres chemins de pèlerinage. À chacun sa voie ! 

Lorsque la Société des Amis de Saint-Jacques-de-Compostelle a relancé le pèlerinage, dans les années 1950, et jusqu'au début des années 1980, les pèlerins étaient rares. Deux événements ont réveillé son engouement : en 1987, la proclamation du chemin de Saint-Jacques comme «premier itinéraire culturel » du Conseil de l'Europe et, en 1989, la venue de Jean-Paul II à Santiago pour  les 4ème Journées mondiales de la jeunesse. En une vingtaine d'années, la fréquentation a été multipliée par cinquante : 2900 pèlerins en 1987 ont reçu la Compostela à Saint-Jacques, confirme le bureau d'accueil de  la  cathédrale, et plus de 145000 en 2009. Pour cette année jubilaire (2010), 200000  pèlerins y sont attendus (Pèlerin N° 6643 du 25 mars 2010)

En réalité ils ont été beaucoup plus nombreux, 270818 pèlerins en 2012 ont reçu  la Compostela.

Signe du nouveau regain de la popularité du pèlerinage vers Santiago, les « jacquets » repassent par Aubigny.

Auraient-ils retrouvé l’Itinéraire de Bruges ?

Un relevé précis de cette route est attesté dans un manuscrit conservé à la Bibliothèque de l’Université de Gand (Belgique) qui daterait de 1380.Repris par ar Joachim Lelewel. Brux. J.-H. Dehou. En 1858.

A Bruges, les "wollewevers" tisserands en laine, qui honorent saint Jacques comme patron, l’empruntaient pour se rendre en Galice :"De Brugis usque Bourges en Berry per Parisius directe." etc...

Pélerins passez par Aubigny.jpg

Le recueil donne pour la France le tracé de 35 routes. Deux de ces routes conduisant les pèlerins à Bourges par le Berry et la Sologne : de Bruges à Bourges par Orléans et (Pierrefitte sur Sauldre, Souesme, Neuvy-sur-Barangeon) et de Bruges à Bourges par Paris par (Montargis, Gien, Coullons, Argent, Aubigny, la Chapelle, Saint Palais).Avec une variante de Paris à Bourges par Romorantin et Vierzon.

A Bourges les pèlerins prenaient la Voie de Vézelay qui a obtenu en 1998 le classement au Patrimoine Mondial de l’Unesco, au titre des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France.

Les marcheurs qui arpentent les chemins de Compostelle de nos jours adoptent un nouvel attribut destiné à devenir l'accessoire indispensable du pèlerin: l'iPhone.

Tout ce qui peut concourir à nourrir l’économie touristique ne doit pas être négligé…Pourquoi ne pas réhabiliter en pays Sancerre-Sologne, ces itinéraires ?

Annexes : Itinéraire de Bruges vers Compostelle par l’église d’Aubigny…pour lire cliquer sur ce lien…

15/08/2012

TOURISME un nouveau guide intitulé "Conseils pour l'aménagement d'un Office de Tourisme Durable" pour donner envie aux visiteurs de "consommer" le territoire

L’activité des offices de tourisme et syndicats d’initiative doit se développer en tenant compte des impacts sur l’environnement, la population ou encore l’éthique.

Le guide qui s’inscrit dans le cadre de l’Agenda 21  "Conseils pour l'aménagement d'un office de tourisme durable" s’impose comme la référence à suivre pour tout office qui souhaite s’investir dans une logique de durabilité.

Conseils aménagement OT.jpg

C’est tout d’abord une qualité des services et des produits qui répondent aux demandes des visiteurs et partenaires mais c’est aussi l’appropriation de notions visant à améliorer le fonctionnement des OTSI.

L’activité des offices de tourisme et syndicats d’initiative doit se développer en tenant compte des impacts sur l’environnement, la population ou encore l’éthique.

Ainsi, on trouve au fil des 35 pages, des conseils pour donner envie aux visiteurs de « consommer » le territoire,  ou encore des critères d’accessibilité afin d’en faire un lieu accessible à tous les publics sans distinction.

Le confort d’usage des lieux passe aussi par un espace en phase avec son époque qui s’inscrit dans un projet écologique et  d’économie des ressources d’énergie, un lieu où il fait bon vivre et travailler. Vous l’aurez compris, l’office de tourisme de demain, c’est maintenant qu’il s’imagine et se crée !

14/08/2012

FÊTE MEDIEVALE, château de la Chapelle d'Angillon , 8/9 septembre 2012

Château la Chapelle 2012.jpg

Edité le 30/06/2012

RANDONNEE VERTE "Val Nère", en Pays-Fort…elle présente un grand intérêt pour les amoureux de la nature et de l’histoire

Elle se fait au départ du Château de la  Verrerie Château de la Verrerie. Un joyau de la Renaissance, au bord d'un grand lac, barrant la Nère,  entouré de forêts. Il fut édifié par Béraud Stuart, seigneur d’Aubigny, maréchal de François Ier…

ONF découverte.jpgIl resta la propriété des Stuarts pendant deux siècles, puis Louis XIV l'offrit à Louise de Keroual, duchesse de Portsmouth, quand il la créa duchesse d’Aubigny. Propriété de la famille de Vogüé depuis le XIXème siècle, l'intérieur recèle des trésors qui font rêver, comme des Pleurants qui ornaient le tombeau du duc Jean de Berry. La chapelle conserve un ensemble de fresques du XVIe siècle remarquables.

VAL NERE rando.jpg

Vous allez pénétrer un territoire, qui respecte gestion durable des ressources naturelles, telle que  définie lors du Sommet de la Terre de Rio (1992) : "Les ressources et les terres forestières doivent être gérées d’une façon écologiquement viable, afin de logopefc.jpgrépondre aux besoins sociaux, économiques, écologiques, culturels et spirituels des générations actuelles et futures". (forêt certifiée PEFC)

Comme Alain Fournier, l'auteur du Grand Meaulnes qui aimait s’y  promener, vous allez bénéficier d’une merveilleuse nature : les deux forêts de Cléfy et de l’Aumône préservées, lors de la reconstruction d’Aubigny, après l’incendie de 1512. C’est ici que valnererando.0.jpgJacques Cœur est venu chercher les chênes pour la construction et la charpente de son somptueux Palais Berruyer.

C’est une Zones Naturelles d'Intérét Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) et Natura 2000  ...cliquer sur ce lien pour voir la carte...

Une Chênaie sessiliflore avec hêtre dominant en sous étage sur argile à silex. Elle alimenta les fours des verreries et les moulins à tan tous proches. Elle remplit les halles à charbon du fourneau qui dort à quelques lieux. Elle mit hors d’eau et rempli de chaleur des maisons qui ressemblent à la Maison d’Hélène (restaurant)

Maison_d_Helene.jpg

Vous traverserez, au lieu-dit "la Fontaine aux Ribauts" la "frontière" qui limitait l’ancien duché d’Aubigny sur le chemin La Chapelotte > Aubigny (munissez-vous de votre passeport).

Un circuit parfait pour découvrir l’écosystème forestier, se plonger dans le monde de ses habitants. Végétales ou animales, les espèces qui composent les différents milieux ont chacune leurs particularités. Elles façonnent un équilibre fragile.

Pour préparer votre escapade consultez les dossiers de l’ONF :

   La vie de la forêt

   Les arbres de la forêt

   Les animaux de la forêt

   Les champignons

Cela mériterait un vrai topoguide…au boulot l'OTSS et la CCSS....

Hetraie.jpg(*) Caractérisée par Chênaie sessiliflore avec hêtre dominant en sous étage sur argile à silex. La Chênaie sessiliflore doit son nom au chêne sessile qui en constitue l’essence dominante. Le chêne sessile chênes.  est  accompagné du hêtre hêtre en grande quantité , du châtaignier chataignier, du bouleau blanc  bouleau , du merisier, de l’alisier, du tremble, du chêne pédonculé. Les espèces d’arbustes ne sont pas nombreuses : bourdaine, houx, lierre, chèvrefeuille. Le tapis herbacé est plus fourni : fougère-aigle, asphodèle, germandrée, luzule, serratule des teinturiers, pulmonaire, muguet et jacinthe des bois. Cette Chênaie sessiliflore se forme sur sols siliceux, acides, qui sont pauvres en bactéries. Les feuilles mortes ne s’y décomposent que lentement et constituent souvent une épaisse litière, favorable aux champignons

12/08/2012

MEGALITHE à mi-chemin de St. Gondon et Lion en Sullias à la jonction des territoires des Carnutes, Sénones, Boïens, Bituriges et Éduens... Face au Château de La Ronce, prison dorée de Voltaire.

Un mégalithe néolithique surnommé "le Crapeau" ou "Pierre Gargouille", haut de onze mètres et fait, suppose-t-on, de mains d'hommes à Lion-en-Sullias ("Gargogilum" mentionné au Xème siècle), un territoire qui marque la frontière entre Orléanais et Berry (Lion en Sullias était à la jonction des territoires des Carnutes, Sénones, Boïens, Bituriges et Éduens).

le Crapeau.jpg

Ce mégalithe, visible du CD951, fait face au Château de La Ronce (XVIIème), où séjourna Voltaire.

Château Lion en Sullias.jpg

A cause de pamphlets qui égratignent le Régent! Malgré ses dénégations, Voltaire, âgé de 22 ans,  est condamné en 1716 et 1719 à quitter Paris pendant quelques mois avant de goûter pendant un an le séjour de la Bastille. Ami du duc et de la duchesse de Sully, il trouve refuge dans leur château à Sully sur Loire. C’est pendant cet exil que l’impertinent fait la connaissance de Suzanne-Catherine Gravet de Livry, qu’il courtisa au Château de La Ronce.

11/08/2012

QUI va apporter des œufs à sainte Claire pour qu'il fasse beau ce soir ?

Edité le 28 juillet 2012...11 août Sainte Claire, bonne fête Claire...

Pourquoi promet-on des œufs à Sainte Claire ?

oeusf pour sainte claire.jpg

Il y a très longtemps, une terrible période de pluies incessantes, d'orages, de brouillards, de froid rendait la vie impossible dans les prés et les champs. Des moniales, dont la sainteté était reconnue de toutes et tous, vivaient dans l'abbaye toute proche du village. Toutes ces religieuses avaient voué leur vie à la prière pour porter les souffrances que les gens leur confiaient. L'une d'entre elles était particulièrement proche du cœur des pauvres : elle se nommait Claire.

Or donc, les pluies étaient à ce point terribles que les gens commençaient tombaient et mouraient.

Une des plus malheureuses se rend au monastère, s'écroule aux pieds de Claire et lui expose les malheurs qui s'abattent sur le village. Claire se recueille dans son oratoire, puis répond à la jeune femme : "Amène-moi demain quelques œufs, et le soleil et la chaleur reviendront". La pauvre femme s'en retourne et expose la requête de Claire. Tout le monde court relever les œufs dans les poulaillers et le lendemain elle retourne avec son panier plein.

Claire les reçoit et les dépose sur l'autel de la chapelle.

A la seconde, le soleil chasse les nuages, la chaleur réchauffe les corps et les cœurs, les malades guérissent....

Depuis cette époque Claire, devenue Sainte Claire, est celle qui intercède pour nous pour que le soleil et le beau temps nous rendent le bonheur de vivre....

à condition de trouver un couvent de Clarisses, de promettre des œufs à Sainte Claire et de les lui apporter !

prévisions météo samedi 28 juillet.jpg

Comme tenu des prévisions météo, j’en connais un qui devrait prendre sa 2CV de fonction, avec sa réserve d’œufs  et  se rendre vite à Bourges…

Les Cordelières, ou Religieuses Clarisses, ou de Sainte Claire, ont été établies à Bourges en 1470. Le couvent a été fondé par Pierre Cadouet, alors prieur de la collégiale de Notre-Dame de Sales. Au début du 16e siècle, une chapelle  funéraire est construite pour Pierre d' Amboise, époux d’Anne de Bueil.

chapelle latérale de l’église rue Emile-Deschamps.jpg

Du couvent, reconstruit après un incendie ancienne église des clarisses en 1548, subsistent certains bâtiments, dont deux travées d’une chapelle latérale de l’église (rue Emile-Deschamps - actuellement lycée et collège privés Sainte-Marie-Saint-Dominique). Petit séminaire de 1822 à 1857. Couvent d’Ursulines de 1857 à 1901. Pensionnat Jeanne d'Arc tenu par des Dominicaines de 1904 à 1918, des Ursulines de 1919 à 1931, à nouveau des dominicaines depuis 1931.

10/08/2012

QUAND LES CLOCHERS TORS font tourner la tête…pas aux développeurs de l’économie touristique d’Aubigny.

Après l’incendie du 11 juillet 1512, Aubigny fut l’un des plus grands chantiers du royaume. Une fourmilière de compagnons se sont activés, pendant une génération, à relever de ses cendres la Cité. Leur travail, leurs techniques ont donné lieu à une étude des services du patrimoine, conclue par une exposition à Paris au Grand-Palais. Mais rien ne vaut la visite d’Aubigny...un musée dans la rue....

Quand les clochers tors.jpg

S’il y a une pièce maitresse dans la l'architecture d'Aubigny c’est le Clocher Tors, chef d'œuvre de charpenterie d'Henri Bourdoiseau d'Henri Bourdoiseau.

Boudoiseau, ce n’est ni la tasse de thé du "Vieil Aubigny", qui snobe le compagnon charpentier , ni de l’Office de tourisme qui lui…voit en double les clochers tors

Pourtant, les clochers tors  ont  été invités au JT de 13h de Jean-Pierre Pernaut du 29 mars 2010. C’était pour annoncer que l’association des Clochers Tors d’Europe fêterait (sans Aubigny)  son  20ème anniversaire les 4, 5 et 6 juin 2010, lors de son congrès à Saint-Outrille et Nohant-en Graçay.  Une a association  initiée par Puisseaux

Pas vu, pas lu non plus la lettre du Fondation du Patrimoine...Quand les clochers Tors Font tourner la tête…

A quoi ça sert de dire que le Pays Sancerre Sologne se fait tailler des croupières, quand dans sa ville…

Illustration : d’après la une de la lettre du Fondation du Patrimoine N°5 du d’octobre 2009. J’ai échangé le clocher tors du Vieil-Beaugé par celui de la rue des Dames…Dans la cité de Jean Stuart, on peut se le permettre.

RURALITE Comice Agricole d’Henrichemont, 10,11 et 12 juillet 2012

Henrichemont comice affiche.jpg

Tout le programme, en cliquant sur ce lien…

09/08/2012

CHEVAL de trait berrichon

Edité le 30 janvier 2012

L’article consacré à Laurent Nizou a suscité l’intérêt.  Pour certains c’est toute une enfance ponctuée par le son du marteau sur l'enclume et l'odeur de corne brûlée qui a refait surface.

Les 11 et 12 août 2012 seront jours de Comice Agricole à Henrichemont.

Plaques concours Sens-Beaujeu.jpg

Bon prétexte pour reparler du Cheval de Trait Berrichon. J’ai retrouvé son souvenir au cours de la balade de l’Office de Tourisme Cœur de Pays-Fort sur les terres du Marquis de Voguë, à Le Noyer : des plaques du Concours de Sens-Beaujeu.

Concors de Sens-Beaujeu.jpg

Le Haut-Berry était par excellence le pays de l'élevage du cheval, particulièrement en Pays-Fort dans les cantons d’ Henrichemont et de Vailly sur Sauldre.

foire aux polains.jpg

La foire aux poulains de novembre qui se tenait à Concressault, la dernière de l’année, réunissait un nombre considérables d’éleveurs arrivés, au cours de la nuit, parfois de fort loin. Un concours, perdurera à Concressault jusqu'à la fin du siècle dernier, grâce à une famille d’éleveurs passionnés (1), les frères Beaubois (de la famille de Laurent) éleveurs à La Sauloie et à l’Enfournée.

foire aux poulains Dugast.jpg

En 1923 a été constitué le Stud-Book du Cheval de trait berrichon... Un stud-Book est un registre où est inscrite la généalogie de tous les chevaux d’une même race.

Chevaux berrichons dans l'Atlas statistique de la production de chevaux en France_ 1850.jpg

Moults  prix glanés par un éleveurs quelques années avant que le stud-book Percheron, ouvert en 1883, regroupe en 1966, alors que l'élevage du percheron déclinait, plusieurs races de trait locales furent désignées comme sous-races du percheron et englobées dans le livre de ce dernier : Trait Berrichon, Trait Nivernais (gros trait, de couleur noire à l'origine), Trait du Maine, Trait Augeron, Trait Bourbonnais, Trait de la Loire et Trait de la Saône et Loire.

Images du terroir.jpgOn trouve un peu de littérature concernant la plus belle conquête de l’homme en Berry...Le Commandant de Rancourt, en 1939 « Le cheval et la défense nationale ». Il s’y fait le porte-parole des éleveurs berrichons producteurs du « bidet sancerrois ». J’y reviendrai. Le « Cheval de trait berrichon ». Thèse, Lyon, 1946... Le Cheval de trait berrichon...de Pierre Cordeau aux éditions de Paquet, 1946.... Le cheval berrichon semble être issu de l'ancien cheval de la Sologne ?... in Revue de médecine vétérinaire - Écoles nationales vétérinaires de Lyon et de Toulouse., 1948.

Les éleveurs de le Noyer c’étaient fait remarquer aux comices des cantons de Vailly – Aubigny-Argent-la Chapelle qui se tenait chaque année depuis 1931 sous l’impulsion du marquis de Vogüé à Aubigny.

Sous sa présidence, concours de 1853, François Joubert de Forges, commune du Noyer, canton de Vailly recevait le 1er d’ensemble et 100 frs pour ses chevaux destinés à l’armée. En 1859, Agnan Ridet du Noyer recevait un 1er prix pour ses pouliches et 60 frs...

(1), Des éleveurs passionnés de Percherons, comme nous en trouvons  dans le canton percherons.jpgd’Aubigny à Ménétréol aux Grandes-Landes . Réunis dans une association les éleveurs de chevaux du Berry se défendent plutôt bien sur le plan régional comme sur le plan national puisqu’une quinzaine d’entre eux sont sélectionnés tous les ans pour le spécial Percheron (concours de modèles et allures) au Haras du Pin et obtiennent de bons résultats. Exemple un concours, a été organisé par les Haras nationaux de Blois (races comtoise et percheronne), pour notre secteur le 10 Aout 2010 sur le terrain de Port-Gallier à Poilly-les-Gien (Berry).

Gravure, Chevaux berrichons dans l’Atlas statistique de la production de chevaux en France, 1850.

08/08/2012

HENRICHEMONT,Comice Agricole 2012 > baptême de l’air en hélicoptère le 12 août au-dessus d’une ville construite sur un plan géométrique, selon la volonté de Sully. Une place carrée très caractéristique, d'arbres, en est le centre….

Un vol pour ceux qui ont lu ou qui vont lire Henrichemont, "Henrichemont, un rêve inachévé" de Florence Semence…

Henrichemont Comice 2012.jpg

"Henrichemont est une petite ville rurale où il fait bon vivre, comme dans de nombreux autres villages ruraux. À première vue seulement. En effet, Henrichemont est un cas unique en France. Jugez plutôt  Son nom est un hommage à un roi de France : Henri IV.

Henrichemont un rêve.jpg

Henrichemont est l’une des rares villes en France à avoir été construite au XVIIème sur le modèle des "villes nouvelles". Henrichemont est une capitale, celle de la principauté Henrichemont plan.pngsouveraine de Boisbelle et indépendante du royaume de France. Henrichemont dispose d’un patrimoine riche et varié. Forte de son passé, Henrichemont est aujourd’hui une ville dynamique qui œuvre pour le présent et l’avenir. Partez à la découverte de cette cité atypique au charme et à l'histoire insoupçonnée."

Henrichemont, une ville à découvrir ou à redécouvrir, une ville à survoler…

Info et réservations, en cliquant sur ce lien

JEANNE D’ARC, sur les traces de l’histoire…passages à Aubigny de Jehanne La Pucelle

En Sologne ou Berry, Jeanne d’Arc serait passée partout. C’est en tous cas ce que revendiquent beaucoup de villes et villages…

Départ de Vaucouleurs.jpgSur ce point la Cité des Stuarts, la joue modeste. Le 600ème anniversaire anniversaire de da naissance , ou pas certains lettrés, vous diront même qu’elle n’y serait pas passée.

Centres de ressources: La Maison de Jeanne d'Arc 3, place de Gaulle 45000 Orléans (d'octobre à mars: de 14h à 18h - projection toutes les heures. D'avril à septembre : de 10h à 18h - projection toutes les 1/2 heures. Fermé les lundis et jours fériés. Plein tarif: 4€ - Tarif réduit : 2€)  et le Centre Jeanne d'Arc, Médiathèque d'Orléans 1 place Gambetta à Orléans (du lundi au jeudi : 9h-12h / 14h-18h ; Vendredi : 9h-12h / 14h-17h). Il  a été fondé en 1974 par Mlle Régine Pernoud, sous les auspices de Monsieur André Malraux. Il a été successivement dirigé par M. Contamine, membre de l'Institut et professeur à l'Université Paris IV - Sorbonne, et par Mme Michaud-Fréjaville, professeur à l'Université d'Orléans et par Mme Clin, conservateur du Musée d'histoire de la Médecine à Paris.

La Maison de Jeanne d'Arc présente plusieurs cartes où se trouve Aubigny. En particulier celle de "La Chevauchée De Jehanne La Pucelle De Vaucouleurs À Chinon". Le départ a lieu le 13 février 1429 (Jean Stuart, seigneur de Concressault et Aubigny est tombé le 12 février 1429, à la bataille des harengs), arrivée à Chinon le 23 février 1429.

Chevauchée de Vaucouleur passant par Aubigny.jpg

Autre passage incontestable dans la cité de Jean Stuart II, commandant l’escorte royale…1429, du 20 juillet à octobre, Jeanne d’Arc participe à l’expédition de l'Ile-de-France, de la Brie et environs.... Prise ou soumission des villes suivantes : Saint-Marcoul, Vailly, Soissons, Laon, Château-Thierry, Crécy, Coulommiers, Provins, Nangis, la Ferté-Milon, Crépy, Dammartin, Compiègne, Beauvais, Lagny, Saint-Denis, etc., etc. Attaque de Paris.... Troisième ou quatrième blessure de Jeanne. Ensuite retour à Bourges, par Bray, Courtenay, Château - Renard, Montargis, Gien et Aubigny....

Jeanne d’Arc à Aubigny, curieux, si vous voulez en savoir plus, quelques pistes. Passez au Centre de Recherche sur l’Auld Alliance (Place de la Résistance-Aubigny). A l’Office de Tourisme Sauldre Sologne (place des Bans), ou au Vieil Aubigny (Îlot des Dames)…

LES POIDS-LOURDS du tourisme dans la région…vu par la "Nounou"…

Intéressant  cet article de la Nounou, cliquer sur ce lien pour lire....

poids lourds du tourisme bis.jpg

Il confirme qu’ici on se fait tailler des croupières

Attendez, ça ne va pas durer… on va bouster notre économie touristique...Comment ? cliquer sur ce lien!

06/08/2012

L'HISTOIRE EST DANS L'ASSIETTE ! Dossier documentaire de la Maison de l'histoire de France…à l’attention de maison (virtuelle) de la gastronomie d’Aubigny…

La première moitié du XVIe siècle marque l'apogée du château de Blois, avec les règnes fastueux de Louis XII et de François Ier, qui reconstruisent le château ... Le château de Blois met, cette année,  en scène les festins de la Renaissance en présentant dans leur contexte des objets - pièces archéologiques et muséales - liés au repas aristocratique.

Plus modestement, à Aubigny, ville du lieutenant général du Roi Louis XII à Naples et de Robert Stuart, maréchal  de France sous Louis XII et de François Ier, nous avons la maison dite de François Ier, maison virtuelle de gastronomie. Mais rien à se mettre sous la dent  cette année !

Festins de la Renaissance expo Blois.jpg

Pour aider retrouver nos échevins albiniens à retrouver l’envie de cuisiner,  je leur propose de savourer le dossier que  la Maison de l'histoire de France a publié …

L’histoire de l’alimentation est longtemps restée un domaine technique et spécifique. Depuis les années 1980-1990, ce champ s’est ouvert à de nouvelles approches qui ont permis de l’intégrer dans une histoire plus générale des sociétés. L’alimentation n’apparaît plus uniquement comme la résultante mécanique du climat et des conditions naturelles, mais comme le résultat de choix sociaux et culturels : l’alimentation d’une société reflète sa culture et son organisation collective.

À l’occasion de l’exposition "Festins de la Renaissance, Cuisine et arts de la table à la Renaissance " au château de Blois jusqu’au 21 octobre 2012, la Maison de l'histoire de France nous propose d’explorer un thème de recherche aussi riche que savoureux... découvrez en cliquant sur ce lien...