Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2013

GOSPEL GROOVE dimanche 20 janvier 2013, 15h, église Saint-Martin d’Aubigny, en ouverture de la saison culturelle.

Edité le 01/01/2012

Gospel Grove à St-martin.jpg

Les Grands standards du gospel moderne par le groupe parisien Gospel Grove de Clichy-sous-Bois (chef de chœur-arrangeur Pierre Gérard Verny assisté de Fanja Rahajason et Guillaume Naud /piano) et en première partie, la chorale Arc en Ciel de St Etienne (Frédérique Gros – piano et David Cordier – guitare/batterie ) qui interprétera des chansons contemporaines d'hier et d'aujourd'hui.

Un parrainage du Comité des Orgues d’Aubigny, soutenu par le Crédit Agricole... Tarifs : 10€ / - de 18 ans: 5€ / - de 12 ans : gratuit. Réservations robert.villien@gmail.com / 02.48.73.71.29.

Gospel Grove.jpg

Présentation de " Gospel Groove"

Gospel Groove dirigé par Pierre-Gérard Verny est un chœur constitué de chanteurs amateurs confirmés, "coachés" par des chefs de pupitres professionnels dans chaque pupitre et accompagnés, en fonction des circonstances, soit par un trio professionnel (Guillaume Naud : piano , Jean-Luc Arramy : basse et Philippe Soirat : batterie ), soit au piano seul. Les solos sont assurés par la voix chaleureuse de Fanja Rahajason, spécialiste de cette musique.

Les choristes sont issus des meilleurs éléments de "Jazzabell" de Belleville-sur-Loire, "Jazz Choral Academy" et "Alliance Gospel" de Clichy-sous-Bois et de "Graffiti" de l’Haÿ-les-Roses. Ils ont suivi le stage du festival "Val de Jazz 2009" et ont eu l’immense plaisir de partager la scène avec l’incontournable "Golden Gate Quartet", lors d’un mémorable concert aux Caves de la Mignonne de Sancerre.

Très peu de temps après sa création, Gospel Groove enregistre un CD, qui recevra les meilleures critiques, y compris de la presse nationale.

Le programme est constitué essentiellement de grands standards du gospel contemporain, issus de chants traditionnels, ou encore de compositions des prêcheurs américains actuels comme Andrae Crouch ou Richard Smallwood.

Pierre-Gérard Verny.jpg

Pianiste, chanteur, compositeur, arrangeur, pédagogue et chef de chœur, Pierre-Gérard Verny est à l’heure actuelle en France un des spécialistes incontournables du jazz vocal, en particulier polyphonique. Il signe tous les arrangements de Gospel Groove, écrits dans le respect des musiques originales mais en donnant à ceux-ci la singularité et la particularité d’une écriture harmonique recherchée, qui puise son inspiration dans les racines du groove et du jazz.

Depuis 1995, il dirige le groupe vocal SIX 1/2, couronné d’une nomination aux Victoires de la Musique en 1998. On dira que SIX 1/2 est le groupe vocal français le plus convaincant depuis les Doubles Six. P-G Verny collabore avec des artistes d’horizons très différents mais toujours de réputation internationale comme l Didier Lockwood, Henri Salvador, Nicole Croisille, Biréli Lagrène, Rhoda Scott ou encore Michel Legrand, Michel Jonasz, Michel Fugain, Caroline Casadesus, Maurane et le comédien Jean-Claude Dreyfus.

Parallèlement à ce succès, il crée l’ensemble féminin "Etat Dame " avec lequel il obtiendra, dès sa 1ère année de création, un 1er Prix et le Prix Inter-catégorie du Concours International des Florilèges de Tours.

Ses qualités de compositeur et d’arrangeur pour les voix étant de plus en plus reconnues, il compose et arrange régulièrement pour sa propre formation et pour des commandes privées et publiques, toujours autour des formations vocales dont il s’est fait une spécialité.

Le mouvement choral "A Cœur Joie" lui propose de créer et de prendre la responsabilité d’une collection "Jazz Vocal". Il devient aussi responsable pédagogique du pôle jazz choral du Festival "Val de Jazz" dans le val de Loire.

Il consacre une grande partie de ses activités au travail avec les amateurs, adultes ou enfants, sans jamais faire de sélection, considérant que la musique ne doit pas être uniquement réservée aux professionnels, mais que, bien au contraire, tout le monde puisse y avoir accès.

Quatre choristes locaux sont membres de Gospel Grove.

02/12/2012

ŒCUMENENISME…Concert de l’Avent, dimanche 2 décembre, 15h30, église Saint-Martin d’Aubigny

Concert de l'Avent Aubigny.jpg

La paroisse protestante de Bourges et la paroisse catholique d'Aubigny réunissent quatre chorales : Fusilasol de Fussy, les Petits Chanteurs de Sainte-Solange, le Chœur des papas de Sainte-Solange et la chorale inter paroissiale, une organiste, Marie-Reine Renon (*)  et un trompettiste Bernard Amieux….

Au programme des œuvres de la Renaissance et de la Réforme, de l’époque classique et des noëls populaires de Bresse et du Berry.

Entrée libredimanche 2 décembre, 15h30, église Saint-Martin d’Aubigny.

la maitrise.jpg(*) Marie-Reine Renon, présidente des Amis du grand orgue de la cathédrale est titulaire de l’Orgue du Grand Condé de Saint-Amand et ancien maître de conférences en musicologie à l'Université de Poitiers et historienne de la maîtrise de la cathédrale de Bourges ...cliquer sur ce lien...

12/11/2012

EGLISE ST-MARTIN d’Aubigny attend un miracle de son propriétaire…

Chaque 11 novembre et le 8 mai, nos édiles pénètrent dans l’église Saint-Martin, le monument le plus visité de la ville.

Eglise St-Martin visites 1982.jpg

J’ai lu dans le dossier de presse du  Pôle d’Excellence Rurale ( opération N°4) qu’ils étaient mobilisés pour réaménager le Château des Stuarts,  en particulier le Mémorial de l'Auld Alliance. Espérons que pour cette 4ème mouture, qu’ils auront plus de succès que d’autres musée de la région. Je pense à la Forestière et Maison de la Chasse (fermé) ou le Musée des lampes à Huile à Menetou Salon (vendu aux enchères). Tous deux sortis du cerveau tordu de Christian Latour…comme la 2ème mouture du Musée de l'Auld Alliance Franco-Écossaise d'Aubigny sur Nère (aussitôt revisitée par un autre cyrard).

S’ils sont, comme je l’ai entendu jeudi soir, mobilisé pour l’économie et l’emploi je leur propose de demander les statistiques de visites (Pâques-Toussaint) de l’église Saint-Martin à Michel Jouannet.

Depuis cet article publié début 1992, il y a 20 ans, dans La Nouvelle République (cliquer sur ce lien pour le lire) l’équipe de bénévoles a  obtenu des résultats qui méritent examen.

Et quelques petits aménagements (à commencer par le cheminement des personnes à mobilité réduite) pour développer ce produit touristique.

A l’attention de la commission tourisme, voici  un guide d'aide à la visite remise aux visiteurs.

Qu’ils fassent attention de ne pas chuter sur le pavement usé....Qu’ils imaginent un éclairage plus efficace et économe....Qu’ils imaginent une ou des campagnes (avec la Fondation Patrimoine) de  restauration, mise en valeur des tableaux, vitraux, cul de lampes, chapiteaux et statues...poursuivre le travail de Robert Cally...

28/10/2012

LUMIERE d'arrière-saison… Éclats d'arrière-saison…

Edité le 30 septembre 2012...il vous reste cinq jour pour profiter, cette année, d'une visite gratuite de l'église...

Aujourd'hui,  comment profiter du beau temps, de cette jolie fin d'été, dépouillée des buées de chaleur de la canicule, exempte encore des brouillards de l'arrière-saison qui épanche une lumière fluide exquise, sous laquelle la douceur de respirer et de contempler est indicible ?

Eglise rosace Charles Jurie.jpg

Je vous propose de venir visiter l’Église Saint-Martin d’Aubigny …

 église Saint-Martin d'Aubigny lumière septembre.jpg

Un espace surprenant et merveilleux  à découvrir par un jeu de cache-cache subtil d’une lumière d’arrière-saison, fluide exquise, sous laquelle la douceur de respirer et de contempler est indicible….

église Saint-Martin d'Aubigny rayon.jpg

Quand elle joue  au travers des vitraux lumières d'arrière-saison.

 église Saint-Martin d'Aubigny chapelle.jpg

Pour préparer cette visite, cliquer sur ce lien....

Ouvert tous les jours, jusqu’à la Toussaint 14h30/18h30, samedi 10h30/12h et 14h30/18h30…Free...

08/10/2012

ÉGLISE Saint-Martin d’Aubigny, 150 ans de travaux

La 30ème  édition des JEP aura lieu les 14 et 15 septembre 2013, avec l’occasion de célébrer les monuments historiques à travers le thème "1913-2013: cent ans de protection".

Eglise travaux 1928.jpg

Pour l’église Saint-Martin d’Aubigny  il y a matière pour au moins un siècle ½ de travaux

Ministère de la culture, Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, on a plusieurs dossiers concernant l’Eglise Saint-Martin d’Aubigny.

Dans la valise Restauration d'édifice du Cher, série générale :

Eglise St-Martin tribune.jpg

1882 Restauration du clocher. Correspondances diverses divers (restauration, demande Eglise St-Martin détail  projet clocher.jpgde subvention : 1847-1862 ; Installation sans autorisation d'une tribune d'orgue : 1914-1915 ; Soufflerie électrique des orgues, projet : 1930 ; éclairage électrique, projet : 1938).

Restauration ; Consolidation ; Installation de la sonnerie électrique des cloches ; Comptabilité travaux (crédit d'urgence : 1931) ; Reconstruction de piles.

1888, Projet d'agrandissement de la sacristie. Plan de l'église, des rues adjacentes et du terrain à aliéner. Elévation, coupe AB et plan.

1990, Réparation de la pile Sud-Est et consolidation de l'arc Nord-Sud adjacent.

Etc…

Illustrations :

Projet de restauration du clocher de Royer (Architecte diocésain) en 1851

projet de trumeau.jpg

Plan de la porte principale ouest, projet d'un trumeau et restauration du perron intérieur, 1880 (AD du Cher).

Travaux d’urgence 1928 (crédit d'urgence : 1931)

06/10/2012

CONCERT DE PIANO ET VIOLON, dimanche 7 Octobre 2012 à 17 h, Eglise Saint-Martin d'Aubigny avec Matthieu RIBUOT (Piano) et Pauline MAILLARD (Violon)

Violon piano.jpg

Pauline Maillard est issue d'une famille de musiciens. Premier Prix de perfectionnement à l'unanimité avec les félicitations du jury dans la classe d'Alexis Galperie au CRR de Rueil-Malmaison en 1999, elle poursuit ses études avec David Takeno à la Guildhall School of Music and Drama de Londres où elle obtient un Bachelor of Music mention Très Bien et un Master d'Interprétation options Pédagogie et Improvisation en 2003.

Elle est titulaire du Diplôme d'Etat depuis 2004 et réussit en 2009 le concours de Professeur d'Enseignement Artistique de la Fonction Publique Territoriale. Pauline Maillard enseigne actuellement au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Ville d'Avray et au Conservatoire Jean-Baptiste Lully de Puteaux (Hauts de Seine).

Elle est parallèlement régulièrement invitée à jouer dans des formations telles que l'Orchestre de Paris l'Orchestre Philharmonique de Radio-France, l'Orchestre National de Lille et l'Orchestre Symphonique de Région Centre-Tours. Passionnée de musique de chambre, elle fait partie aussi de l'ensemble de Soundpainting "Amalgammes" depuis sa création.

En 1996, elle a obtenu le Prix d'Honneur du Royaume de la Musique. Elle est également lauréate des fondations Singer-Polignac et Hardshipfund Foundation.

Matthieu Ribuot débute le piano à l'âge de 6 ans au Conservatoire du 14ème arr. de Paris. C'est à 17 ans qu'il décide de se consacrer à la musique. En 2005, il rentre au Conservatoire National de Région de Paris dans la classe de Claudio Chaiquin et obtient en 2007 son Diplôme d'Etude Musicale mention Très Bien.

La même année il termine une Licence de Musicologie à la Sorbonne avant de poursuivre en maîtrise. Il suit ensuite une formation de pédagogie au Centre de Formation des Enseignants de la Musique de Bourgogne et obtient son Diplôme d'Etat de Professeur de Piano. Cette période est l'occasion d'un travail approfondi autour du répertoire contemporain avec Françoise Thinat. Par la suite, dans le cadre d'une formation au Pôle d'Enseignement Supérieur de la Musique d'Ile de France, il s'est perfectionné auprès de Romain Descharmes et d'Hubert Guillard.

Matthieu Ribuot est également lauréat de plusieurs concours nationaux et internationaux: Premier prix au concours international de Capdepera (Espagne), 3ème prix au concours international d'Ile de France...

Depuis 2009, il enseigne le piano au conservatoire de Puteaux (Hauts de Seine) et mène en parallèle une activité d'interprète en tant que soliste et chambriste. En 2011, il est lauréat du Concours d'Assistant Spécialisé d'Enseignement Artistique.

Programme du concert :

   F. Schubert : Sonatine pour violon et piano en Ré majeur D. 384

   R. Schumann : Sonate pour violon et piano n° 1 op. 105

   M. de Falla : Suite populaire espagnole

   G. Gershwin : Porgy and Bess, Transcription de J.Heifetz

Entrée 10€ (Adhérents à l'association 7€) - Billetterie en vente par avance à l'Office de Tourisme d'Aubigny et sur place dans l'église le jour du concert.

25/09/2012

QUI ? Était le maitre verrier qui a peint la charité de Saint-Martin des verrières des églises paroissiales de Saint-Martin-es-Vignes et d’Aubigny sur Nère…

On pense que la verrière hagiographique qui  représente des scènes de la vie de saint Martin au chevet  de l’Eglise d’Aubigny sur Nère est l’œuvre de  Louis Pinaigrier, l’un des fils de Robert, le plus célèbre maître verrier du XVIe siècle et tourangeau de surcroît.

Vitrail Troyes.jpg

Les commanditaires Eudes II a été seigneur d’Aubigny (1583/1624), sa mère Catherine, douairière d’Aubigny a disparu en 1631. Le peintre sur verre Louis Pinaigrier à  cette époque travailla à Bourges. Il figure à deux reprises dans les comptes de la ville de Bourges pour l'année 1617 et 1718.

Et si c’était l’œuvre de l’atelier du célèbre maître verrier troyen Linard Gontier ( 1565 / 1642) ?

D’après La rubrique collections du site culture.fr…l’église paroissiale de Saint-Martin-es-Vignes  à Troyes (Aube) possède une verrière datée de 1607, don de Jacques Bersat drapier drapant et de Jacquette Cloquemy sa femme. La scène de la charité de saint Martin-ès-Vignes est apparentée à Aubigny-sur-Nère dans le Cher.

charité Aubigny.jpg

Pour en savoir plus j’ai interrogé Frédéric Murienne, Architecte urbaniste en chef de l’État et conservateur régional des Monuments historiques honoraire. Il a été chef du service départemental du patrimoine du Cher à Bourges. Depuis 1995 et jusqu’à quelques mois il était conservateur régional des Monuments historiques à la Direction régionale des affaires culturelles de Champagne-Ardenne.

16/09/2012

ANDRE PAGENEL, maître organiste non-voyant s’invite au JEP 2012 à l’église Saint-Martin d’Aubigny.

André Pagenel a été l'organiste de la cathédrale de Bourges pendant 35 ans. Il a atteint un tel niveau au cours de sa carrière qu'il est considéré comme un grand maître de la discipline. Sa particularité ajoute à son talent : Il est non-voyant. Son instrument, il le compare à une "petite ville sonore". Désormais retraité et installé dans son Berry natal.

André Pagenel 15-9-2012.jpg

André Pagenel a fait ses études musicales à l'Institut des Jeunes Aveugles à Paris, sous la direction d'André Marchal, Gaston Litaize, Antoine Reboulot et Jean Langlais.

Parallèlement, il travaille le piano avec Vlado Perlemutter.

À 21 ans, il obtient son diplôme pédagogique ainsi que le prix de répertoire Maurice Blazy et André Marchal, et les premiers prix d'excellence en piano, orgue, composition, harmonie et contrepoint de l'I.N.J.A.

En 1958, il est lauréat du Concours International Maria Canals de Barcelone (piano).

En 1959, il est lauréat du Concours International de Genève (orgue).

En 1963, il obtient le Grand Prix d'Exécution de l'Union Fédérale Française de Musique Sacrée.

Il est soliste à Radio-France.

Organiste de la Basilique de la Sainte Trinité de Cherbourg de 1958 à 1966, André Pagenel est, depuis cette date, titulaire du grand orgue de la Cathédrale de Bourges. Il devient également professeur d'orgue au Conservatoire de cette ville en 1968.

Il participe aux Festivals internationaux d'Avignon, Valence, Turin, Torento, Luxembourg, Salzbourg, Frederisborg, Lahti, Moscou et parcourt la France et l'étranger à l'occasion de nombreux concerts : Allemagne, Autriche, Italie, Turquie, Scandinavie, Russie, U.S.A.

Il enseigne dans des " cours d'interprétation" en France, Allemagne, Suisse, U.S.A. et participe à des jurys de concours d'orgue. Directeur artistique du Festival d'orgue "Les très riches heures de l'orgue en Berry", il a enregistré une douzaine de disques, cassettes et C.D....jusqu’à Aubigny, il y a 25 ans.

Hier l’ami du Père Jong (ancien curé doyen d’Aubigny, initiateur du renouveau des orgues) retrouvait la "petite ville sonore" de l’église Saint-Martin d’Aubigny. Un instrument qu’il connaît par cœur…Il venait animait une messe de mariage.

JEP2012 affiche église.jpg

L’équipe d’animation qui assure les visites de l’église d’Aubigny ont choisi pour les JEP 2012 les orgues.

Quelle bonne aubaine pour les 28 visiteurs de l’église, avant 15h, d’écouter André Pagenel faire vivre le grand orgue !

Documents présentés pour les JEP 2012 dans l’Église d’Aubigny et visibles ce dimanche :

  l’orgue de chœur

  description du grand orgue

  les orgues, qui ont accompagné la messe de la première communion de Charles de Gaulle

 Orgue de tribune de l’Église Saint-Martin d’Aubigny...Quid?... Qui était son organier ? Quand a-t-il travaillé

14/09/2012

JEP 2012 église Saint-Martin d’Aubigny, thème : les orgues qui ont accompagné la messe de la première communion de Charles de Gaulle, le 16 mai 1901...

Malgré ses 14/17000 visiteurs par an, l’église d’Aubigny Saint-Martin d’Aubigny  n'est pas indiquée sur les mémentos hebdomadaires...ni signalée dans le programme municipal  de la ville d’Aubigny pour les JEP 2012 !…

JEP2012 affiche église.jpg

Saint-Martin d’Aubigny, cette année, comme depuis 29 ans participera aux Journées européennes du patrimoine.

On vous dira tout sur les orgues ont accompagné, le 16 mai 1901, la messe de la première communion de Charles de Gaulle. Elles sont sont depuis 1912  église Saint-Martin d’Aubigny… curieux...cliquer sur ce lien...

11/09/2012

"LES PATRIMOINES CACHES" où est dissimulé le chemin de croix de L’église Saint-Martin d’Aubigny ?

L’Association  Saint-Agnan d'Ivoy le Pré, propose un nouveau regard sur une œuvre du XIXème : les tableaux en staff du chemin de croix, avec la restauratrice, Florence Carly pour la partie artistique et le père Emmanuel Audat (prêtre référent de la commission d'art sacré du diocèse de Bourges), pour la partie historique et plus spécifiquement religieuse…

station chemin de croix.jpgJe profite de cet évènement, au menu des  JEP 2010, les 15/16 septembre…qui suggère  de proposer des  animations autour du thème "Les patrimoines cachés "… pour demander où on a dissimulé le chemin de croix de L’église Saint-Martin ?

On dit qu’un curé doyen aurait agi, sur les conseils  parce que notre chemin de croix était anachronique avec les époques de construction de l’église !

Soit !...

Alors expliquez-moi pourquoi l’église Saint-Martin de Vailly dispose d’un magnifique chemin de croix du XXème, œuvre du maitre céramiste André Rozay ?

Alors expliquez-moi pourquoi, la fabrique de l’église Saint Aignan d’Ivoy le Pré (romane), a fait restaurer une œuvre du XIXème avec l’accord du prêtre référent de la commission d'art sacré du diocèse de Bourges ?

Combien de temps le chemin de croix de L’église Saint-Martin d’Aubigny va-t-il être placardisé !

Illustration : station du chemin de croix qui se trouvait au-dessus de la porte de la sacristie…

05/09/2012

MIKROKOSMOS dimanche 9 Septembre 2012 à 15 heures dans l'église Saint Martin d'Aubigny un concert exceptionnel, intitulé "Voyage autour de la terre" avec le Chœur de Chambre, proposé par "Le Comité des Orgues d'Aubigny".

Fondé depuis 2O ans déjà le Chœur de Chambre Mikrokosmos et le Chœur de Solistes, fondé en 2005, cultivent avec passion des répertoires venus du monde entier. Musiques scandinaves, américaines, russes ou japonaises dans oublier des commandes d'eouvres auprès de la nouvelle génération de compositeurs français.

MikroKosmos Aubigny.jpg

"MIKROKOSMOS" est aujourd'hui unanimement reconnu sur la scène nationale et internationale pour son identité plurielle intimement liée à la création.

Très présent à l'étranger, Mikrokosmos a remporté de nombreux prix internationaux et entretien des relations privilégiées avec des artistes venus du monde entier.

Loïc Pierre , fondateur de Mikrokosmos, mais aussi compositeur, scénographe et metteur en scène n'a eu de cesse de métisser l'art choral avec des disciplines souvent inattendues et éloignées du seul domaine vocal. Au fil des ans, il a créé son "laboratoire d'enthousiasme" !

Le Chœur de Chambre est composé de 40 jeunes voix venant de la France entière et est une véritable manufacture chorale. Il n'a de cesse de défendre le répertoire A capella. En 2008, il représente a France au symposium mondial de chant choral de Copenhague, véritable vitrine de l'excellence de chœurs venus du monde entier.

Le Chœur de solistes est composé de 16 chanteurs, issus du Chœur de Chambre. Il collabore à de magnifiques projets et de nombreuses créations. Des artistes de renom font appel à son talet : Laurent Korcia, François Castang, Michel Portal, Bruno Coulais, Barbara Hendricks... Il est sollicité par le cinéma et la télévision pour des enregistrements de musiques de films.

Pot de l'amitié à la fin du concert réunira public et chanteurs.

Le prix de l'entrée est fixé à 15€ (10€ pour les adhérents de l'association du comité des orgues)

Billetterie en vente par avance à l'Office de Tourisme d'Aubigny et sur place dans l'église le jour du concert

30/08/2012

SAINT-FIACRE, se fêtera le 2 septembre à Aubigny. La confrérie du patron des jardiniers était l’une des plus actives de la paroisse. Le père Stéphane Quessard invite ses paroissiens désirant honorer Saint-Fiacre à apporter fleurs et légumes dans l’Eglise

Mis en ligne le 28/08/2012...Bonne fête aux Fiacre...

A l’entrée du faubourg des Margotteries ancien quartier des jardiniers, comme le faubourg Sainte-Anne était  celui des tanneurs, vous pouvez encore voir une niche, vide où était une statue du bon saint.

Aubigny St-Fiacre.jpg

Dans l’Eglise paroissiale, Saint-Fiacre se partage et une chapelle, particulièrement bien garnie, avec Saint-Blaise et Saint-Eloi, les patrons de deux autres confréries influentes (Alfred Gandillon (†), archiviste du Département du Cher).

St-Fiacre détail vitrail.jpg

Ils se retrouvent tous les trois illustrant le vitrail (détail St-Fiacre) de cette chapelle. L'église d'Aubigny se visite , dans cette chapelle vous pourrez admirer une peinture murale et une statue, face à celle du patron des cardeux, du patron des jardiniers.

St-Fiacre peinture murale.jpgLe bâton, rangé dans les fonts baptismaux, à comme la niche  du faubourg des Margotteries perdu sa statuette. Ce n’est pas irrémédiable...Il devait certainement, aussi, exister une bannière.

Qui fut Saint-Fiacre : Fils d'un roi d'Ecosse ou d'Irlande (on s'interroge sur ses origines), il émigra en France à l'époque St-Fiacre Statue.jpgmérovingienne. Il fut ermite dans la forêt de Brie, accueilli par saint Faron, évêque de Meaux. Son ermitage donna naissance à la localité de 77470 Saint Fiacre. On lui prêta beaucoup de vertus guérisseuses après sa mort. Le roi Louis XIII portait une médaille de saint Fiacre et la reine Anne d'Autriche lui rendait grâces de la naissance de son enfant qui devint Louis XIV. Moine défricheur, son ermitage devint un hospice pour les pauvres qu'il nourrissait des fruits et légumes qu'il cultivait pour eux. C'est pourquoi il est spécialement honoré par les jardiniers et les maraîchers.

Le père Stéphane Quessard, qui a déjà ravivé les traditions de la Fête Dieu et de la procession mariale du 15 août avec succès,  n’aura pas dimanche 50.000 fleurs à ses pieds comme dans l’'église de Saint-Marceau à Orléans (*). Je suis certain qu’il verrait avec bienveillance, batons confrèrie.jpgdans une ville labélisée 4 fleurs, où tout le monde à la main verte, renaitre notre confrérie de Saint-Fiacre...par exemple avec une décoration de la chapelle.

Néanmoins, pour la messe dominicale du 2 septembre 2012 (11h), il invite ses paroissiens désirant honorer Saint-Fiacre à apporter fleurs et légumes dans l’Eglise.

St-Marceau panier.jpg

(*) Le dernier week-end d'août, chaque année depuis 1806, le quartier Saint-Marceau à St-Marceau décors.jpgOrléans honore Saint-Fiacre, patron des jardiniers, des maraîchers et des pépiniéristes. A cette occasion, la Corporation de Saint Fiacre organise une grande fête florale : plus de 50 000 fleurs, agrémentées de bassins, fontaines et jets d'eau, viennent habiller l'église de Saint-Marceau. Une cérémonie religieuse d'ouverture de la fête de la Saint-Fiacre, un concert et une messe solennelle sont donnés dans cette église.

Référence dans la région et en France, cette année, la rose des fêtes de la saint-Fiacre a eu pour marraine Anne Roumanoff. L'humoriste a baptisé une rose à son nom, le 26 août, au parc Léon-Chenault à Orléans.

28/08/2012

MARTINE, après quelques corrections esthétiques a retrouvé son perchoir, rue Pousse-Panier. Elle sonnera pour la St-Fiacre.

Martine le bourdon qui donne le "do" grave  du carillon mis en place en 1850 (*), par le curé doyen Louis Quentin avait, déjà,  dû être choyée, en 2004, pour retrouver son brillant et la pureté de sa sonorité.

Bourdon Aubigny.jpg

Elle avait été descendue  centimètre par centimètre avec un luxe infini de précautions, Martine a été transférée dans l'usine mère de la firme Bodet (spécialisée depuis 1868 dans la restauration des cloches et des horloges)  pour y subir une opération dite "de recharge de cloche et de point de frappe". Elle a reçu  une nouvelle couche de bronze et un battant d'un acier plus doux afin d'atténuer la force du point d'impact. Cette entreprise spécialisée, unique en France, a mis au point un procédé spécifique destiné à redonner une seconde vie aux cloches usées.  (Pour tout savoir sur le déroulement d'une restauration de cloche par Bodet,cliquer sur ce lien.)

les "Martine" sont capricieuses et élégantes...Elle vient de d’avoir recours à  la chirurgie esthétique, reconstructrice et plastique pour se refaire un nouveau lifting et re-changer son battant.

Fonderie Bollée.jpg

Elle est de retour aujourd’hui…et sonnera pour la St-Fiacre. Important, pour l’égo du maire…quand on sait qu’elle est le plus gros bourdon du département, après celui de la cathédrale.  

La société Bodet est bien connue, par les anciens de l’entreprise  Moteurs Drouard, Ils ont fabriqué la plupart des moteurs qui ont servi à l’électrisation des cloches…des églises de France et d’ailleurs.

Bodet services.jpg

Martine (do), Louise (), Alphonsine (mi) et Estelle (la), les cloches de l’Eglise Saint Martin, fondues par Bollée, ont été électrisées grâce à un mécénat de Jean Drouard. (Jean Drouard a délocalisé à Aubigny son entreprise en 1947, aujourd’hui WILO INTEC). Les 4879 kg de bronze (*) se balancent en haut de notre clocher grâce à des moteurs électriques Drouard, fabriqués route d’Ennordres.

Jean Drouard avait aussi fait installer par Bodet un système d’électrotintements utilisés pour la sonnerie des heures, carillons, glas, angélus... Il y a bien longtemps que le "carillon" du clocher n’as pas égrainés l’Avé Maria… et ce n’est pas la cause d’un petit voyage à Rome...Le remettre en état et en service ne doit pas être une aventure surhumaine.

(*) Ce carillon remplaçait les cloches dégringolées dans le grand creuset national , un grand massacre officialisé par la Convention nationale (merci Foucher... ) à la révolution. Martine (1886,500 kg), Louise (1311,500), Alphonsine (924) et Estelle (757). Les archives de la fabrique disent qu’à 3,45F/kg, il en coûta aux donateurs en 1850, la somme de 16855,55F…ça fait beaucoup d’indulgences...(Un franc 1850 vaut environ 2,53 €, 16855,55F en 1850 font 42645€ d'aujourd'hui)

16/08/2012

ITINERAIRES JACQUAIRES, pourquoi ne pas réhabiliter l’Itinéraire de Bruges , traversant le Pays Sancerre-Sologne ?

La constellation des itinéraires jacquaires ne cesse de s'étendre. Et remet au goût du jour de nombreux autres chemins de pèlerinage. À chacun sa voie ! 

Lorsque la Société des Amis de Saint-Jacques-de-Compostelle a relancé le pèlerinage, dans les années 1950, et jusqu'au début des années 1980, les pèlerins étaient rares. Deux événements ont réveillé son engouement : en 1987, la proclamation du chemin de Saint-Jacques comme «premier itinéraire culturel » du Conseil de l'Europe et, en 1989, la venue de Jean-Paul II à Santiago pour  les 4ème Journées mondiales de la jeunesse. En une vingtaine d'années, la fréquentation a été multipliée par cinquante : 2900 pèlerins en 1987 ont reçu la Compostela à Saint-Jacques, confirme le bureau d'accueil de  la  cathédrale, et plus de 145000 en 2009. Pour cette année jubilaire (2010), 200000  pèlerins y sont attendus (Pèlerin N° 6643 du 25 mars 2010)

En réalité ils ont été beaucoup plus nombreux, 270818 pèlerins en 2012 ont reçu  la Compostela.

Signe du nouveau regain de la popularité du pèlerinage vers Santiago, les « jacquets » repassent par Aubigny.

Auraient-ils retrouvé l’Itinéraire de Bruges ?

Un relevé précis de cette route est attesté dans un manuscrit conservé à la Bibliothèque de l’Université de Gand (Belgique) qui daterait de 1380.Repris par ar Joachim Lelewel. Brux. J.-H. Dehou. En 1858.

A Bruges, les "wollewevers" tisserands en laine, qui honorent saint Jacques comme patron, l’empruntaient pour se rendre en Galice :"De Brugis usque Bourges en Berry per Parisius directe." etc...

Pélerins passez par Aubigny.jpg

Le recueil donne pour la France le tracé de 35 routes. Deux de ces routes conduisant les pèlerins à Bourges par le Berry et la Sologne : de Bruges à Bourges par Orléans et (Pierrefitte sur Sauldre, Souesme, Neuvy-sur-Barangeon) et de Bruges à Bourges par Paris par (Montargis, Gien, Coullons, Argent, Aubigny, la Chapelle, Saint Palais).Avec une variante de Paris à Bourges par Romorantin et Vierzon.

A Bourges les pèlerins prenaient la Voie de Vézelay qui a obtenu en 1998 le classement au Patrimoine Mondial de l’Unesco, au titre des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France.

Les marcheurs qui arpentent les chemins de Compostelle de nos jours adoptent un nouvel attribut destiné à devenir l'accessoire indispensable du pèlerin: l'iPhone.

Tout ce qui peut concourir à nourrir l’économie touristique ne doit pas être négligé…Pourquoi ne pas réhabiliter en pays Sancerre-Sologne, ces itinéraires ?

Annexes : Itinéraire de Bruges vers Compostelle par l’église d’Aubigny…pour lire cliquer sur ce lien…

SAINT ROCH est honoré le 16 août. Il est le patron des pèlerins et de nombreuses confréries ou corporations

Peu de Saints ont joui et jouissent d'une aussi large notoriété, ont été et sont l'objet d'une aussi grande vénération. Il est le patron des pèlerins (*) et de nombreuses confréries ou corporations : chirurgiens, apothicaires, paveurs de rues, fourreurs, pelletiers, fripiers, cardeurs, et aussi le protecteur des animaux. Son culte, très populaire, s'est répandu dans le monde entier.

Saint Roch Aubigny.jpg

Dans nos églises, les statues donnent toujours les mêmes attributs à Saint Roch : la cape et le bâton du pèlerin avec, très souvent, la coquille Saint-Jacques, puis l'Ange et le Chien. De plus il découvre sa jambe pour montrer la blessure de sa cuisse. Roch est toujours figuré comme un homme dans la force de l'âge, d'une stature élevée et portant la barbe (comme il convient à un voyageur). Son costume est celui du pèlerin : long manteau agrafé à la hauteur du cou et quelquefois orné de coquilles, surtout dans les œuvres modernes; tunique serrée à la taille par une courroie; molletières d'étoffes emprisonnant les jambes; grand chapeau de feutre à larges bords relevés sur le devant, et comme accessoires : long bâton quelquefois surmonté de la gourde traditionnelle et sac de toile porté en bandoulière…

Dans la préface d’un  petit fascicule publié à l'occasion de l'exposition "Saint Roch en Corrèze", l'évêque de Tulle écrit : "Il tient une place de choix, son courage plein d'audace en face de la terrible peste qui ravageait son temps lui a donné un crédit peu commun. Ses gestes et son service des malades ont eu trop de grandeur pour tomber dans l'oubli. Il a inspiré une telle confiance qu'on a bâti en son nom des églises, qu'on lui a rendu un culte passionné, que les artistes ont inscrit pour toujours dans le bois et la pierre ce portrait aux allures si évocatrices de l'Evangile."

Saint Roch Léré.jpg

La naissance de Roch se situe vers 1350 à Montpellier. L’époque est difficile: la guerre de Cent Ans fait rage et des épidémies de peste déciment la France (1358 et 1361). Agé d’à peine 20 ans, Roch perd ses parents. Il décide alors d’effectuer un pèlerinage vers Rome. C’est à cette époque qu’il revêt la tenue de pèlerin qu’on retrouve dans les représentations de saint Roch. Il est coiffé d’un chapeau pour se protéger de la pluie, il tient en main un long bâton (le bourdon) auquel pend une courge faisant office de gourde. Une fois arrivé en Italie, il est de nouveau confronté au fléau de la peste. Il soigne les malades et obtient de nombreuses guérisons. Vers 1370, Roch regagne sa patrie où il est lui-même frappé par la peste. Il se réfugie alors dans les bois.

Illustrations : statues de Saint-Roch dans les églises du Haut-Berry, propriétés des chanoines de Saint-Martin de Tours St Roch, collégiale de Léré, bois polychrome du XVIIème, St Roch, église d’Aubigny, bois polychrome du XVIIème.

(*) la présence d’une statue de Saint Roch , pèlerin, dans l’église d’Aubigny, est certainement liée à ce qu’Aubigny était une étape des pèlerins sur l’Itinéraires de Bruges, vers Compostelle…pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.