Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2012

LES VOIES du Seigneur sont impénétrables !!!

Pré qui danse 20 X 2012.jpg

Partie centrale du parking du Pré qui Danse interdite aux véhicules…

Un samedi matin jour de marché et Foire exposition artisanale, commerciale et agricole !

Réservé aux machines de la 34F ?...Non, elles n’ont pas décollé de Bretagne….

EXPOSITION d’animaux de la Ferme, à la Foire de la saint-Michel d’Aubigny, Robert toujours fidèle…

Robert Bertrand, expert agricole et foncier, est "le père" de la Foire Saint-Michel  à l’époque où il était président de la caisse du Crédit Agricole et conseiller municipal.

Bertrand Robert.jpg

Ça a commencé par un concours du gros légume dans les salons de la banque verte….

Rapidement dépassés par le succès,  on est alors passé à résurrection de la  Foire de la Saint-Michel…une tradition séculaire  de la cité des Stuarts.

Concours de cuisine, produits locaux, exposition de bêtes au Pré qui Danse… avec le succès au Rendez-Vous…

Volonté municipale, on a pacsé, Foire Saint-Michel  et  Foire Expo : artisanale et commerciale.

Depuis le soufflé du concours de cuisine est retombé (comme à La maison de la Gastronomie d’Aubigny), mais le concept de Robert tient bon…

Le "vieux bargé" était là encore ce matin, à l’heure, avec son troupeau de moutons de race charolaise...

 

14/09/2012

"FAITES DE LA GOLDWING", 200à 300 wingers de retour à Aubigny les 14, 15 et 16 septembre 2012

Cette année, pour la première fois, il y aura, deux "Faites de la Goldwing".

Plaque Golwing.jpg

Les prochaines "Faites de la Goldwing" auront lieu les : les 14, 15 et 16 septembre à Aubigny sur Nère (18) et le 6, 7 et 8 octobre à Coursan (11)

faites de la Golwing 2012.jpg

Pour en savoir +, cliquer sur ce lien....

23/05/2012

PARKING du Pré qui Danse, ouvert pendant la campagne électorale des législatives

Préquidanse23mai.jpg

16/05/2012

LES APOTHICAIRES ET PHARMACIENS DE LA MARINE : le service de santé des armées sera également représenté à la journée des métiers de la défense et la santé

Commentaire, posté par Pôle Emploi sur cet article Journée des métiers défense et  sécurite :"A noter: Le service de santé des armées sera également représenté".

Vous rêvez de nouveaux horizons ?

Pharmacien chimiste Chef.jpg

Les premières expéditions maritimes lointaines comme celle de Jacques Cartier qui débarque au Canada en 1535 emmènent un apothicaire à leur bord.

Au début du XVIII siècle, les disciplines de chirurgien et d’apothicaire sont souvent exercées par la même personne à bord des navires. Par manque de vocation, surtout pendant les épidémies, il faut avoir recours dans la Marine pour les chirurgiens et les apothicaires à "la levée" variante de la mobilisation.

Les maladies font plus de perte que les combats eux-mêmes ce qui explique le peu d’empressement d’aller servir dans la Royale. Les matelots déjà dénutris, en convalescence ou malades retournent à la mer ce qui accroît la mortalité.

A un noyau de praticiens " entretenus" s’agglomère une foule de chirurgiens et d’apothicaires peu considérés. Les apothicaires étaient chargés d’assurer l’approvisionnement en substances et préparations médicamenteuses destinées à soigner les affections "du bord" : la dysenterie, le typhus, les fièvres, la syphilis et le scorbut. Ils contribuaient à l’amélioration de l’alimentation, à la conservation des aliments et participaient à la "désinsectisation, dératisation".

A terre, les hôpitaux maritimes de Toulon et Rochefort dont les deux premiers datent de 1674 (Brest 1684) sont prévus pour accueillir 200 puis 400 malades sous la dépendance de l’intendance, des apothicaires y sont présents.

Le règlement royal du 10 juin 1683, signé par Louis XIV, instaure un service des apothicaire dans les hôpitaux de la Marine (Rochefort, Toulon, Brest) afin d'assurer les préparations pharmaceutiques. Des jardins botaniques sont aménagés au sein de ces hôpitaux qui servent à la fois à la production locale et à l'accueil des plantes exotiques apportées par les pharmaciens de la Marine naviguant.

L’ordonnance de 1689 renforce le rôle et les fonctions des médecins, chirurgiens et apothicaires. La législation des coffres de mer est mise en place pour réglementer leur utilisation. Il y a obligation de visite par l'apothicaire ou le chirurgien major avant et à l'arrivée avec certificat descriptif. Il y a aussi obligation de tenir un registre sur le nom des malades à bord, le type de maladie, les remèdes employés. Le coffre contenait des drogues et des instruments de chirurgie

Pour la marine royale, le règlement de Choiseul de 1765 décide une augmentation sensible des officiers de santé : pour un vaisseau de 100 canons et 1800 hommes à côté d’un chirurgien major, d’un second chirurgien et de quatre aides est prévu un apothicaire.

Le corps des apothicaires de la Marine est créé en 1767. L’hôpital de Rochefort en 1789 comprendra 12 apothicaires, 12 chirurgiens, 12 sœurs et 21 galériens-infirmiers...

A la fin de l’Ancien régime, le service de Santé de la Marine comprend notamment à côté de 114 chirurgiens, 85 apothicaires à la mer qui bénéficient d’une retraite et d’une pension en cas de décès. Lors des expéditions à travers le monde, les pharmaciens sont souvent les scientifiques du bord car ils collectent et font l’inventaire de la flore, de la faune et des minéraux que les nouveaux territoires pouvaient fournir. Les végétaux exotiques prélevés, amenés par bateau dans des serres de fortune, sont cultivés dans les jardins botaniques des hôpitaux de la Marine créés et surveillés par les pharmaciens qui produisent également des plantes médicinales.

Au XIX siècle la chimie et l’analyse se développent et les pharmaciens de la Marine deviennent des experts chimistes auprès du commissariat et des constructions navales. Ils analysent les produits les plus divers : alimentation, cuir, textiles, huiles, peintures, combustibles divers, lubrifiants et gaz toxiques. En 1919, leur engagement est conditionné par la possession de trois certificats des sciences dont deux de chimie et ils deviennent pharmaciens chimistes de la Marine.

Cette relative autonomie se terminera par le 9 juillet 1965 par la création d’un corps unique de pharmacien chimiste des armées associant les praticiens des armées de terre de l'air et de la marine. Le terme de chimiste provenant des compétences des pharmaciens de la Marine dans ce domaine.

Deux pharmaciens de Marine sont l’archétype de tous ceux, souvent botanistes, qui partirent vers des terres lointaine et en revinrent avec des plantes, graines, croquis, animaux, observations des plus diverses qui enrichirent le patrimoine scientifique mondial.

  • Charles Gaudichaud-Beaupré (1789-1854).

Pharmacien de la marine et botaniste, il fait partie de l’état-major scientifique de la corvette Uranie qui quitte Toulon en 1817 pour un tour du monde.

Il rentre au Havre en 1820 et rapporte, malgré le naufrage du bateau, 3000 espèces de plantes dont 500 manquaient au Muséum et 200 étaient inconnues. Il remplace à l’Académie des sciences son maître, Laurent de Jussieu.

  • René-Primevère Lesson (1794-1849).

Il est emmené par le commandant Duperrey en compagnie de Dumont d’Urville sur la Coquille (1822-1825) pour faire un tour du monde scientifique en sens inverse de l’Uranie. Avec Dumont d’Urville il rapporte près de 30000 espèces botaniques dont 400 nouvelles, 110 espèces d’insectes, 300 poissons etc. Cuvier rend hommage à cette expédition de trois années particulièrement riche en découvertes.

Dans la cité des Stars nous avons... Guy-Pierre-Lucien-Augustin Courcou, pharmacien-chimiste (ER) de la Royale

nageur marine nationale.jpg

Un bon exemple de leur utilité...L'association d'officiers de marine, de plongeurs, d'ingénieurs, de médecins et pharmaciens chimistes se révèle extrêmement fructueuse et permet d'acquérir une meilleure connaissance des effets toxiques des gaz employés en plongée. Elle permettra, entre autres, la mise au point de tables de décompression et de protocoles de traitements d'accidents de plongée réellement efficaces.

A lire Les Pharmaciens-Chimistes de la Marine Un périple de cinq siècles ...cliquez ICI

01/04/2012

AUJOURD’HUI c’est le dimanche des Rameaux. Le prochain week-end, Pâques marquera le début de la saison touristique. Comment se prépare-t-on au retour des touristes à Aubigny ?

Le grand changement qui attend nos hôtes c’est l’extension de la zone bleue qui doit permettre  une meilleure rotation du stationnement pour l’accès aux activités en centre-ville.

Bémol, la signalétique, n'est pas trop lisible , comme les emplacements trop discrètement matérialisés par la peinture des clous en bleu. Si les hirondelles ne sont pas de retour, leurs successeurs modernes, les ASVP (Agent de Surveillance de la Voie Publique) n’ont pas attendu le retour du printemps et des jardinières fleuries pour faire de grands lâchés de papillons

C’est pourquoi de petites affiches rappelant la zone bleue sont apparues dans toutes les vitrines ou presque.

Quand on est labellisé ville fleurie, quatre fleurs, on se doit  tenir son rand et de soigner son accueil.

zone bleue 1er avril.jpg

Réaction de bon sens, à partir de ce matin, tous les poteaux, face à un emplacement de stationnement, ont reçu un petit panonceau qui rappelle la zone bleue. Des chevalets permettent de communiquer avec les usagers et chalands.

Combien ça a couté ?

Rien !

Vous savez depuis le dernier conseil municipal, que la Cité des Stars, a fait doubler l’intérieur de son sporran de peau d’hérisson. On a mobilisé la cagnotte (réalisée grâce à la grosse marge prise à la vente des nouveaux disques) pour financer cette signalétique.

papillon zone bleue.jpg

Comme on n’a pas besoin de stationner une heure ½  pour acheter une baguette ou le Berry Républicain, le stationnement a été ramené à une ½ heure. Une décision vertueuse. Elle permettra une meilleure rotation des véhicules et assurera un meilleur remplissage du parking du Pré qui danse, désespérément vide.   

Pour en savoir plus…

06/02/2012

PRE QUI DANSE… priorité aux VL…déjà l’ordre du jour en 2006…

Virer les routiers du parking du Pré qui Danse…un vieux projet du maire…En 2006, j’avais publié, sur Sauldre Sologne et Pays-Fort,  ce post ce post...

PL_2.jpg

Ce projet avait donné lieu à un débat lors d’un conseil municipal…j’avais osé intervenir…

Mes arguments, ce parking a été réalisé à la demande de la profession. Nous avons connu une amicale des routiers influente à Aubigny.

Créer un parking sur un marécage (il y avait une mare au milieu) a été couteux et a mobilisé des subventions importantes.

Les conditions de travail de la profession, même si elles se sont améliorées après la grande grève des routiers  de 1996/-97, n’étaient pas au top.

Des chartes de partenariat afin de favoriser le développement des plans de prévention  entre la Préf18 et la CRAM

Les entreprises se sont mises à signer des Protocole de sécurité chargement déchargement.  La circulation en entreprise a été aménagée pour que les chauffeurs aient accès aux sanitaires, aux salles de repos, aux restaurants d’entreprise…

Je pensais que de disposer à Aubigny, d’une aire d’accueil pour les routiers, était un équipement intéressant pour l’activité économique.

Je vous laisse imaginer la réaction…

Ensuite on a attendu cinq an pour reconduire, une charge victorieuse cette foi .

On avait quand même retiré les caches posés en catimini sur la signalisation du parking.

05/11/2011

LE BONHEUR est dans le pré...

Le bonheur est dans le pré.jpg

« JE NE LE LIS PAS, ça ne m’intéresse pas. »

monsieur e-tourisme.jpg

Pour illustrer son article relatant le dernier épisode du parking qui fait le buzz à Aubigny, "La Voix du Sancerrois" a sorti de son chapeau magique une image d’archives du site www.leberry.fr/"monsieur e-tourisme". Un billet de mai 2008, où la  journaliste webmaster rapporte et commente: "Il était difficile de s’exprimer, le maire n’accepte pas que d’autres personnes aient des idées.", justifie-t-il. Interrogé, Yves Fromion a refusé de s’exprimer sur le sujet : "Je ne le lis pas, ça ne m’intéresse pas"…Assez tout de même pour écouter des collaborateurs lui rapporter certains billets gratte-poil, et s’énerver en entendant le nom de "Beaujard"… Il faut dire que le tourisme et ses retombées économiques sont un des atouts que le député-maire met en avant.

Il ne faut jamais sortir une photo ou une petite phrase de son contexte…Si vous avez le courage de cliquer ICIvous verrez que maire et blogueur sont sur la même longueur d’onde: l'e-tourisme c'est l'avenir…il s’y colle…

Voir aussi  la rubrique « Quand le Berry Républicain invite les blogueurs berrichons à s'exprimer...  Dossiers/blogueurs_berrichons_invités

02/11/2011

BUZZ A AUBIGNY, ça s’amplifie…nouvelle plainte...

Voici le billet qui fait le buzz à Aubigny commencez par le lire > cliquer ICI 

Vous pensez que cette mère de famille polonaise, résidant à Aubigny n’avait pas raison d’être en colère et de s’inquiéter en écoutant le JT de FR3 ?

JdG 3-11-2007.jpg

Commencez par le lire (pas seulement la prose virtuelles, les "Aubigny Info", les lettres ouvertes)…Un conseil valable aussi pour Madame Jacquet.  Elle connait bien les us et coutumes du château des Stuarts...Son tendre époux Fabien Jacquet, journaliste et photographe du "Journal de la Sologne" a osé un jour publier une page, sympa,  sur mon ancien blog "Sauldre – Sologne et Pays-Fort" dans "La Sologne"…Sa rédactrice en chef a reçu une lettre odieuse…pour faire soft ! … Une pratique courante, comme pour un ancien président du syndicat hôtelier, un industriel, un notaire et quelques autres journalistes. Pour Madame Jacquet seul ce Monsieur, pour qui elle travaille, aurait le droit de s’exprimer et de faire des pressions. Elle veut encore nous faire prendre "3 moutons pour 3 fleurs de lys" comme dans "le Grand Festin!"...Pour conclure, elle dervait vérifier ses sources...Ce n'est pas la première plainte!

Quand j’ai lu sur FF:

Aubigny et l’envolée xénophobe de son député de maire par Pascal Margerin (*), mardi 27 septembre 2011, 13:27…Ne ratez en aucun cas "Aubigny info" de septembre 2011

Dans cette feuille de choux, Y.Fromion stigmatise sans vergogne "les camionneurs étrangers qui ont fait du parking du pré qui danse une zone de non droit d ou les Albiniens sont exclus et même n’osent plus s’y aventurer"

Un bulletin d’info remplit de hargne et des tentatives d’explications sur la suppression de ce parking poids lourds; qui met à mal le petit commerce local-le restaurant des Routiers par exemple-

Pas super pour un président de pays qui préconise et défend les projets de l’ORAC pour la survie du petit commerce !!!

Mais ce ne sera pas la 1ère et sûrement pas encore la dernière fois que ses actes ne suivront pas ses idées ; quelles idées d'ailleurs???

Un vrai visage d’un député maire UMP de l’extrême, celui qui rejette et ne propose rien en contrepartie !

Le plus "marrant" de l’histoire; c'est la pseudo démocratie de son conseil municipal dont certain(es) ne sont pas d’accord avec certaines décisions mais qui votent les propositions sans état d’âme !

Extra.... »

Rien à jeter surtout le dernier §, qui me rappelle ce brave conseiller municipal pétochard (il va se reconnaitre) qui m’a fait faire la commission d’aller fouiner du côté de la NR de Tours où c’était joué l’avenir du fumeux musée albinien de peinture russe…

(*) Pascal Margerin un bon pédigrée…C’est son parent, l’Abbé Margerin qui arrêta les balles des fusils Lebel, un certain 1er mai à Fourmies (Nord…terre de cocagne pour les polonais)

PS:  vous pouvez visionner la caméra, je ne suis pas allé voter!

26/10/2011

NOUVEL ABRIBUS face aux vents dominants porteurs de pluie…c’est le progrès au Pré qui danse !

Le "Grand Voyer" du Duché d’Aubigny a décidé  de faire une gare routière au parking du Pré qui danse….Le "petit voyer" de la commune d’Aubigny s'est exécuté promptement.

TER Aubigny.jpg

Il  a donc fait déplacer le mobilier urbain permettant de protéger les usagers (Lignes 18 et Ter Sncf) des intempéries aux arrêts des lignes d’autobus ou d’autocars.  Il a omis de regarder la rose des vents dominants dans la Cité ses Stars ! La nouvelle implantation de l’abribus est face aux vents dominants porteurs de pluie…

 

Entrée gymnaze.jpg

Bien loin de l’abri providentiel du hall d’entrée du gymnase où avaient l’habitude de se réfugier nos potaches.

Autocar-Arrêt ancien Aubigny.jpg

Sans attendre l’édition du nouvel horaire, l’actuel court jusqu’au 20 décembre 2011, on a déplacé  aussi déplacé l’Arrêt du TER Sncf. Dans la précipitation on a oublié de déplacer aussi le parking réservé aux taxis, de corriger les signalétiques (sur le mail et au Pré qui Danse). Pas plus que l’on a modifié le plan sur le Mail.

Un arrêt de bus est un aménagement sur une voie de circulation où les bus de transport en commun s'arrêtent pour permettre aux usagers de monter et de descendre du véhicule…"Aubigny info" nous a promis quatre places (PMR) pour les personnes à mobilité réduites…On dit en Berry "qu’il faut être ben t’chi pour ne pas promettre"…

TER Centre.jpg

Aujourd’hui, les arrêts de bus sont souvent surélevés, permettant ainsi aux personnes à mobilité réduite de monter plus facilement dans les autobus équipés de planchers plats. Pas sur le Parking du Pré qui danse…

25/10/2011

PARKING DU PRE QUI DANSE…Aubigny, mardi 25 octobre 2011, 16h, 160 places libres

Parking sigalisation.jpg

[zoom]

20/10/2011

STATIONNEMENT des véhicules pour personne à déficience motrice à Aubigny…Peut mieux faire…

emplacement handicapé.jpg

Certain établissement comme Anaïs et la Maison de retraite mutualisaient leurs moyens, mais aucun professionnel du transport propose un véhicule adapté aux PMR.  Alors les élus albiniens ont acté, il y a quelques années,  l’achat d’un véhicule (*), collectif,  pour Personnes à Mobilité Réduite (PMR) : trois personnes et leurs accompagnateurs : vehicule PMR.jpgUn  projet louable et généreux, voire philanthropique pour les personnes en situation à déficience motrice. Il est vrai que le Pays Sancerre Sologne est un territoire plutôt rural et que l’habitat y est dispersé, ce qui implique pour les Personnes à Mobilité Réduite, des difficultés de déplacement dans le quotidien.

  - Aller faire des courses, le marché… ou aller voter.

  - Se rendre dans les différentes administrations pour toutes sortes de démarches

  - Pour leurs loisirs, par exemple se rendre à la piscine, au cinéma, au musée... (quand ceux-ci  leur sont accessibles comme l’ARGENTIS, le Musée de la Sorcellerie ou  la piscine d'Aubigny non seulement accessible aux personnes en situation de handicap moteur, mais également équipée d'un système permettant à ces personnes de profiter des bienfaits de la baignade....).

   - Etc…

hayon.jpgLe véhicule acquis est équipé d’un hayon, qui assure l’accès  des personnes à déficience motrice, quel que soit leur handicap. Les utilisateurs potentiels sont  Maison de Retraite, CRJS, Etablissements d’accueil pour Personnes Handicapées, associations s’occupant de Personnes Handicapées, etc…du Pays Sologne Sancerre.

Sauf  que la législation (si vous connaissez un législateur), qui dimensionne les emplacements réservés aux handicapés moteurs, n’a pas suivi l’évolution technique… Les emplacements sont adaptés pour les véhicules ayant des accès latéraux… mais pas pour ceux, de plus en plus nombreux comme l’investissement albinien, qui ont un hayon ou une rampe à l’arrière.  Regardez ci-dessous ce que ça donne Place du Marché à Aubigny où le "Petit Voyer" a fait preuve d’aucune initiative ! On décharge les personnes en fauteuil roulant dans la rue. Ça doit convenir à  la commission communale d’accessibilité, comme le stationnement PMR de la rue du Prieuré ! Rendez-vous compte, pour le faire dans les conditions que la sécurité impose, il aurait fallu sacrifier une place de stationnement de VL en zone bleue.

déficience motrice.jpgLe "Grand Voyer", dans sa missive (cliquer ICI) nous expliquant pourquoi il chassait les camionneurs comme des Roms du Parking du Pré qui Danse, nous a promis la création de quatre emplacements de stationnement PMR. J’espère qu’il a donné ses ordres pour que ces nouveaux stationnements (pas encore tracés) soient calibrés correctement… Si l’on ne veut pas voir le véhicule PMR municipal aille rejoindre dans les locaux des services techniques le musée des moyens de locomotion inutiles ou inadaptés (petit train touristique, booster de la police…)

A l’attention du "Petit Voyer" > obligation des collectivités territoriales 

 Pour ceux que cela intéressent ils peuvent toujours consulter ce site > accessibilite-batiment

(*) Le bus municipal pour le transport de personnes à mobilité réduite peut être mis à disposition (sous certaines conditions) pour une durée de location pouvant aller d'un jour (20.30 €) à une semaine (152.25€). Peuvent en bénéficier, les particuliers et les associations pour les besoins de personnes à mobilité réduite, les maisons de retraite, les foyers logements, les clubs de retraités ....Pour plus d'information, il suffit de contacter le service des Affaires Sociales de la Mairie d'Aubigny :02.48.81.50.00… origine site internet de la municipalité d’Aubigny. 

19/10/2011

PARKING DU PRE QUI DANSE réponse du député-maire à la lette ouverte (sic) de l’ancien Président du syndicat hôtelier du Cher

Actualités Aubigny 19-10-2011.jpg

La levée de la Poste n’est pas encore effectuée que l’ancien Président du syndicat UMIH.jpghôtelier du Cher, peut lire la réponse faite à la lettre qu’il a adressé au maire d’Aubigny  pour attirer son attention sur la situation de l’établissement les Routiers. Elle est publiée sur le site municipal.

La lettre ouverte n’est pas reproduite sur le site municipal d’Aubigny

13/10/2011

PARKING du Pré qui Danse...suite...

les routiers sont sympas.jpgComme j’ai publié sur ce blog, les Aubigny info et lettre de la municipalité d’Aubigny, voici "la synthèse établie avec le concours du comité de soutien composé de chefs d’entreprises albiniens , de commerçants albiniens, de citoyens albiniens et de citoyens albiniens d’origine polonaise … pour la défense de notre industrie, de notre commerce local et de nos droits de citoyens"... Cliquer ICI